mercredi 21 novembre 2012

LA VOIE PROPHÉTIQUE ET SOLAIRE


LA VOIE PROPHÉTIQUE ET SOLAIRE
DE FRATER PERDURABO
http://www.magick-instinct.org/Crowley/lavoieprophetique.html


"I am the Magician and the Exorcist. I am the axle of the wheel, and the cube in the circle. "Come unto me" is a foolish word; for it is I that go."
The Book of the Law (II,7)

"Je suis le Magicien et l'Exorciste. Je suis l'axe de la roue, et le cube dans le cercle. "Venez à moi" est une parole démente : car je suis Celui qui vais."
Le Livre de la Loi (II,7)

"Remember all ye that existence is pure joy; that all the sorrows are but as shadows; they pass and are done; but there is that which remains."
The Book of the Law (II,9)

"Rappelez-vous tous que l'existence est pure joie; que toutes les peines ne sont que des ombres; elles passent et c'est tout; mais il y a ce qui demeure."
Le Livre de la Loi (II,9)


"J'avais l'intention d'apprendre à l'humanité à tendre vers une nouvelle condition dont je ne pouvais que peu ou rien lui dire, de lui enseigner un chemin long et solitaire qui pourrait ou ne pourrait pas conduire plus loin, de lui dire d'oser affronter tous les dangers possibles de nature inconnue, d'abandonner ses manières de vivre bien établies et de se détacher elle-même de son passé et de son milieu pour tenter une aventure visionnaire sans autres ressources que sa force et sa sagesse naturelle".


C'est par un texte prophétique de Aleister Crowley écrit dans le premier quart de ce siècle que nous allons aborder la Voie initiatique pratiquée et enseignée par la "Bête 666". Cette approche de l'oeuvre de Crowley s'appuiera largement sur des citations tirées principalement des "Confessions" (1). Afin que les choses soient claires, l'auteur ce ces lignes ne connaît livresquement parlant de Aleister Crowley que : "Le Livre de la Loi" (2) et les "Confessions". Cela nous a semblé suffisant pour essayer de donner un aperçu de l'enseignement d'un, sinon du Prophète majeur de notre époque car si les Prophètes mineurs abondent relativement, rares sont ceux qui rayonnent de la triple lumière du Mage, du Sage et du Prophète.

Aucune oeuvre de Aleister Crowley n'a été publiée à ce jour en France. Deux études "biographiques" parues dans des collections très commerçantes ainsi que la plupart des articles "à sensations" de publications larvaires donnent une idée totalement erronée de celui qui disait : "J'ai toujours eu l'impression d'avoir dix-huit ou vingt ans ; je regarde toujours le monde à travers ces yeux-là. C'est ma peine constante que les choses ne s'accordent pas d'elles-mêmes à ce point de vue ; et c'est mon éternelle mission de rédimer l'univers en cet état d'innocence enivrée et de sensualité spirituelle".

Le Crowley obsédé sexuel et mage noir que l'on nous présente souvent n'est que la projection du psychisme malsain d'un certain public répercuté et amplifié par des plumitifs alimentaires. Il est vrai que tout être est une auberge espagnole qui ne se nourrit que de ses propres productions. Alors laissons les rats dans les égouts.

L'apparition et l'enseignement de la "Bête 666" se situent à un moment charnière et crucial qui est la fin du cycle astrologique des poissons, et la fin de l'Ere du Fils selon les gnoses, et par la même l'aube de l'Ere du Verseau, de l'Ere du Saint-Esprit, de l'Aeon d'Horus. La première partie de la vie d'Aleister Crowley a consisté en de nombreux voyages autour du monde et dans de nombreuses sociétés initiatiques où il a étudié et pratiqué autant qu'il le pouvait. Laissons-le parler : "Je prenais toutes les pratiques mystiques et magiques de toutes religions sur toute l'étendue du monde ainsi que celles des maîtres cachés et associations auxquelles j'avais accès... Je dépouillais ces méthodes de toutes leurs superstructures dogmatiques, de toutes limitations climatiques et raciales et de toutes les complications introduites dans le cours des temps ou qui l'ont été par les particularités de leurs inventeurs. En outre, je les libérais du poids des récompenses promises qui étaient supposées suivre leur accomplissement".

Aleister Crowley a donc distillé l'essentiel des sagesses traditionnelles pour en tirer la quintessence qui est une doctrine et une méthode d'éveil : "...pour la première fois dans l'histoire, il a été possible de présenter cela, en dehors de toute confession, de telle manière, que l'on peut se concentrer, dès le vrai début de l'instruction sur la seule chose qui importe".

Le travail initiatique repose sur la découverte du Vrai Vouloir (the true Will), l'étoile intérieure à tout être. "Tout homme et toute femme est une étoile". C'est seulement lorsque ce Vrai Vouloir aura dissipé les désirs fugaces que l'initié pourra oeuvrer selon la Loi de Thélème : "Fais ce que tu veux est la plénitude de la Loi". Le Vouloir est aussi éloigné du désir que l'Espérance l'est de l'espoir.

En attendant le chemin est dur, car le point de départ est l'analyse sans faille de tous les défauts et limitations qui empêchent l'être de se libérer des peurs innombrables qui le constituent. Tout progrès essentiel sur la Voie se traduit par l'abolition de peurs restées jusque-là subconscientes. La méthode utilisée par Aleister Crowley pour les révéler chez ses disciples était de les placer dans des circonstancesinhabituelles. La marche dans des pays africains ou asiatiques fut souvent pratiquée à cet effet. Si les défauts et vices doivent soigneusement être éliminés, par contre toute forme d'énergie pure peut et doit être utilisée.

"Quand Saint-Paul disait "Tout m'est permis, mais tout n'est pas opportun", il s'arrêtait seulement à mi-chemin. On ne devrait laisser se perdre aucune forme d'énergie. Chaque parcelle d'une personnalité est un facteur nécessaire de l'équation et chaque impulsion devrait être utilisée dans le Grand Travail".

La Bête 666 ne refusait personne ni aucune expérience, car de toute expérience une leçon peut être tirée. Il a beaucoup travaillé sur les drogues, les breuvages et les différentes formes d'unions sexuelles. Il a pratiqué un tantrisme authentique d'une manière unique dans l'Occident moderne.

Le disciple doit être prêt à tout sacrifier pour l'Eveil. "Je me fis un devoir de réaliser les instructions d'un des vieux Grimoire : "ne pas marchander le prix d'un oeuf noir".

"Seuls sont heureux ceux qui ont désiré l'inaccessible". C'est net et il n'y a pas à discuter. Il faut souligner que l'accession aux états d'être supérieurs se paye d'un prix fort, quelquefois aux prix du sang. L'oeuvre au noir est et ne peut être éludée. Seul celui qui est prêt à risquer la mort, la folie ou le suicide dans la Queste Essentielle a une chance d'aboutir. L'"Odyssée" et les romans de la "Table Ronde" sont de superbes bréviaires de l'Eveil. Qui les comprend réellement ?

"Tout homme a le droit d'accomplir son propre Vouloir sans avoir peur qu'il puisse interférer avec celui des autres ; car s'il est à sa juste place, c'est la faute des autres s'ils sont en contradiction avec lui" (Théorème 28 de la Magick). Dès que l'on avance sur le sentier de l'Eveil, la "réalité" de l'homme ordinaire semble de plus en plus illusoire, aussi il faut laisser "les morts enterrer les morts" comme le demandait le Christ.

Un fournisseur important des peurs est l'esprit possessif, le goût de l'avoir. Cet esprit doit disparaître et il n'existera plus dans l'Etre dont Crowley a prophétisé la venue. Il doit être tout particulièrement aboli dans les rapports sexuels car "La monogynie est un non-sens pour quiconque possède un peu d'imagination. Autant d'aspects présents dans sa nature, autant de femmes nécessaires pour la satisfaire. La même chose est vraie, bien sûr, mutatis mutandis, pour les femmes".

Ceci n'est pas, comme le pensent les commentateurs malsains, une invitation à la débauche.

"J'ai affirmé que l'excitation sexuelle est seulement une forme dégradée de l'extase divine". J'ai ainsi attelé les chevaux sauvages de la passion humaine au char du soleil spirituel. J'ai donné à ces chevaux des ailes pour que l'humanité ne voyage plus douloureusement sur la terre, agitée par chaque irrégularité de surface, mais s'élance en toute liberté à travers l'éther infini. Il ne s'agit pas seulement des cérémonies en tant que telles. J'insiste sur le fait que dans leur vie privée les hommes ne devraient ni prendre leurs passions comme but, ni s'y complaire en se ravilissant par là au niveau des autres animaux, ni les supprimer et créer des névroses. J'insiste pour que chaque pensée, chaque mot et chaque action soient consciemment voués au Grand Oeuvre. "Quoi que vous faites, que vous mangiez ou buviez, accomplissez tout à la gloire de Dieu".

Ce texte donne un bon aperçu de l'intense pureté lumineuse de Aleister Crowley.

Ce travail sur les peurs est inséparable du travail sur les émotions. "Je décidais qu'une part essentielle de ma méthode d'initiation serait d'obliger mes disciples à se familiariser avec ces choses qui justement les excitent ou les troublent jusqu'à ce qu'ils aient acquis le pouvoir de les percevoir exactement sans interférence des émotions". C'est, sans nul doute, toute une branche de l'art de la concentration, mais c'en est une qui a été très négligée et qui est de la plus haute importance quand le disciple arrive aux plus hauts niveaux, là où il est question de "ne faire aucune différence entre une chose et une autre" et de s'unir à chaque et toute idée possible. "Le mal ne peut être détruit que par "l'amour sous la volonté" car aussi longtemps qu'il est craint et haï et que nous insistons pour lui attribuer une réelle et irréconciliable existence, aussi longtemps restera-t-il le mal pour nous. La même chose s'applique, bien sûr, à ce que nous nommons le "bien".

Alors seulement le travail magique peut être entrepris. La magie d'Aleister Crowley procède par identification avec les dieux, les déesses et les entités innombrables qui peuplent les galaxies intérieures. "Il y a, bien sûr, danger extrême à entrer en contact avec un démon de nature maligne ou inintelligente. Il faut dire, cependant, que de tels démons n'existent que pour des magiciens imparfaitement initiés. L'adepte devrait être capable de s'identifier totalement avec tous les êtres de la même manière. Les invocations devraient toujours insister sur l'identification.

Si cela est fait convenablement aucun mal ne peut s'en suivre de même que la foudre ne peut blesser la foudre.

Ceci permet de comprendre l'identification de Aleister Crowley avec la "Bête 666" de l'Apocalypse. Cela suffit pour montrer que Crowley n'a jamais été un sataniste. En s'identifiant à la Bête, il échappe à son pouvoir, car il existe bien quelque chose qui réponde à ce nom-là. Le sataniste véritable garde autant de distance respectueuse envers son Maître que le témoin de Jéhovah envers Jéhovah. Tandis que Frater Perdurabo...

Par cette identification magique, il annonce la fin de l'ère chrétienne, et cela lui ouvre la porte du Nouveau dont "Le Livre de la Loi" est la clé. "Il y a un grand nombre d'instructeurs magiques mais dans l'histoire écrite, nous avons à peine une douzaine de Mages au sens technique du mot. On peut les reconnaître au fait que leur message peut être formulé par un seul mot, mot qui doit être tel qu'il renverse tous les codes et croyances existants. Nous pouvons prendre comme exemple le Mot Buddha-Anatta (absence de l'Atman ou de l'âme), qui abattit sa hache à la racine de la cosmologie, de la théologie et de la psychologie hindoues, et soit dit en passant brisa les fondements du système des castes et à vrai dire de toute moralité admise. Mohamed, à nouveau, avec le seul mot Allah, fit la même chose avec les polythéismes, ouvertement païens ou camouflés en Chrétiens, de son époque.

Pareillement, Aiwass, proférant le mot Thélème (avec toutes ses implications) détruit complètement la formule du Dieu Agonisant".

En conformité avec les cycles astrologiques, de nouvelles valeurs commencent à détrôner celles de l'ère chrétienne tout comme les dieux "païens" de l'ère du bélier ont dû se courber et servir de gré ou de force le Christianisme.

Les messages prophétiques permettent de dépouiller les vieux oripeaux du passé, car la Voie selon Crowley postule l'adhésion au présent et à ce qui se passe derrière les apparences. Ô maléfices de la lune en Cancer!

Le traditionalisme tel que l'entendent généralement les disciples de René Guénon est un obstacle majeur, car il repose sur de nombreuses peurs. A l'époque du Christ, les traditionalistes étaient du côté du Sanhédrin, les traditionalistes étaient les pharisiens et tout au long des temps ils sont là pour lapider et crucifier les prophètes sous les prétextes les plus divers.

Il en est de même à notre époque inversée qui voit les voies "traditionnelles" se transformer en impasses et obstacles pour les vrais gnostiques. Aussi les cas d'éveil "sauvage" se multiplient-ils pour compenser l'asphyxie progressive des grandes religions.

L'exception jadis devient la règle aujourd'hui.

La voie selon Aleister Crowley nécessite la pureté du regard et l'enthousiasme de l'adolescent. Une excellente illustration de l'esprit "Crowleyen" se trouve dans le film russe "Andreï Roublev", lors de l'épisode de la fabrication de la cloche. Les deux adolescents, sans technique aucune, réussissent la fabrication d'un chef-d'oeuvre : une immense cloche. Remarquable image de l'auto-initiation telle que l'enseigne Frater Perdurabo.

"L'homme est ignorant de sa nature et de ses pouvoirs. Même l'idée qu'il se fait de ses limitations est basée sur l'expérience du passé, et chaque pas en avant étend son empire. Il n'a donc aucune raison d'assigner de limites théoriques à ce qu'il peut être, non plus qu'à ce qu'il peut faire" (Théorème 12 de la Magick).

Les horizons bornés ne sont pas pour le Thélémite. Il avance et est décidé à franchir les obstacles de gré ou de force. Devant le noeud gordien, Crowley aurait tout aussi bien pu le dénouer avec toute la subtilité de l'orient que le trancher avec toute la fougue de l'aryen.

La Voie de Crowley est une voie qui s'adapte tout particulièrement au tempérament occidental. Crowley aimait beaucoup la Chine, l'Egypte et les pays arabes, mais son tempérament de base est celte. L'esprit chevaleresque et aventurier de l'Occident revit dans sa Queste. Une grande générosité et une loyauté sans faille sont la marque de ses Confessions.

Frater Perdurabo, dont ce premier "nomen" initiatique montre que son existence fut vouée à un sacrifice constant, établit un lien entre l'humain et le surhumain, entre l'orient et l'occident, entre l'ère des Poissons et l'ère du Verseau. Il est bien le Prophète majeur car si certains comme Nietzsche ont prophétisé la fin des valeurs chrétiennes avant lui, si certains comme Gurdjieff ont eu des pouvoirs aussi vastes que lui, aucun n'aura concentré si parfaitement en lui les trois fonctions de Sage, de Mage et de Prophète.

Le refus du système de civilisation moderne par un nombre toujours plus croissant d'adolescents et d'adultes démontre a posteriori la justesse de la vision de Crowley. Ce sont des adolescents qui ont donné le signal. Ce n'est pas un hasard, car le Verseau verra s'épanouir "The crowned and conquering child".

Voici encore une citation prophétique qui concerne la figure montante de cet adolescent couronné et conquérant : "L'enfant n'est pas seulement un symbole de croissance, mais est également celui del'indépendance et de l'innocence morale totale. Nous pouvons alors attendre du Nouvel Aeon qu'il libérera le genre humain de son faux semblant d'altruisme, de son obsession de peur et de sa conscience du péché. Il n'aura pas conscience du dessein de sa propre existence. Il ne sera pas possible de le persuader de se soumettre à des modèles incompréhensibles ; il souffrira des spasmes de passion fugitive ; il sera absurdement sensible à la douleur et éprouvera des terreurs insensées ; il sera tout à fait sans scrupule, cruel, délaissé, affectueux et ambitieux, sans savoir pourquoi ; il sera incapable de raison mais en même temps intuitivement instruit de vérité".


"Par nature des choses, la vie est un sacrement ; tous nos actes sont des actes magiques".

"Seuls sont heureux ceux qui ont désiré l'inaccessible".

"La joie de la vie consiste à exercer ses énergies, en une croissance continuelle, en un changement incessant et en jouissant de toute expérience nouvelle. S'arrêter signifie tout simplement mourir. L'erreur éternelle de l'humanité est de fixer un idéal accessible".

"Je ne désire pas engendrer un troupeau, être le fétiche de fous et de fanatiques ou le fondateur d'une foi dont les sectateurs se contenteraient de répéter mes opinions. Je veux que chaque homme se fraye son propre chemin à travers la jungle".

Aleister Crowley, Confessions, Ch. 14, p. l10, traduit par Al Sa'ad Al Dhabid.

[Texte paru in REVOLUTION INTERIEURE n°2, hiver 1977-78,
© Révolution Intérieure]
  • http://www.magick-instinct.org/Crowley/lavoieprophetique.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire