mercredi 21 novembre 2012

ABRAHADABRA

Abrahadabra

_ABRAHADABRA -

Abrahadabra
ABRAHADABRA - La clé
http://www.alohatemple.org/Theorie/Abrahadabra.html
Ce texte présente une série de clés kabbalistiques et de correspondances tirées de l'étude du mot Abrahadabra. Il comportait dans sa version originale plusieurs erreurs qui ont été volontairement corrigées. [Note 0]

Lorsque l’on s’intéresse à Thelema, le nombre 418 a une importance majeure.
En utilisant la guématrie, on obtient comme somme des lettres du mot Abrahadabra le nombre 418. Au moment même où j’écris ces lignes, Abrahadabra est rigoureusement étudié pour ses caractéristiques géométriques, mathématiques et mystiques. Cet essai a pour but de présenter quelques-unes des principales propriétés de ce nombre, de montrer les relations inhérentes à sa structure et de les mettre en correspondance avec d’autres formules de l’Aeon d’Horus.
Nous pourrons ainsi constater que la construction même d'Abrahadabra peut constituer une formule clé au sein d'un travail magick. En espérant que mon travail facilitera les efforts entrepris pour comprendre ce mot/nombre unique et qu'il participera à un corps de recherche substanciel. 
Je présente une clé par laquelle le nombre 418 peut directement être mis en correspondance avec les nombres thélémites clés 93 et 31, ainsi qu'avec les autres clés moins évidentes que sont les nombres 39, 13 et 132.
LA CLE D'ABRAHADABRA
La figure ci dessus démontre :
  • 418 = ð(13-31 ) ou la somme des nombres entiers de 13 à 31  
  • 13 et 31 sont des nombres miroirs.
  • Multipliés par 3, 13 et 31 totalisent 39 et 93 qui sont également des nombres miroirs.
  • 39 et 93 font 132 ; en référence aux lettres QBL (Qabal ; pour recevoir) 
La structure produite ainsi est d‘une symétrie parfaite et peut être comparée à un diapason avec des branches jumelles. Pour mieux comprendre la signification d'Abrahadabra nous devons nous intéresser dans un premier temps à la sémantique des nombres 31 et 93, ainsi qu’à celle de 13 et 39.

Analyse des premières structures de la clef

Cette clef comprend le nombre  418, et deux ensembles de nombres miroirs : (13, 39) et (31, 93). On peut dire que la vibration d’Abrahadabra se prolonge et résonne par ces deux ensembles de nombres. En les manœuvrant nous pouvons découvrir quelques autres propriétés de la clef.
J’ai dessiné la « carte » suivante afin de représenter celle-ci. Dessus, j'ai symbolisé le fait que 39 = 13x3, et que 93 = 31x3, en  inscrivant ces  deux triades dans des triangles ; un rouge (masculin), et un bleu (féminin). Le résultat est que lorsque nous combinons ces triades, nous obtenons le symbôle de l’hexagramme.
418
Au centre de chaque triade nous retrouvons la somme des nombres qui la compose. Quand nous combinons les deux triades opposées, nous obtenons le nombre 132 au coeur de l’étoile à six rayons. 39+93 = 132

Dans cette figure, nous n’avons pas fait la somme des chiffres composant les nombres 13 et 31 en raison de leur places opposées aux sommets de l’étoile. Et quand bien même nous l’aurions fait, nous aurions obtenu 44, et (31+13) = 44, et 3 x 44 = 132.

Ainsi 44 se réfère donc également à la formule d'Abrahadabra. En effet 44 = 4 x 11 or, 11 est le nombre de lettres de la formule, et le nombre de la magick, et 4 est la réduction finale du nombre 418. 4+1+8 = 13, et 1+3 = 4. 44 est également le nombre spécial d’Horus.
Au delà, 4 (et également 11) se rapportent au Tetractys de la Décade, une figure qui s'est avérée fondamentale dans l'étude d'Abrahadabra [note 1] .
44 se réfère, par Gematrie aussi bien au Bélier (Teth Lamed Hé), qu’au Verseau (Daleth Lamed Yod). Ces deux signes sont importants dans Thelema, puisque ce sont les signes qui ont été intervertis  par Crowley dans le « livre de Thoth ».
44 est également un nombre important du Liber AL Vel Legis car 5 x 44 = 220, et 220 correspond au nombre de vers et à la classification ‘numérique’ du Liber AL Vel Legis
Passons ensuite au nombre 132. Ce dernier a une importance principale, puisqu'il nous donne de nouveau une référence très claire à la formule d'Abrahadabra et peut nous fournir un raisonnement utile pour employer la structure triade/hexagramme. En effet, cette figure est intéressante quand nous savons que dans l’expression complète d'Abrahadabra ; le mot est répété 6 fois ! (voir ci-dessous). Notez que 6 x 418 = 19 x 132 , 19 étant le total des nombres séparant 13 de 31

Ceci suggère que lorsqu’un initié emploie le mot, plusieurs structures mathématiques résonnent en se répétant aetheriquement, générant ainsi la capacité d'établir des champs d’énergie complexes autour du magicien. Par exemple, dans ce cas-ci, vous pouvez envisager six « Abrahadabra » placés aux six points d’un hexagramme, par une seule et même  expression du mot.
De même, 132 = 2 x 66, or il y a exactement 66 lettres dans la formule exprimée entièrement d’Abrahadabra (6 x 11). 132 nous donne donc le nombre de lettres comprises dans une pleine expansion/contraction de la formule d'Abrahadabra ;

Sous cette forme, il y a 22 lignes. Celles-ci peuvent être comparées aux 22 chemins de l'Arbre de Vie, et aux 22 lettres hébraïques. De cette manière, quand un magicien construit un système magick, de 11 à 32, ou de 32 à 11 en référence aux 22 lettres (ou les deux simultanément), il participe à l'expansion et à la contraction de cette formule dans
un processus qui reflète le cycle vie – croissance – apex - déclin - mort.
LA GUEMATRIE DE LA CLE
(avec commentaire)
93, 31
13, 39
Les personnes familiarisées avec la guématrie thélémite connaissent les nombres 93 et 31 comme étant des clefs importantes. Voyons maintenant pourquoi les nombres 13 et 39 sont également des clefs.
En effet, alors que 31 et 93 se réfèrent à l'arrangement « standard » de l'Arbre, 13 et 39 peuvent se référer à la structure de Frater Achad. Il est bien connu que dans l'arrangement standard, les trois chemins horizontaux ; 27, 19, et 14 (Daleth, Teth et Pé de valeur 4, 9, et 80), ont comme somme une valeur de 93, qui prend ici une attribution masculine.

39 peut se rapporter aussi à l'expression « YHVH AChD », ou Dieu est Un. AChD peut être substitué à AHBH, ou à Amour, car les deux totalisent 13. Ainsi les deux piliers de la formule sont classables comme respectivement  masculins et féminins, le premier suggère la Puissance, le second l’Amour.


Notes sur la valeur des nombres cités :

Parmi les mots importants qui totalisent 132 on retrouve :
Selon Godwin [note 2]
{l'arabe} MHMD (Muhammad) ; [note 3] 
QLB (Qalb ; Coeur)

Selon Crowley [note 4]
BLQ ; (Beleq ; pour faire la perte)
QBL ; (Qabal ; pour recevoir (racine de Qabalah ; la tradition « reçue »)

Continuons :
132 et 418 font 550. (somme de la série 10+20+30+40+50+60+70+80+90+100), (10x55).
On retrouve ici une nouvelle fois une amplification du Tetractys.

44 et 418 font 462.
462 = 2 ( 77x3 ) = 2 (231). 231 correspond à la somme des nombres de 1 à 21. C'est également le nombre des Portes de la Sagesse ou les 231 combinaisons binaires possibles des 22 lettres hébraïques binaires des 22 lettres hébraïques.

44 et 132 font 176
88x2, (44x4 ou 22x8) ou le nombre de jours présents dans deux années mercurielles.
Voici donc de nouveau un autre glyphe pour Abrahadabra.
En effet, 418 est Cheth en valeur pleine (Cheth Yod Tav = 418) , Cheth, la 8ème lettre hébraïque. Or le nombre de lettres du mot Abrahadabra totalise 11, et 8 x 11 = 88. La multiplication 2 x 88 implique donc, encore une fois l'expansion et la diminution d'une formule d'ABRAHADABRA. Notons comment tous ces nombres sont étroitement reliés entre eux ; se renvoyant l’un à l’autre, ou impliquant les mêmes formules de manières différentes. Jusqu'ici, nous avons développé 44, 55, 66, 77, 88, et naturellement 11 et 22.

Passons maintenant au 33 :

 418 et 176 font 594. ABN IShRAL (Abez Israel; lapierre d’Israel [Gen. Xlix.24]
594 = 2 x 297,
ou 2 x (3 x 99),
ou 2 (3 (3 x 33).

Il est frappant que cette clef, si l’on fait strictement référence aux nombres, peut contenir en elle-même chaque nombre de 1 à 9 multiplié par 11. Ceci correspond bien à la nature du symbole ABRAHADABRA.
/*\

ABRAHADABRA : ALEPH ET TAV
Une autre clef au mystère d'ABRAHADABRA se trouve parmi les 231 Portes de la Sagesse [note 5]. Ces « Portes » sont les 231 combinaisons possibles de deux lettres hébraïques [note 6].

On calcule ceci en commençant par Aleph ; AA, AB, AG, AD… et ainsi de suite, puis BB, BG, BD… etc. Lorsque l’on procède ainsi, chaque ensemble commençant par une même lettre en compte une de moins que l’ensemble de la lettre précédente, jusqu’à la lettre Tav qui « ne dirige pas » un ensemble de lettres. On notera que la 111ème porte est Vav-Tav. Celle-ci possède quelques propriétés très intéressantes. La 111ème permutation de l'alphabet hébreu rapporte VTh (406), ou en inversé ; ThV ; la pleine épellation de « Tau ». Ainsi nous avons ALPh (111) et ThV ; le commencement et la fin, ATU 0 et XXI. ThV est également (ð 28), qui est (ð 7).
Jetons d'abord un regard à ces nombres, avant de les considérer de nouveau dans ABRAHADABRA. D’abord le nombre en 7 est la racine ; il est associé à l’Atout VII : le Char. Voici ici notre premier lien à ABRAHADABRA ; puisque la lettre attribuée au char est Cheth ; de valeur 8, et  qui s’écrit entièrement : Cheth Yod Tav = 418.

28 est significatif puisque c'est le nombre moyen de jours d’une période lunaire, et le nombre de lettres arabes. Le 28ème chemin est occupé par l’ATout XVII : l'empereur, et l’Atout IV : L’étoile [note 7], dans les deux arrangements respectifs (le traditionnel, et celui d’Achad)
Or voici  ThV (Tau = 406) et VV (Vau = 12). « ThV » défini entièrement, a un total de 418 ! Cette découverte rattache Abrahadabra directement au Fou et à l'Univers, montrant la remarquable nature pénétrante de cette formule. Cette découverte suggère qu'ABRAHADABRA est  une formule par laquelle l'accès à la structure complète de l'Arbre de Vie est possible.

Conclusion


Voilà ce qui a été un petit essai condensé et difficile sur 418. Mon intention a été d'exposer une clef utile, qu’on pourrait développer bien d’avantage que ce que j'ai écrit  ici. L'étude d'Abrahadabra peut être très vaste, et je ne l'ai pas évoquée ici entièrement car la méditation sur ces formules apportera bien plus à l'adepte.
/*\
Notes au texte
0. Pour la version complète le lecteur pourra se référer à l'article original de frater Ibisis que l'on retrouve ici :http://www.horusmaat.com/silverstar/SILVERSTAR2-PG28.htm

1. 
Ceci  peut être vu dans le travail d'I :. I :. I :. I :. sur  www.abrahadabra.com. Beaucoup de ce propre travail a été soutenu et inspiré par I :. I :. I :. I :. et je recommande la lecture de ses travaux.
2.Godwin David ; « L'encyclopédie cabbalistique de Godwin », Llewellyn Publications, Minnesota, 1997.
3. [Ceci rappelle de façon saisissante l'aspect d'une formule muslim semblable dans la signification auShahada ; LA AL ALLA : : « Aucun Dieu, mais Dieu ». On dit que Crowley tenait l'Islam dans une estime bien plus grande que certaines traditions religieuses précédentes. Nous pouvons également noter que 418 = 22x19, et que 19 est un nombre fondamental à la fois dans le Quran et dans Dreamspell de Jose Argüelles (voir également le rapport à 132).
4. Du Liber 777 réimprimé par Godwin.
5. Voir David Allen Hulse's "The Eastern Mysteries" [Hulse, David Allen; "The Key of It All- The Eastern Mysteries" Llewellyn Publications, St Paul, Minnesota, 2000 (p 161)
 6. 231 est (ð 21), et nous renvoie ainsi à la nature omniprésente de l’Atout 21 : l'Univers.
7. Cet arrangement de nombres est trouvé dans l'Axil/Aion Tarot
/*\
Frater Ibisi - Horus Maat Lodge 
Traduction française par kAzIm -

http://www.alohatemple.org/Theorie/Abrahadabra.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire