dimanche 21 juillet 2013

Pierre Runique de Rök

Pierre Runique de Rök

Voici l'une des pierres runiques les plus intéressantes au monde.
Texte et illustrations de ekerilaR

http://mjelr.blogspot.ca/2008_09_01_archive.html
La pierre de Rök (en Suède, près d'une église hauteur: 3,5m, masse : 4 tonnes), d'après le style de rune majoritairement utilisé ( runes suèdo-norvégienne dites "raccourcies") et l'état de la langue, date du IXème siècle et porte la plus longue inscription runique connue (768 runes). Elle est non seulement intéressante aux points de vues mythologique (à propos de légendes et de Thorr), historique (à propos du roi des Ostrogoths Théodoric le grand) et littéraire (vers métrés) mais aussi du fait des 5 types de runes utilisées.

(les couleurs ont été rajoutées pour une meilleure compréhension)
Cliquer sur l'image pour agrandir



Textes gravés sur la pierre :
Devant :
Futhark suèdo-norvégien à 16 runes dites raccourcies :
Verticales : En fornyrðislag mètre (à 4 syllabes), d'abord une inscription commémorative à la mémoire de Vämod, puis une légende sur des trésors de guerre et terminant par l'identité d'un héros qui vivait chez les Hraidgoths.

Horizontales (puis côté droit) :
En ljóðaháttr mètre, strophe sur ce héros qui serait roi des Ostrogoths Théodoric le grand.

Derrière:
Futhark suèdo-norvégien à 16 runes dites raccourcies :
Horizontales puis verticales : Légende sur 23 rois de la mer en conflit pour
l'île de Sjælland.

Futhark à 24 runes:
puis Verticales: Légende sur un homme de la lignée d'Ingold qui fût racheté
par le sacrifice d'une femme.


Runes secrètes décalées: 
Présentation de l'ancêtre de la lignée du qui pouvait terrasser un géant.
Le texte étant codé en décalant d'une rune vers la droite le futhark
à 16 runes de la façon suivante :

uþąrkh niast bmlRf vient de
fuþąrk hnias tbmlR , avec f(3) h(2) t(1) : numéros des aett

Horizontales: airfb frbnhn finb an tfąnh nu devient sakum|
|
mukmini uaim si burin| |niþ

puis en Runes normales : troki uilin is þat puis décalées: 
rhfþ rhis

devient:
knuo knat|
puis fin en Runes normales boustrophédon : 
niatun uilin is þat

puis Runes secrètes en futhark à 24 runes :
le nombre de 
oðal(o) donnant le numéro de l'aett
et le nombre de | donnant le numéro de la rune dans cette Oett :

( o o|| ) (o o||| ) (ihwaz ou 1/1 ) donnant : (n)(i)(é ou t )

Côté gauche :
Runes secrètes à branches (Isaz ou Ihwaz):
Thor raconté comme l'ancêtre de la lignée.
Ceci codé en rune Isaz à branches ou Ihwaz, les deux traits de gauche donnant
le numéro de l'aett et ceux de droite sa place dans celle ci, comme précédemment:
2/5 2/4 3/6 3/2 1/3 3/2 3/6 1/3 2/3 2/2 2/3
donnant : sakum| |mukmini
Le nom de Thor étant codé en runes Ihwaz, le nombre de ihwaz donnant
le numéro de l'aett suivi du le nombre de ihwaz inversé sa place dans celle ci:
3/3 3/2 3/5 donnant : þur

Dessus :
Runes secrètes à branches en croix: 
L'identité de cet homme de la lignée d'Ingold qui fût racheté
par le sacrifice d'une femme :

" Sibbi, le gardien du sanctuaire, qui eût un enfant à 90 ans".

Ceci codé en Runes à branches croisées de droite à gauche
et en Runes raccourcies:

2/4 3/2 b i 2/3 3/2 a 2/3 2/5 r i
donnant : 
sibi uiauari
avec la suite derrière :
3/2 1/4 2/2 2/3 3/5 3/2þ r
donnant : 
ul niruþR

Pour plus d'explications, voici la traductions des textes :

Devant :

Futhark suèdo-norvégien à 16 runes dites raccourcies :Verticales : En fornyrðislag mètre (à 4 syllabes), d'abord une inscription commémorative à la mémoire de Vämod, puis une légende sur des trésors de guerre et terminant par l'identité d'un héros qui vivait chez les Hraidgoths.
aft uamuþ stonta runaR þaR n uarin faþi faþiR aft faikion sunu
A la mémoire de Vamöd se dressent ces runes et Varin les a coloré, le père à la mémoire du fils destiné à mourir.

sakum mukmini þat huariaR ualraubaR uaRin tuaR þaR suaþ tualf sinum uaRin numnaR t ualraubu baþaR somon o umisum monum ' þat
je dis la légende de 2 butins de guerre, qui 12 fois ont été butins de guerre, tous les deux de different hommes.

sakum onart huaR fur niu altum on urþi fiaru miR hraiþkutum auk tu miR on ub sakaR
je dis cette seconde (légende), sur celui qui perdit la vie il y a 9 générations chez les Hreidgoths (ostrogoths); et mouru avec eux par sa culpabilité.

Horizontales (puis côté droit) :
En ljóðaháttr mètre, strophe sur ce héros qui serait roi des Ostrogoths Théodoric le grand.
raiþ þiaurikR hin þurmuþi stiliR flutna strontu hraiþmaraR sitiR nu karuR o kuta sinum skialti ub fatlaþR skati marika
Régnait Théodoric le hardi chef des guerriers sur le rivage de la mer de Hraid. Il est assit maintenant en arme sur son palefroi son bouclier accroché (dans le dos), le chef des Mæringa.

Derrière :
Futhark suèdo-norvégien à 16 runes dites raccourcies :
Horizontales puis verticales : Légende (inconnue) sur 20 rois de la mer en conflit pour l'île de Sjælland.
þat sakum tualfta huar histR si kunaR itu uituoki on kunukaR tuaiR tikiR suaþ o likia ' þat sakum þritaunta huariR tuaiR tikiR kunukaR satin t siulunti fiakura uintur at fiakurum nabnum burnR fiakurum bruþrum ' ualkaR fim ra=þulfs suniR hraiþulfaR fim rukulfs suniR hoislaR fim haruþs suniR kunmuntaR fim (b)irnaR suniR * nuk m--- (m)-- alu --(k)(i) ainhuaR -þ... ...þ ... ftiR fra
Je dis cette douzieme où le cheval de Gunnr voit les fourrages du champ du bataille là où vingt rois reposent. Ceci je le dis en treizième que vingt rois régnèrent sur Sjælland pendant quatre hivers, de quatre noms, nés de quatre frères, cinq Valkis, fils de Hráðulfr, cinq Hreiðulfrs, fils de Rugulfr, cinq Haisl, fils de Horðr, cinq Gunnmundrs, fils de Bjorn. Maintenant m---- quelqu'un.....

Futhark à 24 runes :
puis Verticales : Légende sur un homme de la lignée d'Ingold qui fût racheté par le sacrifice d'une femme.
sagwm mogmeni (þ)ad hOaR igOldga OaRi gOldin d gOonaR hOsli
Je dis la légende de celui de la lignée d'Ingold qui a été racheté par le sacrifice d'un femme.

Runes secrètes décalées :
airfb frbnhn finb an tfąnh nu devient sakum mukmini uaim si burin niþ troki uilin is þat knuo knat niatun uilin is þat
Je dis la légende de celui dont je suis né de la descendance d'un homme C’est Vélin qui pouvait écraser un géant. C’est Vélin

Côté gauche :
Runes secrètes à branches (Isaz ou Ihwaz) :
sakum mukmini þur
Je dis la légende de Thor

Dessus :
Runes secrètes à branches en croix :
sibi uiauari ul niruþR.
Sibbi, le gardien du sanctuaire, engendra à 90 ans

Explications:
Citation:
la mer de Hraid
c'est surement la mer Baltique, la mer noire ou la mer Adriatique qui faisait partie du royaume de Théodoric.
Citation:je dis cette seconde (légende), sur celui qui perdit la vie il y a 9 générations chez les Hreidgoths (ostrogoths); et mouru avec eux par sa culpabilité.
Non c'est pas une malédiction, c'est une sorte d'introduction pour dire de qui il va parler dans la strophe suivante : theodoric mort en 526.
Citation:Je dis la légende de celui de la lignée d'Ingold qui a été racheté par le sacrifice d'un femme.
Ingold/ Ingvi est Freyr comme expliqué dans Ynglinga saga de Snorri.
Citation:Je dis la légende de Thor
Cette strophe "répond" à celle d'avant qui dit que Vélin est descendant de qqun pouvant écraser un géant.

Pour ce qui est d'une traduction, voici celle de la premiere strophe commémorative:
aft : à la mémoire de
uamuþ : Vamöd, un prénom
stąnta : standa, se dresser
runaR : runes
þaR : þær, pronom demonstatif féminin pluriel
uarin : Varin, un prénom
faþi : faði, passé de colorer ou teinter
faþiR : faðir, père
faikiąn : feigur, adjectif, destiné à mourir
ekerilaR

Kylver Stone - Vadstena bracteate

The Kylver stone - Vième siècle.Pierre runique retrouvée dans une ferme à Kylver,
Stånga, Gotland in 1903
.











L'inscription a été écrite sur la face inférieure de cette pierre tombale, etne pouvaient donc pas être lu que par le mort. Une théorie veut que les Runes aient des propriétés magiques, telles que d'empêcher certains morts de revenir hanter le monde des vivants. La pierre est inscrite avec les tous premiers glyphes de l'Elder Futhark 

---------------------------------------------------------------------------
Vadstena bracteate - fin VIième
Bractéate retrouvée à Vadstena en 1744

Un orfèvre était sur le point de fondre l'or de la bractéate mais en a été empêché par un prêtre local, grâce à qui il fut préservé intacte. Comme quoi certains chrétiens ont aussi aidé à préserver la culture païenne. Tout n'est jamais blanc ou noir.. Ici la dernière Rune est caché derrière. Les écritures runiques avait souvent des vertues magiques. Il s'agit là aussi de l'Elder Futhark à 24 Runes dans lequel Othala précède Dagaz. Une autre bracteate a été retrouvé à Mariedamm, au sud de Närke

Les deux bracteates sont actuellement entreposés à "Historiska Museet", le musée de l'Histoire.


Merci à ekerilaR pour ces infos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire