mardi 22 mai 2012

Tara, la capitale mythique


tara, la capitale mythique

Dans la mythologie celtique irlandaise, Tara est la capitale mythique de l’Irlande, située dans la cinquième province de Meath, au centre ; en irlandais, c'est « Teamhair na Rí », la colline des rois. Le récit Suidigud Tellach Temra (Fondation du domaine de Tara) expose la suprématie de la ville sur le reste de l’île.

Site :
Le site se situe à environ quarante kilomètres au nord de Dublin et son installation remonte au néolithique. Il se compose de 5 enclos circulaires sur un rayon de 2 km dont deux se nommentRath Lugh (voir Lug) et Rath Maeve (voir Medb), ce qui atteste leur relation avec la mythologie. Il y a environ 40 monuments dont la construction s’étale du IVe millénaire av. J.-C. au Ve siècle après J.-C. Si certains monuments sont dans un état de conservation satisfaisant, d’autres ont été détruits par l’exploitation agricole du terrain et ne sont décelables que par la photographie aérienne. Il existe une description des lieux dans un texte datant du XIe siècle, les Dindshenchas (traduction usuelle : Histoires des forteresses) mais les commentaires relèvent plus du légendaire que de l’Histoire. La longue occupation de l’endroit explique la diversité architecturale et la vocation des constructions.



Le Rath of Synods appartient aux derniers siècles du Ier millénaire av. J.-C. et révèle de vastes constructions circulaires (de 15 à 30 mètres de diamètres) à poteaux dont la vocation est probablement destinée aux rites druidiques.

Mythologie :Les textes médiévaux relatifs à la tradition mythique de l’Irlande nous apprennent qu'elle est divisée en quatre provinces (ou quatre royaumes) : l’Ulster, le Connaught (Connachta), le Leinster (Laighin) et le Munster (Mumhain) auxquelles s’ajoute celle de Meath (Midhe) qui est constituée d’une partie des autres. Elle est située au centre et on y trouve la ville de Tara, résidence des « ard ri Érenn », les rois suprêmes, conseillés par les druides. Elle est le lieu de toutes les assemblées religieuses, politiques et judiciaires ainsi que de l’intronisation du roi qui est l’occasion du fameux « Festin de Tara ». À la période historique, la royauté sur Tara aurait été assumée par les rois du Leinster au IVe siècle et Ve siècle, puis par ceux d’Ulster, pour être finalement accaparée par la dynastie de Ui Néill au VIIe siècle et qui deviendra le Ard ri Érenn (le Haut roi d’Irlande). C’est à Tara qu’a lieu la confrontation entre saint Patrick et Loegaire, c’est aussi à cet endroit que se trouve le talisman de la Pierre de Fal (Lia Fáil - voir Morfessa), symbole de la Souveraineté.


Broche de Tara, VIIIème siècle


Tara

Haut lieu de la mythologie irlandaise, Tara fut le centre politique et spirituel de l’Irlande Celtique. Située dans le Comté de Meath sur une colline, elle était occupée par les plus hauts dirigeants d’Irlande. Siège des rois, elle fut jusqu’au XIème siècle la capitale celtique Irlandaise qui définissait le fonctionnement du reste de l’île, et selon la légende, elle fut le lieu où Saint Patrick présenta aux Rois le concept de la Trinité.

Histoire de Tara

Origines Historiques de Tara

Tara
Tara vue du ciel
Tara aurait été fondé au début du néolithique, à une période où la population locale érige de plus en plus de constructions mégalithiques (tombeaux…etc). Tara ne faitpas exception à la règle, et de nombreux enclos circulaires sont bâtis à cette époque.
D’après les textes historiques, Tara serait devenue la capitale royale de l’île d’Irlande à partir du IVème siècle. A cette époque, l’Irlande est divisée en plusieurs provinces :
  • l’Ulster
  • le Connaught
  • le Leinster
  • le Munster
  • Mide (une province qui n’existe plus aujourd’hui, mais qui comprenait Tara)
Tara devient alors un important centre politique : elle régente la vie de l’île d’Irlande, collecte des impôts auprès des autres provinces, et devient le lieu de résidence officiel des Ard Ri Érenn (rois suprêmes d’Irlande). Tara est aussi le lieu de grandes cérémonies (politiques, religieuses, culturelles…etc.) et de festins, où se réunissent les plus hautes personnalités du Royaume.
Tara
Un Cairn à Tara
C’est d’ailleurs au Vème siècle, que Saint Patrick rencontre le roi Loegaire, et lui présente le concept de la Sainte Trinité en se servant d’un trèfle… Le roi est alors convaincu, et facilite le travail d’évangélisation du saint dans le reste de l’Irlande…
Bien plus tard, alors que Tara n’est plus en activité et a été oubliée, Daniel O’Connell organise un rassemblement de grande ampleur sur la colline de Tara. Plus de 250 000 personnes s’y réunissent pour prôner la révocation de l’Union avec la Grande-Bretagne.
Tara ne sera découverte qu’au XXème siècle, suite à de nombreuses photos aériennes, où l’on discerne avec netteté la présence de vestiges archéologiques jusqu’alors insoupçonnés (enclos circulaires, agencement de pierres…etc.). Très vite, des fouilles sont entreprises, et Tara devient l’un des plus importants sites archéologiques du comté de Meath…

Visiter Tara

Un Site archéologique étendu sur 2km…

Tara
Un autre cairn de Tara
Les collines de Tara (appelée Hills of Tara) se situent dans le comté de Meath, à l’Ouest du Centre de l’île. Vous y découvrirez un site archéologique tout à fait exceptionnel, datant du néolithique, et se composant de 5 enclos circulaires s’étendant sur 2km, à flanc de colline. Les 2 enclos les plus imposants se nomment respectivement Rath Lugh et Rath Maeve.
La colline compte plus de 40 constructions, dont certaines ont été détruites suite aux méfaits d’une ancienne exploitation agricole du terrain qui a été menée pendant plusieurs années avant la découverte officielle des vestiges.
Des traces de présence humaine datant de 3 000 ans auraient alors été décelée un peu partout sur la colline.
Tara
Entrée d'un tombeau
Pour les découvrir, il est obligatoire de s’y rendre à pied. Ne soyez pas trop surpris si vous ne distinguez pas grand chose au départ. Le site semble moins évident à appréhender par la terre que par le ciel : on y discerne moins ses enclos et son relief.
Dirigez-vous alors vers les plus hauts monticules, et vous découvrirez un Visitor Centre, qui vous présentera les différentes zones du site, ainsi que leurs histoires respectives. Parmi les différents lieux que vous pourrez visiter, nous pouvons compter :
  • Banquet Hall : d’immenses sillons de 228 mètres de long avaient été aménagés pour organiser des festins gigantesques, où pouvaient se tenir plus de 1 000 hommes.
  • Gráinne’s Fort et Sloping Trenches : il s’agit de 2 terrassements circulaires, où un roi d’Ulster massacra selon la légende une trentaine de princesses.
  • Rath of Synod : il s’agit de cercles entourant un fort datant de l^Age de Pierre. Ce fut à cet endroit que les archéologues découvrirent 2 torcs aujourd’hui exposés au musée de Dublin.
  • Royal Enclosure : il s’agit de l’enceinte royale, où se rassemblaient les hauts Rois d’Irlande.
  • Cormac’s House : ce lieu est en vérité une tombe funéraire datant de l’Âge du Bronze.
  • Lialh Fáil : cette pierre dressée vers le ciel était le symbole de la Souveraineté Irlandaise. Ce talisman est en vérité une pierre allongée s’approchant du menhir, et a été plantée solidement dans la terre. Selon la légende, elle hulerait dans le cas ou une personne destinée à devenir Roi d’Irlande l’avait touchée.
  • Rath Laoghaire : il s’agit d’un fort comprenant la tombe du roi Laoghaire, qui y aurait été inhumé debout, avec son armure.

Tara : capitale des ard ri Érenn (rois suprêmes d’Irlande), dans le comté de Meath

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire