dimanche 9 septembre 2012

La prophétie de Lanz von Liebenfels


La prophétie de Lanz von Liebenfels

« Plusieurs légendes expliquent que, un jour, les Ases, conduits par les Walkyries et le grand Chevalier Blanc, devenu le Maître Suprême, iront reconquérir la ville sainte d’Asgard, la terre promise des ancêtres, l’Ossétie dans le Caucase, et la montagne magique, l’Elbrouz, sur lequel, disent les légendes, serait venue s’échouer l’arche de Noé après le Déluge. La vie véritable du Maître Suprême s’écoulera pendant une période de six fois douze ans afin qu’il puisse remplir sa mission sous le signe de la roue solaire qui changera la face de l’univers. Douze ans après sa véritable naissance, il aura d’abord la pleine révélation du sens du signe, puis fabriquera son étendard, ensuite, après avoir reçu les petits et les grands mystères, il sera élu, gravissant ainsi les douze degrés ascendants du surhomme qui lui donneront les pouvoirs magiques pour réaliser sa haute mission. Pourtant, il devra encore subir l’épreuve du fer et du feu, jusque dans sa chair, avant de commencer à rassembler ses disciples et apparaître en pleine lumière, à la fin de son deuxième âge véritable.
Quatre étapes de trois ans lui seront nécessaires pour qu’il soit reconnu de tous ceux de son peuple. Il donnera un message universel qui ne sera pas compris de tous. Au cours de la deuxième étape, il mènera ses disciples avec ce message. Au cours de la troisième étape, il rassemblera la foule grandissante de ses disciples dans la nouvelle ville sainte où rayonnera la roue tournoyante. Ce n’est qu’au cours de la quatrième étape qu’il marchera vers le commandement de tout son peuple. Alors commencera son quatrième âge véritable. Il entreprendra la croisade contre les forces du Mal, qui fera de lui le Maître Suprême de l’univers.
Cette croisade durera quatre fois trois ans. La première période sera celle durant laquelle il forgera son épée. La deuxième période le verra sortir le fer du fourreau. La troisième période sera celle où il frappera comme la foudre pour arracher l’humanité à la corruption juive et à la domination matérialiste, pour mener la croisade jusqu’à la reconquête d’Asgard, la terre sainte des Ases, et planter son étendard au sommet du mont de l’Arche. Possédant toute la véritable puissance d’Odin, il fera connaître à ses ennemis le feu du ciel qui sera à son service et frappera la terre avec plus de violence que mille éclairs. Il sera le maître suprême du monde, instaurant partout les lois de son ordre pour mille ans. »
(Jörg Lanz von Liebenfels, dans la revue Ostara, 1912)
Un commentateur moderne écrit (dans la revue Nostra, février-mars 1983) que « la prophétie se déroule au diapason de la vie de Hitler », lui correspondant point par point, sauf pour la phase finale. La prophétie se vérifie jusqu’en 1942, lorsqu’un groupe de soldats allemands plantent le drapeau à croix gammée au sommet du mont Elbrouz, la « montagne sacrée des Aryens ». Mais « à partir de ce moment-là, les prophéties de Lanz se dérèglent : Hitler, pour des raisons mystiques étranges, refuse d’évacuer Stalingrad, où ses armées sont encerclées et détruites. Il ne deviendra jamais le maître suprême du monde » instaurant le Reich de mille ans. « Il ne possèdera pas le feu du ciel, la bombe atomique ». L’auteur de l’article ajoute : « Nous sommes passés très près de la prédiction de Lanz. A moins que l’avenir ne nous réserve d’autres surprises » (voir aussi le livre de J.M. Angebert, Les Mystiques du Soleil, 1971).
A propos de ce phénomène d’inversion, René Guénon écrit : « Nous savons que de nos jours encore, pareille chose est arrivée à des envoyés ou agents de certains Supérieurs inconnus, vraiment inconnus ; s’ils se compromettent, ou si même, sans avoir commis d’autres fautes, ils échouent dans leur mission, tous leurs pouvoirs leur sont aussitôt retirés ».

1 commentaire: