jeudi 10 novembre 2016

VALKNUT, UN SYMBOLE PAÏEN DES PEUPLES NORDIQUES

VALKNUT, UN SYMBOLE PAÏEN DES PEUPLES NORDIQUES... 

https://www.facebook.com/Symboles-païens-et-inscriptions-runiques-230064080465741/

Ce symbole se nomme le Valknut, mot qui vient des langues nordiques et qui signifie «le nœud des tombés». Il fait référence aux guerriers tombés au combat. C’est un symbole purement nordique ; il est donc exclusivement issu du cadre culturel germano-nordique. On le retrouve gravé sur de nombreuses pierres funéraires d’époque viking, tout particulièrement sur l’île de Gotland en Mer Baltique (en bas sur la photo).
On peut le distinguer gravé sur la pierre de Lärbro où le Valknut tient une position très centrale ; à sa droite se trouve le Dieu Odin muni de sa lance Gungnir et surmonté d’un des corbeaux accompagnant le Dieu.

Comme nous l’enseignent ces pierres gravées, le Valknut est étroitement associé au Dieu Odin. « Le père des occis », Odin, est entre autres le Dieu qui reçoit les guerriers morts au combat au Valhalla, « la halle des occis ». Nous sommes donc en présence d’un symbole qui accompagne le voyage du défunt au travers des différents mondes vers le Valhalla, un signe incarnant le monde post mortem des guerriers. Les guerriers sont dans ce contexte des héros solaires qui ont réussi à soustraire à la loi des cycles, ils deviennent alors des immortels. Ce thème du héros solaire est typique des traditions païennes indo-européennes.

Le Valknut est composé de trois triangles entrelacés, 3 fois 3, ce qui nous mène à une symbolique numérique très importante dans les mythes nordiques : la magie du chiffre 9 incarnée par les neuf mondes. La cosmogonie nordique contemple en effet 9 mondes situés le long de l’arbre cosmique Yggdrasil. Ces mondes sont les suivants :
- Asgard – le royaume des Dieux Ases, les Dieux célestes et ouraniens. C’est d’Asgard que procèdent des Divinités comme Odin, Týr, Balder, ou bien Thor. Ils sont des Dieux guerriers et gardiens de l’ordre cosmique
- Vanaheim – le monde des Dieux Vanes, les Dieux terrestres et chtoniens. Ils sont responsables de fertilité et de la fécondité. De Vanaheim viennent des Dieux comme Frey, Freya, ou Njörd.
- Ljösalfheim – la terre des Elfes lumineux.
- Midgard – la terre du milieu, le monde des hommes.
- Jötunheim – le monde des Géants, représentants des forces chaotiques.
- Svartalfheim – le royaume des Elfes obscurs, c’est-à-dire celui des Nains, liés aux forces souterraines.
- Helheim – le domaine des morts.
- Nifelheim – le monde des glaces et de la brume, gardé par les Géants du givre.
- Muspelheim – le monde du feu, gardé par le Géant Surt.

Le chiffre 3 symbolise les trois niveaux de la sacralité indo-européenne : corps-parole-esprit. Le 3 est par ailleurs le chiffre qui permet d'activer les énergies d'un rituel magico-religieux. Il est à noter d’ailleurs qui si l’on y regarde de plus près, au centre du Valknut se trouve dessiné les contours d’un Triskèle. Ce chiffe 3 multiplié par lui-même donne 9, chiffre sacré qui représente donc la totalité cosmogonique, l’ensemble harmonieux et divin. Ces 9 mondes, mis à part Midgard, la terre des hommes, nous enseignent une suite de complémentarités intéressantes :
Nifelheim / Muspelheim : Glace et Feu
Asgard / Helheim : Ciel et Infra-monde
Vanaheim / Jötunheim : Création et Destruction
Ljösalfheim / Svartalfeim : Lumière et Obscurité.

Ce chiffre 9 lié au Valknut revêt un caractère sacré dans les anciens mythes nordiques car on le retrouve très souvent :
- Neuf sont les nuits durant lesquelles le Dieu Odin est pendu à l’arbre cosmique Yggdrasil afin d’acquérir la connaissance et la sagesse.
- Neuf sont les mères du Dieu Heimdal, le gardien du pont arc-en-ciel Bifrost.
- Neuf sont les nuits que doit attendre le Dieu Frey pour s’unir à la Déesse Gerd, la Terre-Mère.
- Neuf sont les jours que passent alternativement Skadi et Njörd à Nóatún.
- Chaque neuvième nuit naît de l’anneau Draupnir un nouvel anneau.
- Neuf sont les filles qui entourent Menglöd, la vierge que l’on compare à la Déesse Freya.
- Neuf sont les filles du Géant Aegir, le maître des océans.
- Neuf sont les pas que le Dieu Thor réalise après sa lutte finale contre le Serpent Jörmungand.
- Neuf sont les sacrifices qui pendant neuf jours se font tous les neuf ans au temple de Uppsala.

Il paraît donc évident que le 9 possède une valeur hautement symbolique dont la dimension magico-religieuse est indéniable. Neuf est le temps de la gestation, neuf mois de grossesse pour que la femme donne le jour à un nouvel enfant. Il symbolise ici le renouvellement de la vie, le début d’un cycle nouveau, il est l’image de la naissance et de la renaissance. Un grand nombre de langues européennes ont d'ailleurs gardé le souvenir de cette valeur symbolique car il existe une parenté lingüistique peu connue entre le chiffre et la notion de nouveau (cycle):
- en français: 9 (neuf) et Neuf (nouveau)
- en allemand: 9 (neun) et Neu (nouveau)
- en anglais: 9 (nine) et New (nouveau)
- en italien: 9 (nove) et Nove (nouveau)
- en espagnol: 9 (nueve) et Nuevo (nouveau)
- en norvégien: 9 (ni) et Ny (nouveau)
- en breton: 9 (nav) et Nevez (nouveau).

Le 9 est également lié à la lune et à l’élément liquide, car 3x9 fait 27, ce qui est une des marques d’un cycle lunaire, qui lui-même est directement lié au cycle de la menstruation féminine. Les phases de la lune et des marées étant étroitement liées, nous avons là aussi une connexion directe entre forces lunaires et aquatiques, notions liées à celle de la fécondité.

Hathuwolf Harson


https://www.facebook.com/Symboles-païens-et-inscriptions-runiques-230064080465741/

SYMBOLISME DU CHIFFRE 3 DANS LES MYTHES NORDIQUES: https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.306265149512300.1073741847.230064080465741/495843877221092/?type=3&theater

SYMBOLISME DU CHIFFRE 9 DANS LES MYTHES NORDIQUES: https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.306265149512300.1073741847.230064080465741/477789889026491/?type=3&theater

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire