mardi 17 avril 2012

LES SOCIÉTÉS SECRÈTES, partie 6

Les Bilderberger
Cette Organisation secrète fut créée en mai 1954 à l’hôtel de Bilderberg à Oosterbeek, en Hollande, par le prince Bernard des Pays-Bas. Elle est composée de 120 magnats de la haute finance d’Europe de l’Ouest, des États-Unis et du Canada. Ses buts principaux, formulés par le prince Bernard, sont l’institution d’un gouvernement mondial d’ici l’an 2000 et d’une armée globale sous le couvert de l’ONU. On l’appelle aussi le "gouvernement invisible".
Un comité consultatif composé d’une commission de direction (avec 24 Européens et 15 Américains) décide des personnes à inviter à leurs rencontres. Johannes Rothkranz écrit que seuls sont invités ceux qui ont fait preuve d’une indéfectible loyauté dans les intrigues menées par les Rockefeller et les Rothschild. Cependant toutes les personnes présentes ne sont pas des "initiés", elles peuvent être aussi seulement des représentants d’un groupement d’intérêts ou d’autres personnes.[1]
Quelques-uns des représentants INTERNATIONAUX les plus importants sont ou ont été :
Agnelli, Giovanni : patron de Fiat Bill — Brzezinski, Zbigniew : président de la Commission trilatérale et agent Rockefeller le plus important Bill — Bush, George : ex-chef de la CIA, ex-chef du CFR, ex-président des États-Unis, membre du Comité des 300 Bill — Carrington, lord (GB) : membe du Comité des 300, des Kissinger Associates, ex-président de l’OTAN Bill — Dulles, Allen — ex-chef de la CIA — Clinton, Bill — président des États-Unis, membre du CFR et de la Commission trilatérale Bill — Ford, Henry II Bill — Gonzales Felipe : secrétaire général du parti socialiste espagnol et, plus tard, Premier ministre Bill — Jankowitsch, Peter (A) Bill — Kennedy, David Bill — Kisssinger, Henry : aussi membre de la loge P2 italienne Bill — Luns, Joseph : ex-secrétaire général de l’OTAN Bill — Lord Roll of Ipsden — ex-président du S. 0. Warburg Group Plc. Bill — Mc Namara, Robert : Banque mondiale Bill — Martens, Wilfried (B) Bill — Palme, Olof : était aussi membre du Comité des 300 Bill — Reuther, Walter P. Bill — Rockefeller, David Bill — Rockefeller, John D. Bill — Rockefeller, Nelson Bill — Rothschild, baron Edmund de Bill — Tindemanns, Jan : ex-premier ministre de la Belgique Bill — Warburg, Eric D. Bill — Warburg, Siegmund Bill — Wörner, Manfred : OTAN
MEMBRES ALLEMANDS (tous ont été présents au moins une fois) :
Abbs Hermann : Deutsche Bank Bill — Bahr, Egon Bill — Barzel, Rainer Bill — Becker, Kurt : Kölner Stadtanzeiger Beitz, Berthold : konzern de Krupp Bill — Berg, Fritz : président du BDI (fédération des syndicats patronaux de l’industrie) Bill — Bertram, Christoph Bill — Biedenkopf, Kurt Bill — Birrenbach, Kurt : DGAP Bill — Boden, Hans C. Bill — Brandt, Willy Bill — Brauer, Max Bill — Breuel, Birgit : Treuhand Bill — Carstens, Carl Bill — Dahrendorf, Ralf Bill — Dethleffsen, Erich Bill — Dieter, Werner H. : Mannesmann AG Bill — Dohnanyi, Klaus von Bill — Eckard, Felix von Bill — Emminger, Ottmar : Bundesbank (banque fédérale) Bill — Engholm, Björn Bill — Erhard, Ludwig Bill — Erler, Fritz Bill — Falkenheim, Ernst Bill — Geyer, Gerhard Bill — Gross, Herbert Bill — Hallstein, Walter Bill — Herrhausen, Alfred : Deutsche Bank Bill — Herwarth von Bittenfeld Bill — Hans Heinrich Bill — Heyn, Rolf Bill — Kaiser, Karl Bill — Kastrup, Dieter Bill — Kiep, Walter Leisler Bill — Keisinger, Kurt-Georg Bill — Kohl, Helmut Bill — Kopper, Hilmar : Deutsche Bank Bill — Krapf, Franz : diplomate Bill — Kühlmann-Stumm, Knut von Bill — Lambsdorff, Otto Graf Bill — Leverkühn, Paul Bill — Löwenthal, Richard Bill — Majonica, Ernst Bill — Mehnert, Klaus Bill — Menne, Alexander Bill — Merkel, Hans Bill — Mertes, Alois : ministre des Affaires étrangères Bill — Mommer, Karl Bill — Müller, Rudolf Bill — Müller-Armack, Alfred Bill — Pöhl, Karl Otto : ex-président de la Bundesbank Bill — Ponto, Jürgen : Dresdner Bank Bill — Reitzle, Wolfgang : BMW AG Bill — Rosenberg, Ludwig Bill — Rühe, Volker Bill — Ruge, Friedrich Bill — Ruhnau, Heinz : Lufthansa Bill — Scheel, Walter Bill — Schiller, Karl Bill — Schmidt, Carlo Bill — Schmidt, Helmut Bill — Schneider, Ernst Georg Bill — Schrôder, Gerhard Bill — Sohl, Hans-Günther : Thyssen Bill — Sommer, Theo : Die Zeit Bill — Springer, Axel : Bild Bill — Sternberger, Dolf : professeur en Politologie Bill — Stiltenberg, Gerhard Bill — Strauss, Franz Joseph Bill — Teufel, Erwin Bill — Troeger, Heintich : Bundesbank Bill — Westrick, Ludger Bill — Wieczorek, Norbert Bill — Wischnewski, Hans-Jürgen Bill — Wolff von Amerongen, Otto : gros industriel et beaucoup d’autres...
NOTE : Ces noms ont été rassemblés par différents auteurs, dont la plupart sont des étrangers. Je les ai regroupés mais n’ai pas fait de plus amples recherches.
(noms tirés de "The Spotlight" : Bilderberger Report, septembre 1991 ;
F. William Engdahl : "Mit der Ölwaffe zur Weltmacht" p. 366 ;
Politishes Lexikon von C.0.D.E. Nr 1/1 et C.0.D.E. Nr 9/1992 ;
Stan Deyo : "The Cosmic Conspiracy" ; -West Australian Texas Trading, P.O. BOX 71 -Kalamunda, Western Australia 6076 ;
"Diagnosen" Nr. 8, août 1985)
La Commission Trilatérale
Cette organisation secrète fut créée en juin 1972 par David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski, notamment parce que les organisations bien établies, telles que les Nations unies, n’allaient pas assez vite pour mettre en place le "Gouvernement mondial unique". Les "Big Boys" voulaient que "ça bouge". Cette organisation élitaire a pour but de réunir dans un seul pool les puissances de pointe des géants de l’industrie et de l’économie, c’est-à-dire des nations trilatérales — États-Unis, Japon et Europe de l’Ouest — et elle vise à créer, une fois pour toutes, le "Nouvel Ordre mondial". Cette organisation permet à l’élite venant de diverses branches de la franc-maçonnerie de se rencontrer à une échelle mondiale pour collaborer à un travail secret ; elle doit aussi élargir l’influence politique des "Bilderberger". La plupart des membres européens avaient des contacts avec les Rockefeller pendant des années. Cette organisation se compose d’environ 200 membres qui, contrairement aux Bilderberger, sont permanents.
La "Commission trilatérale" contrôle avec les membres du CFR toute l’économie des États-Unis, la politique, l’appareil militaire, le pétrole, l’énergie et le lobby des médias. Ses membres sont, entre autres, des patrons de konzerns, des banquiers, des agents immobiliers, des économistes, des politologues, des avocats, des éditeurs, des dirigeants syndicalistes, des présidents de fondations et des éditorialistes.[2]
LES MEMBRES LES PLUS IMPORTANTS SONT :
Brzezinski, Zbigniew : conseiller à la sûreté auprès du président des États-Unis — Bush, George : ex-président des États-Unis, ex-chef de la CIA, ex-chef du CFR — Clinton, Bill : membre des Bilderberger, du CFR, président des États-Unis — Kissinger, Henry : ex-ministre des Affaires étrangères des Etats-Unis — Mc.Namara, Robert : Banque mondiale – Rockefeller, David : Chase Manhattan Bank, EXXON — Rockefeller, John D.  — Rothschild, Edmund de : Royal Dutch, Shell
LES MEMBRES ALLEMANDS LES PLUS IMPORTANTS SONT :
Amerongen, Otto Wolff von : président de la Otto Wolff AG — Biedenkopf, Kurt : membre du Bundestag — Birrenbach, Kurt : président de la DGAP, membre des Bilderberger — Ehmke Horst : membre du Bundestag — Hartwig : président de l’Union fédérale du commerce en gros et du commerce extérieure — Hofmann, Diether : auparavant Neue Heimat, Hamburg — Huber, Ludwig : Bayerische Landesbank et Girozentrale München — Janott, Horst : directeur de la Münchner Rückversicherung — Kaiser, Karl : dirigeant de l’institut de recherche de la DGAP — Kloten, Norbert : président de la Landeszentralbank — Kristoffersen, Erwin : dirigeant du département intérieur du DGB (Confédération des syndicats allemands)  — Lambsdorff, Otto Graf : ex-ministre des affaires économiques — Leisler-Kiep, Walter : ex-trésorier de la CDU (Union chrétienne démocrate)  — Maull, Hans : rédacteur au Bayerischer Rundfunk (radio bavaroise)  — Münchmeyer, Alwin : père de Birgit Breuel — Neumann, Fiedrich : président du NRW (syndicat patronal)  — Porzner : membre du Bundestag, ex-secrétaire d’État — Richier, Klaus : directeurs des établissements d’optique G. Rodenstock — Rühe, Volker : membre du Bundestag, ministre de la défense — Sohl, Hans Günther : président du conseil d’administration de la Thyssen AG — Sommer, Theo : rédacteur en chef du journal "Die Zeit" — Schmidt, Helmut : ex-chancelier — Schmitz, Ronaldo : membre du conseil d’administration de la BASF AG — Schöder, Gerhard : ex-membre du Bundestag — Vetter, Heinz-0skar : ex-président du DGB (Confédération des syndicats allemands)  — Zahn, Joachim : ex-président du conseil d’administration de la Daimler Benz AG
Les membres suivants peuvent officiellement être absents tant qu’ils occupent un poste dans le gouvernement :
Narjes, Karl-Heinz : vice-président de la Commission de la CE — Stoltenberg, Gerhard : ministre des finances
(noms extraits des "Vertrauliche Mitteilungen" n° 2628, feuille 2, du 3 juillet 1986)
Le Club De Rome
Le "Club de Rome", que je n’ai pas mentionné jusqu’ici, regroupe d’après Ovin Demaris ("Dirty Business") des membres de l’establishment international de 25 pays (soit une cinquantaine de personnes). Il fut créé par le clan Rockefeller (dans leur propriété privée à Bellago, en Italie). Ce sont eux qui le financent aujourd’hui encore.
Son but principal est aussi de créer un gouvernement mondial en s’appuyant sur l’élite. Il a, de plus, élaboré une religion unique mondiale et a fait croire dans les médias à une "crise de l’énergie" et à un surpeuplement de notre planète. D’après William Cooper, le "Club de Rome" aurait développé le virus du SIDA (avec l’antidote correspondant, bien sûr) et l’aurait répandu dans les populations pour introduire le grand programme d’assainissement des races en vue du gouvernement mondial de l’élite (dans le livre de William Cooper "Behold a Pale Horse" vous trouverez des faits et noms précis se rapportant au SIDA.[3]
Les Nations Unies
Lors du congrès des francs-maçons du 28 au 30 Juin 1917 à Paris, ceux-ci décidèrent de principes directeurs qui furent aussitôt votés : ce fut l’heure de naissance de la Société des Nations qui vit le jour en 1919 à Genève. Les Nations unies naquirent de cette Société des Nations en 1945 à San Francisco. Cette institution créée par les Illuminati représente la plus grande loge franc-maçonnique du monde où doivent se réunir toutes les nations. Ainsi qu’il est écrit dans l’article 4 de Machiavel qui a été mentionné dans la préface, ses fondateurs furent les instigateurs des guerres menées durant ces deux derniers siècles. Quelle ironie du sort de voir, de nos jours, les hommes de toutes les nations demander aux Nations unies d’aplanir les problèmes, d’arbitrer les guerres et d’y mettre fin !
Pour les peuples, l’ONU est l’ami sur lequel ils peuvent compter pour qu’il "prenne les choses en main". Lors de sa fondation, au moins 47 personnes Parmi les délégués américains présents étaient membres du CFR dont David Rockefeller. Il saute aux yeux que l’emblème de l’ONU est un symbole franc-maçonnique. Je vais le décrire ici en le comparant au sceau d’État américain franc-maçonnique.[4]
Le globe des Nations unies et la forme circulaire du sceau de l’État américain avec l’inscription "Annuit coeptis" ("notre entreprise — en fait, notre conjuration — est couronnée de succès") et en dessous "Novus Ordo Seclorum" ("Nouvel Ordre mondial") montrent le but poursuivi : celui d’une hégémonie mondiale.
Les 33 parcelles du globe des Nations unies et les 33 pierres de la pyramide représentent les 33 degrés du "Rite écossais" des francs-maçons.
Le chiffre 13 qu’on retrouve dans les 13 épis à gauche et à droite du globe, dans les 13 marches de la pyramide et dans les 13 lettres des deux mots "Annuit Coeptis" est le chiffre juif de la chance. Ce chiffre 13 est le chiffre le plus important chez les francs-maçons et a différentes significations. Jésus avait douze disciples et fut lui-même le treizième. Dans la cabale, en numérologie et dans la 13ème carte du tarot, "la mort", ce chiffre 13 symbolise la transformation, l’alchimie, la renaissance, le phénix qui renaît de ses cendres, la connaissance des mystères et donc la faculté de matérialiser ou de dématérialiser, c’est-à-dire la faculté de créer à partir de l’éther (ce que firent Jésus, saint Germain, Bouddha, Hermes Trismegistos, Ramtha et beaucoup d’autres qui, par exemple, matérialisèrent du pain a partir de rien" (de l’éther), ce qu’on appelle la pierre philosophale").
Nous avons, de plus, sur le verso du sceau américain le phénix qui symbolise le chiffre 13, la transformation. Ses ailes ont 13 plumes, ses griffes à droite ont 13 flèches et celles de gauche serrent un rameau de 13 feuilles. Au-dessus de lui se trouve l’inscription "E Pluribus Unum" ("Du multiple à l’un") composée de 13 lettres, surmontée de 13 étoiles présentées sous la forme d’une étoile de David, et sur sa poitrine la bannière aux 13 rayures qui représentent les 13 États fondateurs.
Remarque :
Les stations d’essence Dea des "Centrales électriques de la Rhénanie-West-phalie" (RWE) ont pour symbole une pyramide inversée avec 13 rayures. Une autre station d’essence aux États-Unis s’appelle "76", 7 + 6 = 13. Vous trouverez de+s centaines d’exemples si vous vous donnez la peine d’examiner les symboles des firmes, les produits, la publicité à la télévision, les armoiries d’États, les drapeaux, etc.[5]
Le plus grand konzern franc-maçonnique en Amérique, Procter & Gamble, contient 13 lettres et son emblème est un des plus vieux symboles francs-maçonniques : l’homme entouré d’un cercle avec 13 étoiles devant lui. Il est intéressant d’apprendre ce que le directeur général de "Proeter & Gamble" a dit à la télévision en octobre 1984, pendant le "Wisconsin Report, The Phil TV-Show" :
"J’ai conclu un pacte avec Satan. J’ai vendu mon âme en échange d’une expansion économique. (...)" [6]
(Vous trouverez plus d’informations sur l’interprétation des symboles dans "Die Insider" de Gary Allen ou dans la littérature franc-maçonnique.)
Ce Sont les organisations les plus importantes parmi celles que nous connaissons qui touchent à l’économie, à la politique et au capital et qui veulent ériger un "Gouvernement mondial unique".
Un groupe qui est pourtant d’une importance capitale et qui poursuit le même but mais que j’ai passé, jusqu’ici, sous silence, est l’EMPIRE ROCKEFELLER. Il a été traité déjà suffisamment dans les deux livres de Gary Allen. Cet empire est la principale source de financement du CFR, de la Commission trilatérale et du Club du Rome.
Vous avez dû vous rendre compte que les mêmes noms reviennent sans arrêt. Il serait intéressant d’avoir une liste des membres du "Conseil des 33" ou du "Conseil des 13". Nous en connaissons, cependant, le but et la façon dont ils veulent le concrétiser. C’est, à mon avis, tout ce qu’il importe de savoir et ce devrait être suffisant.
JohnTodd poursuit dans le livre de Finkenstädt "Eine Generation im Banne Satans" (Une génération ensorcelée par Satan) :
"Si l’on demandait à un grand sorcier quelle est la plus grande sorcière du monde, on obtiendrait la réponse suivante : Ruth Carter Stapleton, la sœur de l’ex-président des États-Unis Jimmy Carter. Je ne sais si Jimmy Carter fait partie des francs-maçons. Tous les politiciens aux États-Unis en font habituellement partie, car c’est par ce biais qu’ils ont accès aux milieux politiques. Tous les présidents depuis Wilson, président pendant la Première Guerre mondiale faisaient partie des Illuminati, sauf Eisenhower qui était sous leur contrôle. Il y a environ 5000 personnes sur cette Terre qui connaissent bien les Illuminati, et des millions de personnes qui travaillent pour ces personnes-là. Il en est de même pour les francs-maçons. Seuls ceux qui en sont au 33ème degré du Rite écossais savent. Les autres ne savent pas. Ils possèdent toutes les grandes compagnies pétrolières du monde ainsi que toutes les maisons de vente par correspondance aux États-Unis et 90% des grandes surfaces. Tous les ordinateurs des caisses des États-Unis sont reliés à un ordinateur géant à Dallas, au Texas, appelé "The beast" (la bête). Celui-ci est, à son tour, relié à deux autres ordinateurs à Bruxelles et à Amsterdam, portant, eux aussi, le nom de The Beast".[7]
Emblème de l’O.N.U.
Logo de la firme
Procter & Gamble


6 6 6


Une partie du "Nouvel Ordre mondial" est la "société sans monnaie".
Les hommes y ont été préparés par le travail préalable des Illuminati. Celui-ci consistait à émettre des cartes à lecture électronique, comme la carte d’identité bancaire, la carte de crédit, la carte de téléphone, la carte de sécurité sociale et la carte d’essence des konzerns pétroliers. Avec l’argument que le paiement sans argent est plus sûr, plus facile et plus pratique, les masses furent convaincues des avantages de ce système. Bientôt les hommes, obligés de porter sur eux une multitude de cartes à lecture électronique, s’entendront dire qu’il est ô combien plus facile et plus pratique d’en avoir une seule sur soi : la carte de débiteur ou CARTE UNIVERSELLE DE CREDIT. Cette carte est déjà introduite en Nouvelle-Zélande, en Australie et au Canada. Même si d’autres cartes de crédit existent encore, la carte de débiteur (Debit-Card) y est déjà en circulation.
Le but ultime est de vous faire un tatouage au laser. Un code barres invisible à l’œil sera tatoué avec un rayon laser sur la main droite ou sur l’os du front. Ce code utile, comme l’est d’ailleurs la carte de débiteur, pour effectuer des paiements pourra, cependant, être utilisée pour vous identifier. Il suffira de passer avec un scanner sur le code tatoué sur votre main et toute information souhaitée sera disponible.
Ne pensez pas que j’extrapole, je ne fais que vous présenter une réalité toute proche. Le tatouage au laser a été testé pendant 15 ans à Disneyland. Les visiteurs qui voulaient y passer plusieurs jours purent choisir entre une carte d’abonné ou un tatouage au laser sur la main gauche de façon a tester leur réaction à ce nouveau procédé.
Des formulaires sont déjà imprimés à un niveau international avec un questionnaire portant sur l’endroit où sera tatoué le marquage : F = Forehead (front) ou H = Hand (main). Le but de ces tests est d’y habituer progressivement la population avant que cela ne devienne une obligation. En Hollande, on aurait déjà commencé il y a sept ans à faire un tatouage au laser sur l’os frontal des sans-abri. On déclara à la population que c’était un moyen pour freiner la criminalité, particulièrement à Amsterdam. A présent, ce tatouage au laser est, en partie, instauré officiellement : en prétextant qu’il est ainsi plus facile de contrôler les hommes d’affaires, on installa sur certains aéroports américains des appareils spéciaux pour décoder ce tatouage invisible sur la main droite. Et le nombre de personnes qui font appel a ce service est en augmentation constante, car c’est bien connu : le temps, c’est de l’argent !
On ne vous obligera pas forcément à accepter ce tatouage mais vous n’aurez bientôt plus le choix à moins que vous ne viviez en autosubsistance. Un jour, l’argent liquide ne sera plus accepté dans les magasins. Et on vous montrera bien cette méthode est sûre. Impossible désormais de voler quoi que ce soit, on ne peut prendre de l’argent là où il n’y en a pas. Par l’intermédiaire d’un satellite, on suivra à la trace tout criminel tatoué au laser, et les passages illégaux aux frontières seront désormais impossibles.
Mais, en vérité, cela signifiera le contrôle absolu de l’homme. Fini le libre arbitre, chacun de vos pas sera surveillé ainsi que tout ce que vous posséderez, le capital que vous aurez, l’endroit où vous séjournerez, ce que vous achèterez et vendez, chaque information sera accessible a "Big Brother". Faites un effort et lisez le livre "1984" de George Orwell. Ce genre d’esclavage prévu pour les temps modernes est très bien décrit dans ce livre.[8]
Dans l’Apocalypse 13 : 16-18, il est dit :
"(...) Et elle  (La bête, note de l’auteur) fait qu’à tous, petits et grands, et riches et pauvres, et libres et esclaves, on leur donne une marque sur leur main droite ou sur le front : et que personne ne peut acheter ou vendre, sinon celui qui a la marque, le nom de la bête, ou le nombre de son nom. Ici est la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête, car c’est un nombre d’homme ; et son nombre est 666."
Le chiffre 6 symbolise dans la cabale, de même que la carte de tarot numéro 6 ("les amoureux") la tentation, le chemin du spirituel vers la matière, tandis que le chiffre 9, le chiffre de la sagesse, symbolise le chemin du retour de la matière vers le spirituel.
Les indiens Hopis dans le nord de l’Arizona détiennent également une prophétie. Celle-ci dit :
"Personne ne pourra acheter ou vendre s’il n’a pas la marque de l’Ours. Quand cette marque sera visible, elle sera le signe annonciateur de la Troisième Grande Guerre."
Voici un exemple pour interpréter cette révélation :
"La bête" dans ce passage est désignée comme "The Beast" en anglais. La marque de l’ours se présente ainsi :
Maintenant comparez ceci avec le "code barres" :
Essayez d’imaginer qu’il y a des centaines d’années, un Indien a une vision dans laquelle il voit le code barre. Comme il ne connaît évidemment pas celui-ci sous ce nom, il décrit cette marque comme étant celle de l’ours quand il aiguise ses griffes.
Imprimés sur les multiples produits du commerce, les codes barres sont formés de traits différents qui, selon leur épaisseur et leur écartement, symbolisent un certain chiffre. Ainsi, le produit concerné peut être identifié selon un système arithmétique binaire.
Vous pouvez remarquer les douze paires de traits courts, comme les marques des griffes de l’ours, six à gauche et six à droite (au début il n’y en avait que cinq). A cela s’ajoutent TROIS paires de traits plus longs, une à l’extrémité gauche, une à l’extrémité droite et une au milieu. Si vous choisissez maintenant dans les traits courts ceux avec le chiffre 6 (deux traits fins) et les comparez avec les traits plus longs, vous remarquerez que les traits longs représentent aussi le 6, sauf que le 6 n’est pas marqué en dessous, Les trois traits longs sont pareils sur tous les codes barres du monde, seuls les traits courts varient. L’ordinateur lit donc toujours 666.
Et je vous garantis que, bientôt, vous ne pourrez plus faire vos courses sans le code barres, à moins que ne se produise un changement important. Un jour, on vous l’imposera sur la main ou le front.
De plus, le plus grand ordinateur du monde auquel tous les autres sont reliés se trouve à Bruxelles, et il s’appelle "La Bête" ("The Beast").
Comment vont-ils s’y prendre pour imposer le code barres aux hommes ? Il n’est pas difficile de répondre à cette question. Plutôt que de provoquer de petites crises économiques isolées, les banquiers internationaux déclencheront, cette fois-ci, une crise économique mondiale qui sera la plus grave de tous les temps. Ils se serviront de cette crise pour instaurer un système monétaire mondial et fonder une banque mondiale qui détiendra le contrôle absolu. Ils lanceront simultanément et en exclusivité le système de paiement sans argent liquide. Et quand tous les systèmes bancaires du monde se seront effondrés et qu’il n’y aura plus aucune alternative à la carte de débiteur, nous serons bien obligés de l’accepter. Nous ne pourrons plus payer espèces dans les magasins. Le seul moyen de contourner la carte et, plus tard, le tatouage, sera de vivre en autosubsistance, par exemple d’avoir de l’or ou de l’argent et une production quelconque (agricole ou artisanale) qui servait de troc. Il faudra donc habiter à la campagne, car il est impensable de vivre de façon autonome et en autosubsistance en ville.
Mais il y a d’autres interprétations du nombre 666.
Prenons pour exemple la numérologie, c’est-à-dire le calcul fait avec le nom. Comme le souligne le passage de la Bible, il s’agit du nombre de son nom (de la bête). D’après la cabale, une lettre correspond à un chiffre. Chaque chiffre et chaque lettre ont, à leur tour, une signification, c’est-à-dire un caractère. En connaissant la signification de chaque chiffre, un peut savoir le caractère et la destinée d’une personne en additionnant les chiffres de son nom.
Par exemple :
A
B
C
D
E
F
G
H
L
K A R L
V O N
H A B S B U RG
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
2+1+9+3
4+6+5
8+1+2+1+2+3+9+7
S
T
U
V
W
X
Y
Z

15
15
33
1
2
3
4
5
6
7
8
9
6
6
6
666 = 6 + 6 + 6 = 18. Ce chiffre 18 est en relation, en numérologie cabalistique, avec les émotions, les secrets, le mensonge, l’égoïsme, la criminalité, la destruction, la disposition aux accidents, avec les difficultés, la maladie, le danger.
La carte 18 dans le tarot correspond à "la lune". Elle a trait aussi aux émotions, à la tristesse, a la solitude, à la maladie, la disposition aux accidents, aux rêves, aux périodes difficiles.
J’ai emprunté le décodage numérologique du nom de Karl von Habsburg dans un livre édité en Australie qui s’intitule :
"The United States of Europe" (les États-Unis d’Europe). L’auteur, chrétien convaincu, décrit toute la dynastie des Habsbourg et leurs actions. Il essaie de prouver que le Saint-Graal n’est pas un vase (comme on le croit) qui a contenu le sang de Jésus mais qu’il est l’arbre généalogique de la lignée de Jésus. Il affirme, comme le font aussi les auteurs Baigent, Leigh et Lincoln dans leur livre "L’énigme sacrée", que Jésus n’aurait pas seulement été marié mais qu’il aurait eu aussi des enfants. D’après lui, la situation familiale de Jésus est un des grands mystères de la Bible.
Comme l’auteur le fait remarquer, on apprend en lisant les évangiles qu’un grand nombre des disciples de Jésus (Pierre, entre autres) étaient mariés et que Jésus n’était pas opposé au mariage. Dans l’Évangile de Matthieu 19 : 4-5, Jésus dit :
"N’avez-vous pas lu que le Créateur, dès le commencement, les a fait mâles et femelles et qu’il a dit : C’est pourquoi l’homme laissera son père et sa mère et sera uni à sa femme et les deux seront une seule et même chair."
Le mariage était obligatoire chez les Juifs. Le célibat y était même sévèrement condamné. Donc si Jésus n’avait pas été marié, il n’aurait pas été si bien accepté par le peuple, et s’il avait rompu avec la tradition juive, cela aurait été au moins mentionné dans certains Evangiles. De plus, ses disciples l’appelèrent Rabbi et dans la loi juive de la Mischna, il est clair qu’un homme célibataire ne peut pas être un rabbi.
Baigent, Leigh et Lincoln déclarent à ce sujet :
"La théologie chrétienne part de la supposition que Jésus est l’incarnation de Dieu. En d’autres mots : Dieu eut pitié des hommes et envoya son fils se faire homme sur cette Terre pour qu’il expérimente dans sa chair la "conditio humana". Il put donc connaître l’inconstance propre à la vie humaine et savoir ce que cela signifie d’être homme, de faire face à la solitude, aux tourments de l’âme, à l’impuissance et au tragique de la mort qui sont le lot de l’humanité. en se faisant homme, Dieu put connaître ses créateurs, ce qui n’était pas le cas dans l’Ancien Testament. En renonçant à rester à l’écart des hommes et en descendant de son Olympe, il put partager leur sort — et en même temps les sauver.
La signification symbolique de Jésus réside dans le fait que lui, en tant que Dieu, fut exposé à tout l’éventail des expériences humaines. Mais un Dieu devenu homme dans Jésus pourrait-il affirmer, en vérité, avoir été homme et avoir vécu toutes les expériences humaines s’il n’avait pas connu deux aspects fondamentaux et élémentaires de cette "conditio humana", s’il n’avait pas fait l’expérience de la sexualité et de la paternité ?"
L’auteur raconte ensuite que la femme de Jésus et sa famille s’enfuirent de la Terre sainte pour se réfugier en Gaule du Sud, ou la lignée se perpétua dans une communauté juive. Cette lignée se serait liée par mariage à la lignée royale des Francs au cours du 5ème siècle et aurait fondé ainsi la dynastie des Mérovingiens. La descendance de Jésus aurait survécu à toutes les tentatives d’extermination. Le sang royal aurait été protégé, plus tard, par le "Prieuré de Sion", société secrète dont le but, selon ces auteurs, était de garder et de protéger le secret sur la situation de famille de Jésus. (Les grands maîtres furent, entre autres, Léonard de Vinci (1510-1519) ; Robert Fludd (1595-1637) ; Isaac Newton (1691-1727) ; Karl A. Emmanuel de Lorraine (1746-1780) ; François Maximilien de Habsbourg-Lorraine (1780-1801)).
La maison Habsbourg-Lorraine descend, d’après ces trois auteurs, directement des Mérovingiens et remonte donc à Jésus (il y a cependant d’autres familles qui peuvent prétendre être de cette lignée.)
Baigent, Leigh et Lincoln déclarent à ce sujet :
"Le Prieuré de Sion essaya au 19ème siècle, avec l’aide de la franc-maçonnerie et du Hiéron du Val d’Or, d’ériger à nouveau un Saint Empire romain composé d’États unis d’Europe théocratiques qui devait être dirigé par les Habsbourg et en même temps par une Église radicalement réformée. La Première Guerre mondiale et la chute de la plupart des royautés européennes firent échouer ce projet. Mais on est en droit de supposer que "Sion" poursuit encore, dans les grandes lignes, ces mêmes buts."
Il est très probable que ces buts sont toujours d’actualité. Lors de son discours tenu le 9 mai 1993 à Bad Mergentheim, Otto von Habsburg, chevalier d’honneur de l’ordre Teutonique, déclara devant cet ordre qu’il désirait toujours ériger un "Vaterland Europa" (une "patrie Europe"). Et ce n’est sûrement pas par hasard non plus que Bad von Habsburg, fils de l’archiduc Otto von Habsburg (membre du Comité des 300), a épousé, récemment, la fille du baron Hans Heinrich von Thyssen-Bornemisza (membre, lui aussi, du Comité des 300). L’auteur voit un lien dans la prétendue histoire des Habsbourg, dans le décodage révélant le chiffre 666 dans le nom de Karl von Habsburg et dans l’Apocalypse de Jean.
Les Habsburg sont, d’ailleurs, en possession de l’épée avec laquelle le centurion romain Gaius Cassius perça le flanc de Jésus. Des milliers de pages furent déjà écrites autour du mythe de cette épée (voir "Der Speer des Schieksals" de Trevor Ravenscroft).
Il reste à prouver que tout ce qui est dit sur la famille de Jésus s’est déroulé effectivement ainsi. L’Église catholique, en tout cas, nous cache des choses ; elle dissimule probablement des documents, car ses représentants réagissent vivement dès que ce sujet est abordé. Que Jésus ait été père ou non est, en soi, insignifiant car ça ne change rien aux événements actuels, si ce n’est pour ses soi-disant descendants ou quelques fanatiques qu’on dit "croyants" et qui sont incapables de dissocier sa personne de sa doctrine ou qui ne savent pas vivre leur "foi".[9]
Je ne désire pas non plus prétendre que Karl von Habsburg doive apparaître comme ‘l’Antéchrist" suite au décodage numérologique de son nom. C’est seulement une interprétation du nombre 666 et il y a beaucoup de personnes qui ont ce même nombre. Ne créons pas une nouvelle idée préconçue de l’adversaire. Mais il se peut que Bad von Habsburg occupe un jour une position clé. Tout en poursuivant notre propre évolution, prêtons donc attention à ce qui se passe autour de nous. L’Antéchrist, nous le verrons, n’est pas à l’extérieur de nous. Nous en reparlerons dans le chapitre "Que pouvons-nous faire ?"
Nous en trouvons un autre exemple dans l’Ancien Testament (Rois 10, 14) :
"Et le poids de l’or qui arrivait à Salomon dans une année était de six cent soixante-six talents d’or, ..."
Pour les membres de la SOCIETE THULE la bête n’était autre que la PUISSANCE MONETAIRE JUIVE puisque les nombres 666, 333 et 999 correspondent à la frappe de l’or et puisqu’il est écrit dans l’Apocalypse 13, verset 18, que la bête dont le nombre est 666 fera en sorte que tous en recevront le signe sur la main droite ou sur le front.
Le fait que le nombre 666 ai quelque chose a voir avec le code barres, le système de cartes de crédit, dont avec les banques et Banque mondiale qui est 666. Les cartes de la Banque Nationale d’Australie présentent également le nombre 666. L’Office de Compensation des chèques pour les banques indiennes à Bombay porte le code numérique 666. De nouvelles cartes de crédit américaines comportent maintenant un numéro, qui commence par 666. Le "système informatique Olivetti P 6060" utilise des numéros qui débutent avec 666. Les restitutions d’ordinateur de tous les États-Unis portent le nombre 666 entouré de points gris. Le nombre 666 est imprimé sur tous les billets de la loterie israélienne. Le numéro de téléphone d’outre-mer d’Israël est 666, etc.
Le décodage numérologique de l’EXXON de Rockefeller est aussi très significatif :
E
X
X
O
N
5
6
6
6
5
Le langage des logos et des sigles
La mythologie au service de la science
Paragraphe ajouté au livre original par Lenculus, afin de mieux faire comprendre aux lecteurs la symbolique et les signes subliminaux qui nous agressent et transforment progressivement notre vision du quotidien.
Certainement des coïncidences, plusieurs logos de compagnies internationationales et cigles d'organisations font référence à la mythologie, à Satan ou plus explicitement à la franc-maçonnerie. Être un maçon outre atlantique est mieux considéré que dans la vieille Europe. En effet, les américains affichent notoirement leur appartenance à ce mouvement.
" [...] et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête.
Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ".
[Apocalypse / Jean 13/15-18]
Nokia
Trois fois 6 (666) présent dans l'ancien logo de la firme Nokia.
Vodaphone
Plusieurs 6 dans les O de la célèbre firme de téléphonie, à moins que le dernier soit véritablement un 9 ?
Alfa Roméo
Croix des templiers et le serpent / dragon mangeant un homme, tel que dans l'histoire de Jason et Medea.
Fidely Investments
Cet organisme financier affiche clairement ses origines.
Windows
Il y a 6 rangées de 13 champs ("noir et blanc"). 13 étant le nombre de la révolte luciférien, et un nombre particulièrement important pour la franc-maçonnerie. Le 666 est formé par les trois rangées de carrés noirs.
AOL
Le "O" représente l'œil de la pyramide. AOL peut aussi se prononcer "owl", c'est à dire "chouette", un symbole satanique utilisé aussi par les Illuminati.
Ameritrade
Le "A" représente une version abstraite de l'œil de la pyramide.
British Telecom
Un serpent rouge est incrusté sur l'homme. On peut aussi penser à la la confrérie du serpent ou les influences reptiles en générale...
Columbia Motion Pictures
Sur ce logo de la Columbia la déesse sumérienne Ishtar (ou la statue de la liberté) se tient sur le sommet d'une pyramide.
CBS TV
Columbia Broadcasting Studio et l'œil tout puissant, représenté en blanc, comme l'œil d'un "Vesica Pisces", le Vaisseau des Poissons, qui est l’un plus importants symboles de l’hermétisme occidental.
Chevron
Il représente 2 boîtes l'une sur l'autre symbolisant l'idée d'une entité commandant l'autre, c.-à-d. la règle de celui qui est au dessus commandant ceux au-dessous. Ce symbole s'appelle un chevron et il vient de l'art égyptien. Il est utilisé notamment dans les insignes de militaires et de police (généralement sur l'épaule).
Mephisto
Le logo du fabricant de chaussures dont la lettre M étant distordue en sens inverse pour surligner la silhouette du regard est plus explicitement occulte. La partie du M supérieure évoque des cornes.
Exxon
Le logo de la firme pétrolière porte la double croix de la maison de lorraine (Hapsburg). (A noter que la croix de Lorraine fût adopté par De Gaule comme symbole de la France libre en opposition à la croix gammée nazi).
Le MI V britanique
Counter intelligence service. Sans commentaires sur la forme de l'objet et l'œil au dessus.
Information Awareness Office
Ce logo de l'IAO (office de surveillance et d'information) a eu une durée de vie de quinze jours vu les critiques qu'il avait légitimement suscitées en Janvier 2003. Le bandeau de substitution auquel il a fait place est beaucoup plus discret.
Politie
Dans ce logo de la police hollandaise, nous trouvons les boîtes de chevron (cependant stylisées) avec la flamme éternelle, combinant 2 symboles principaux des illuminati.
Grand sceau des Etats Unis
Avec 13 flèches, 13 feuilles, et 13 rayures sur le bouclier, le numéro 13 symbolisant la révolte de Lucifer. Et aussi 33 plumes sur chacune des ailes, symbolisant les 33 degrés de franc-maçonnerie. La fleur du type symbole de la vie sur le dessus contient un hexagramme.
ONU
Un globe symbolique avec des lignes de latitude et de longitude décrivant 33 champs, symbolisant les 33 degrés de franc-maçonnerie.
Mc Donald
La lettre "M" est la treizième de l'alphabet et il suffit de retourner à 90° le logo "Mac Donald" pour voir apparaître distinctement le nombre 13.
CFR
Le logo du CFR (Conseil des Affaires Étrangères) présente un cavalier nu faisant le salut cornu ou salut du diable. Il représente l'un des quatre cavaliers de l'Apocalypse:
METROPOLE TELEVISION (M6)
La lettre M étant la treizième de l'alphabet, elle est associée à la rébellion.
COMMISSION TRILATERALE
Le logo œuvre pour l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.
Le chiffre 6 s'inscrit dans la courbe des flèches.
WALD DISNEY
Walt Disney, franc-maçon au 33e degré, dissimulait trois "six" dans sa signature.
Fédération Française de Football
Soit " FFF " et F étant la 6e lettre de l'alphabet cela donne 3x6 = 666. L'équipe de France a gagné la coupe du monde en 1998 et 1998 = 3 x 666.
Chanel 13
Aux États-Unis, une chaîne pour enfants s'appelle Channel 13, elle est contrôlée par le groupe Fox TV. Selon le tableau de numérologie de la table 9, FOX=666.
Procter & Gamble
Le plus grand konzern franc-maçonnique en Amérique, Proeter & Gamble, contient 13 lettres et son emblème est un des plus vieux symboles franc-maçonniques : l'homme entouré d'un cercle avec 13 étoiles devant lui.
Du temps de la première Babylone, l'équivalent du dollar était élaboré sur un système à base sexagésimale, (toujours actuel dans notre monde moderne puisque tout ce qui concerne nos calculs et mesures d’angles est régi selon un système sexagésimal), divisé en 60 cents, donc on peut par exemple considérer 1110 comme un système de référence à l’ancienne Babylone et convertir 1110 en système centésimal comme celui de la Babylone moderne, en divisant par 100 puis en multipliant le résultat obtenu par 60, soit plus simplement : 1110 x 0.60 = 666 ou... 666 dollars type Première Babylone ...
Date de la création des illuminati en 1776 ( MDCCLXXVI ) et MDCCLXXVI = 1776 = 1110 + 666.
L'adressage universel "WWW" d'Internet en est une illustration particulièrement figurative si l'on considère qu'il correspond à la séquence numérique "666" propres au caractère alphanumérique des langues Hébraïque et Grecque, langues de rédaction de l'Ancien et du Nouveau Testaments.
Aujourd'hui, nous associons d'une façon cachée les nombres aux lettres par le biais du codage ASCII. Or en ASCII la lettre W est codée par le nombre 87 (8+7 = 15 = 6). Le "WWW" du net est donc associé à 666 (cela ne marche pas pour www).
Les couleurs affichées sur Internet correspondent à des palettes comme la palette "Netscape" de 216 couleurs différentes (216 = 6 x 6 x 6). Les codes employés correspondent à des suites où le chiffre 6 est répété, parfois associé à la lettre F, son équivalent alphanumérique. Par exemple une couleur HTML à pour code #666666 (un gris foncé).
La répartition classique sur les Téléphones, Calculettes, Claviers, etc. des 9 chiffres.
Le clavier des téléphones contient le " 666". Lorsque les ingénieurs dessinèrent les téléphones " touch tone " (contempra) il y a environ une quarantaine d'années, ils leur fut alors demandé d'inclure au cadran téléphonique, deux boutons supplémentaires : soit (*) l'astérisque en bas, à gauche ; soit le (#) en bas, à droite. L'astérisque (*) devrait être utilisé pour mettre chaque personne en contact avec l'Ordinateur Bancaire ; quant au (#) (pound sign), il devrait être utilisé pour nous aider à déplacer les sommes d'argent nécessaire à nos achats, de notre compte en banque à un autre compte.
Six feuilles A4 juxtaposées à la verticale (à la Française) occupent un espace de :
210mm x 6 = 1260
Et maintenant, par le plus grand des hasards, deux feuilles A4 juxtaposées à l'horizontale (à l'Italienne) occupent un espace de :
297mm x 2 = 594mm et 594 + 666 = 1260

Le Bohémian club

Faits & Documents N°126 15 au 28 février 2002, p. 1,2,6,7.
Encore plus secret que les Skull and Bones (Tête de mort et ossements), l’association ultra-confidentielle dont George W. Bush fut membre (F&D 98 et 99), apparaît le Bohemian Club, un cercle plus qu’ultra-sélectif exclusivement masculin et qui ne regroupe que des « maîtres du monde ». Pour la France, trois seules personnalités y ont été cooptées : Valéry Giscard d’Estaing, aujourd’hui président de la Convention sur la réforme des institutions européennes, son ancien ministre Jean François-Poncet, et le grand rival de François Mitterrand, l’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard. Enquête (inédite en France) sur ce cercle qui se livre une fois par an à de bien étranges pratiques teintées de satanisme.
Sans aucune surprise, dans toute l’histoire de la presse française, un seul article a jamais été consacré au Bohemian Club, pourtant fondé en 1872. Il s’agit d’un article du Point paru il y a une quinzaine d’années. Le Bohemian Club accueille pourtant, chaque année, au mois de juillet, dans la forêt californienne, l’élite des « maîtres de la globalisation », c’est-à-dire l’élite des milliardaires et des hommes politiques américains, mélangée à quelques personnalités étrangères, issues d’une douzaine de pays, jugées suffisamment puissantes pour être recrutées. Il n’existe que deux ouvrages sur ce cercle hyper-sélect et on ne compte qu’une poignée d’articles alors même que le nombre de ses membres s’élève environ à 2400 (ils étaient 2 335 en 2001).
Pour donner une idée de sa puissance, environ un cinquième de ses membres sont membres de la direction des mille premières sociétés mondiales apparaissant dans le classement du magazine Fortune. Il s’agit de PDG de multinationales, de membres de cabinets ministériels ou présidentiels, de représentants de grandes fondations (comme le Council on foreign relations), de l’élite de la justice, du commerce, d’universitaires de premier plan, de militaires hauts placés dans la hiérarchie, etc. Au total, ils représentent au bas mot le quart de la fortune privée des Etats-Unis.
Le Bohemian Club a été fondé en 1872, par cinq journalistes du San Francisco Examiner afin d’encourager la « bonne camaraderie » (c’est-à-dire ces saoûleries auxquelles il faut se livrer pour être accepté dans les pseudo-sociétés secrètes étudiantes) et pour « aider à élever le journalisme au niveau auquel il devrait être dans l’estime de la population », les journalistes sans le sou se considérant alors comme une « vie de bohème ».
Parmi les membres d’honneur figurent Mark Twain ou Jack London. Mais six années plus tard, les objectifs ont largement évolué, faisant désormais la part belle aux hommes d’influence et une part très minoritaire aux journalistes et devenant ce que Counterpunch appelle « l’antichambre de la Maison Blanche […] Quel est en effet l’endroit où l’on peut rencontrer directement le PDG d’IBM, le couple Rockefeller, les plus grands banquiers, des juges de la Cour suprême ou Charlton Heston? ».  Aujourd’hui, il faut compter entre 18 et 20 ans pour avoir une chance d’être admis tant la liste d’admission est longue, comptant déjà plus de 1 500 notables bien établis qui sont tous prêts à payer un « ticket » annuel de 10 000 $, sans parler de la prise en charge du déficit du club comme en 2000.
Situé à une centaine de km au nord de San Francisco, il s’agit d’une immense propriété privée du comté de Sonoma, achetée par morceaux.
Seuls quelques courageux investigateurs comme Anthony C. Sutton (qui édite la Phoenix Letter) ou le mensuel d’extrême gauche Mother Jones (août 1981) ont osé dévoiler quelques noms : George P. Schultz, Stephen Bechtel Jr (constructions internationales. C’est au cours de la réunion du BC de 2000 que Bechtel aurait obtenu la quasi-exclusivité de la reconstruction des infrastructures mises mal par l’Irak au Koweït), Gérald Ford, Henry Kissinger, William Buckley Jr (censé représenter le « conservatisme » américain), Edward Teller (le père de la bombe atomique. C’est d’ailleurs au cours de la réunion du BC en 1942 que fut mis au point le programme de développement nucléaire militaire), George Bush, Ronald Reagan, A.W. Clausen (Banque mondiale), Caspar E. Weinberger, William French Smith, Thomas Watson (IBM), Phillip Hawley (Bank of America), William Casey (patron de la CIA), etc. Depuis lors, George Bush père y intronisé, en 1999, son fils George W. Bush, aujourd’hui président des États-Unis (ainsi que son frère Jeb Bush, gouverneur de Floride), lors d’un rassemblement où on retrouvait l’actuel secrétaire d’Etat Colin Powell et Dick Cheney. Pour Suzanne Bohan du Sacramento Bee (qui faillit perdre son travail à cette occasion), c’est véritablement là que fut lancée la campagne présidentielle de George W. Bush, avec prise de contacts poussés aussi bien avec la haute administration que les principaux financiers.
Parmi les principales personnalités, on citera également, uniquement comme orateurs des très fermés « Lakeside Talks » : James R. Lilley, ancien ambassadeur en Chine et Corée du Sud, Martin Anderson, chercheur à la Hoover Institution, John Major, ancien Premier ministre anglais, Henry Kissinger, l’éditorialiste David Broder, le PDG de Dow Chemcal Corp Franck Popoff, l’ancien secrétaire d’Etat à la Défense William Perry, Lou Gerstner, PDG d’IBM, James A. Baker, ancien secrétaire d’Etat de Reagan, James Woolsey, ancien directeur de la CIA, le congressiste et ancien ministre Jack Kemp, le cinéaste Francis Ford Coppola, l’ambassadeur d’Italie aux Etats-Unis Ferdinando Salleo, le dernier gouverneur de Hong-Kong Christopher Patten, le responsable du service diplomatie de la Georgetown University Chester Crockeer, Antonin Scalia, juge à la Cour suprême, Pete Wilson, gouverneur de la Californie, Alex J. Mandl, vice-président exécutif d’AT&T, le général Vernon Walters, ancien chef d’Etat major de l’armée américaine, le prince Bandar Bin Sultan, Elliot Richardson, ex-secrétaire d’Etat à la Défense, George Schulz, ancien secrétaire d’Etat de Reagan, l’astronaute Frank Borman, Michel Rocard, le milliardaire Malcolm Forbes, William H.Webster, directeur du FBI, l’ancien président du Mexique Miguel De La Madrid, Alex Haley, auteur de Roots, David Packard, cofondateur de Hewlett-Packard, etc.
Le magazine Mac Lean (23 mars 1981) précisait que « chaque année, pour trois week-ends, près de 2 000 membres, en compagnie d’invités, rejoignent le lieu placé sous haute protection situé près du hameau de Monte Rio (1 200 habitants), près de la rivière Russe. La devise shakespearienne du club, Weaving spiders come here, est une manière de montrer que les discussions trop vives y sont bannies. Même si ce mot d’ordre y est totalement ignoré tant au niveau financier que politique. Alors que cette classe de dirigeants ne laisse que très rarement filtrer des détails sur les accords qui y sont passés, quelques-unes pourtant, comme la promesse de Ronald Reagan à Richard Nixon de demeurer en dehors de la course à l’élection présidentielle de 1967, ont largement participé à façonner le destin de l’Amérique. »
Plus de 2 000 personnes, exclusivement des hommes, peuvent être accueillies dans d’excellentes conditions de confort, dans environ 120 petits hameaux comme Hillbilies (où se retrouvent la plupart des anciens de la Yale University comme Bush), Derelicts ou Mandalay (le plus chic). La réunion principale se déroule sur quinze jours et trois week-ends (le premier étant le plus proche de la mi-juillet), en dehors de réunions beaucoup moins importantes s’étalant sur le reste de l’année. L’objectif est de « renouer avec la nature » dans la bonne humeur, et, de l’avis de certains participants, dans des libations alcooliques poussées. Les magnats y jouent dans des saynètes saynètes et de petites pitreries (Kissinger se déguisera par exemple en portant… un masque de Kissinger et d’autres se déguiseront en femmes avec tous les attributs afférents…).
Quelques conférences sont par ailleurs professées, mais l’essentiel se règle au cours d’entretiens informels (mais « juteux »). Comme l’écrit Peter Phillips, professeur de sociologie à l’université de Sonoma et directeur du Project censored, « On peut imaginer les aristocrates d’aujourd’hui comme Kissinger, Bush ou Rumsfeld au milieu d’un cercle d’amis en train de siroter du cognac ou de discuter comment les masses “non qualifiées” ne doivent pas être suivies pour établir des politiques et comment les élites doivent mettre en œuvre leurs propres valeurs pour en faire des “règles d’autorité”. Ces clubs d’homme ont représenté historiquement l’institutionnalisation des inégalités raciales, de sexe et de classe […] En surface, le Bohemian Grove est un lieu privé où les élites régionales et globales se rencontrent dans la joie et la bonne humeur. Mais, en réalité, il poursuit exactement les mêmes buts que la monarchie française au XVIIIe siècle ou la construction de l’empire britannique au XIXe siècle […] C’est un moyen de construire des liens étroits internes et une unanimité consensuelle au profit d’une solidarité de classe. Les liens renforcés se traduisent dans les réunions économiques internationales, les partis politiques, les campagnes de financement et au niveau supérieur de la “démocratie”.
Dans un certain sens, ils vivent comme dans une Bastille qu’ils ont fabriquée eux-mêmes, avec le pouvoir, le prestige et les privilèges, et unis dans la peur de la démocratie de base (grassroots democracy). » Bien entendu, aucun compte-rendu n’est jamais publié et aucune liste des participants n’est jamais disponible. Quant à Newsweek (2 août 1982), il rapportait que « la colonie de vacances la plus prestigieuse du monde tient ses réunions à 120 km au nord de San Francisco. Les 1 500 hectares de retraite hautement protégés sont un véritable État dans l’État exclusivement réservé aux mâles du Bohemian Club auquel chaque président, depuis Herbert Hoover, a appartenu. » Et de citer par exemple l’une des conférences majeures qui y fut prononcée, celle de Kissinger sur Le Défi des années 80.
A trois reprises, l’enquêteur Dirk Mathison devait réussir à infiltrer ces réunions avec l’aide d’opposant, réunis dans le Bohemain Grove Action Network. Il entendit le discours de John Leman, ex-secrétaire à la Marine de Reagan, sur Les Armes intelligentes, dans lequel ce dernier estimait à 200 000 le nombre d’Irakiens assassinés durant la ratonnade dite Guerre du Golfe. Les autres orateurs furent Dick Cheney (aujourd’hui vice-président), sur Les Problèmes majeurs de la défense du XXIe siècle, l’ex-secrétaire d’État à la Santé de Jimmy Carter, Joseph Califano, sur La Révolution de la santé aux États-Unis : qui vit, qui meurt, qui paye ?, et l’attorney general des États-Unis sous Reagan et Nixon, Eliott Richardson, sur La Définition du Nouvel Ordre Mondial, ou encore Helmut Schmidt, ex-Premier ministre allemand, sur Les Énormes problèmes du XXIe siècle.
Les données recueillies sont toutefois fragmentaires en raison de l’extrême surveillance mise en place, mais quelques journalistes d’investigation, tels O’Brien ou Phillips, se sont interrogés sur le « pourquoi » de telles réunions où l’alcool coule à flots et où d’étranges cérémonies druidiques, sous couvert de « représentations théâtrales », prennent place, officiellement dans le but de célébrer l’« esprit de bohème », avec un étonnant rituel débutant par « l’incinération des soucis » (Dull Care, soit le « poids des soucis »), semblable au « bonhomme hiver » brûlé chaque année, pour célébrer le retour du printemps. Au cours de cette étonnante cérémonie, on voit en effet le gratin financier de la planète se presser autour d’un rocher de 12 mètres de haut représentant un hibou (assimilé à la bouche de Moloch), devant lequel est allumé un immense feu de joie où les « maîtres du monde » sont censés (ce n’est pas une blague contrairement à ce que nos lecteurs pourraient penser) se « décharger » de leurs soucis. Le tout étant très officiellement annoncé dans le programme interne sous le titre « Consecutive Cremation of Care », avec intervention d’un « High Priest » (Grand Prêtre en robe de soie d’argent et d’or), d’un « Voice of the Owl » (la voix du hibou) et d’un « Funeral Cortege ».
Dans THEM : Adventures with extremism (Picador, 2001), John Ronson, quoique critique, rapporte comment il a assisté clandestinement à cette cérémonie macabre, dont il cite divers chants, hymnes et stances, divers discours funèbres et autres mascarades. Après une procession aux flambeaux, les hommes, déguisés, s’approchent en chantant, avec l’accompagnement d’un orchestre dissimulé, pour allumer le bûcher, pendant que le Grand Prêtre prononce des odes au soleil de l’été. Une effigie en papier mâchée grandeur nature, représentant un être humain, est alors jetée dans le brasier.
Cet enquêteur y voit une simple preuve d’immaturité de l’élite de la planète, à la manière de la fête de Halloween pour les enfants : « Ma dernière impression était celle d’un sentiment dominant d’immaturité : les imitateurs d’Elvis Presley (NDLR : certains se déguisent en chanteurs), le rituel païen mystificateur, les saoûleries (NDLR : l’auteur a compté l’impressionnant nombre de bouteilles vides dans l’un des camps et consulté des photos). Ces personnes ont peut-être atteint le sommet de leurs professions mais émotionnellement, ils semblent en être restés à leurs années de faculté. »
Pour d’autres, c’est quelque chose de tout différent qui se cache derrière de telles cérémonies. Un article paru dans le journal des environs, dont certains habitants paraissent peu goûter de telles fariboles et qui évoquent des pratiques sectaires (voire sataniques), le Santa Rosa Sun (juillet 1993) établit un rapport avec le culte de Canaan et la légende de Moloch, le dieu auquel on sacrifiait des êtres humains. Canaan, c’est la terre de Phénicie et de Palestine, celle qui anticipe Israël. Supposée dérivée de la religion babylonienne et sumérienne, elle influença très largement la religion israélite primitive, où Moloch devint Nemrod ou Tammouz, et où les pratiques sectaires faisaient appel au sacrifice humain. Il en est de même à Carthage avec le fameux sacrifice du « molk », où des nouveau-nés étaient livrés au feu. Mille ans plus tard, la Bible mentionne encore de nombreux sacrifice d’enfants. Dans Le Paradis perdu, le poète John Milton écrit : « D’abord s’avance Moloch, horrible roi, aspergé du sang des sacrifices humains et des larmes des pères et des mères, bien qu’à cause du bruit des tambours et des timbales retentissantes le cri de leurs enfants ne fut pas entendu lorsqu’à travers le feu, ils passaient à l’idole grimée. »
Pour comprendre cette étrange fascination pour ces étranges rituels macabres, on reviendra sur les Skull & Bones (S&B) que nous avions déjà étudiés (un article très riche sur le rituel des S&B, et son inspiration anti-indienne, est paru depuis lors dans The Observer, 19 avril 2001). Le Lakota Nation Journal (printemps 2000) a rapporté comment Prescott Bush, le grand-père de George W. Bush, s’était emparé du crâne du grand chef apache Geronimo lorsqu’il était en poste à Fort Sill (Oklahoma) en 1918. La nation apache a découvert que celui-ci fut transféré au siège des S&B à New Haven (Connecticut) afin de servir à la plupart des cérémonies d’intronisation de nouveaux membres. Dans les années 90 lorsque des enquêtes furent conduites et un procès intenté, les restes macabres disparurent.
La plupart des documents disponibles figurent uniquement sur Internet : www.fair.org/extra/best-of-extra/bohemian-grove.html, une liste plus compète des participants se trouve sur www.sonic.net/$kerry/bohemian/ grovenukes.html , www.counterpunch.org/bohemian.html, la principale association opposante est le Bohemian Grove Action Network : www.sonomacountyfreepress.org/bohos/bohoindex.htm, et en français, on consultera le très complet www.chez.com/frenzy/bohemian.htm ; Un documentaire a également été tourné clandestinement par John Ronson pour le compte de la BBC en 1999, où l’on voit l’intégralité de la cérémonie de crémation, ainsi qu’un autre, Teddy Bear’s Picnic édité par Vision Box Pictures, qui étudie les réunions sous un ange léger, voire humoristique. Bibliographie : The Bohemian Grove an other Retreats, G. William Domhoff (Harper, 1974), The Greatest Men’s on Earth, Inside the Bohemian Grove, John van der Zee (Harcourt, 1974). Pour une bibliographie complète, il n’y a pas à chercher loin : Sex Works : Writings by Women in the Sex Industry, Frédérique Delacoste et Priscilla Alexander (Cleis Press, 1987), où un chapitre porte sur la prostitution à l’intérieur du Bohemian Grove, Inside Bohemian Grove, Philip Weiss, Spy Magazine, novembre 1989, Power Playground, John van der Zee, Business Month, juillet 1988, Mondo loro, Pino Buongiorno, Panorama, 12 août 1999, Pouvoir : le club le plus fermé du monde, Le Point, 27 août 1994, Power at Play : The Boho Boys Club, Hampton Sides, Regardie’s Magazine, janvier 1991, The Male Manager’s Last Refuge, Walter McQade, Fortune, 5 août 1985, Inside Bohemain Grove : The Story People Magazine Won’t Let You Read, Extra ! Magazine, décembre 1991.

résumé

Bien qu’il n’y ait dans ce livre que quelques extraits des "Protocoles des Sages de Sion" ainsi que du "Nouveau Testament de Satan", il nous est, cependant, possible d’avoir un bon aperçu des intrigues majeures menées par ceux qui tirent les ficelles à la surface de notre planète. Même en voulant affirmer qu’il est impensable ou impossible que les Illuminati puissent être capables de tels agissements pour accéder à la domination du monde, même en voulant contester que les peuples soient trompés ou que les masses soient dirigées et entraînées dans des guerres, il nous est, cependant, impossible, si nous avons un minimum d’esprit critique, de fermer les yeux sur ce qui existe : les guerres, les troubles, la faim et la misère, la haine, l’explosion des pays, la montée du racisme dans CHAQUE pays, la soif d’indépendance des peuples, l’impuissance des régnants, la corruption des politiciens, la perversion et la cruauté croissantes des humains, les dettes énormes des États, l’instabilité des monnaies, les crises économiques, les paysans accablés de dette, le chômage, l’insatisfaction générale, sans oublier tous ces gens frivoles et ceux qui ne croient en rien. On peut se demander par quel hasard l’état actuel du monde correspond précisément à celui souhaité par les Protocoles et s’étonner de la précision effrayante avec laquelle le plan d’Albert Pike a été mis en œuvre ! Je voudrais rappeler, et c’est mentionné dans tous les livres d’histoire, que cinq agents ROTHSCHILD étaient présents lors des accords de Versailles et que ceux-ci firent fonction de CONSEILLERS des chefs d’État anglais, français et américains. Et puisque nous savons qu’une autre guerre devait inéluctablement résulter de ces accords, il est facile de deviner ce que les conseillers ROTHSCHILD ont pu souffler aux oreilles des chefs d’État. Pensez-y encore sérieusement !
Rappelons-nous une parole de Roosevelt :
"Rien de ce qui touche à la politique ne relève du hasard ! Soyons sûrs que tout ce qui se passe en politique a été bel et bien programmé !"
J’en arrive donc à la conclusion que tout ce qui s’est passé jusqu’à ce jour en politique ou dans les finances s’est déroulé exactement comme le souhaitaient les Illuminati. Seuls ceux qui sont au courant sont à même de faire le rapprochement. Et si vous relisez le chapitre sur le contrôle de l’information et si vous repensez aux noms donnés dans les listes, vous comprendrez pourquoi il y en a très peu qui sont "vraiment au courant". C’est aussi la raison pour laquelle Hitler fit brûler tous les écrits occultes et instructifs. Ainsi que le dit si bien Dieter Rüggeberg :
"Seul un occultiste peut en reconnaître un autre."
Un athée ou un matérialiste ne pourront jamais comprendre la façon de pensée d’un occultiste ni les motifs qui le font agir. Distinguons les occultistes qui travaillent à des fins positives — appelés aussi spiritualistes — de ceux qui poursuivent des buts négatifs. Les premiers utilisent leurs connaissances des lois spirituelles pour une meilleure compréhension de la vie, pour aider leurs prochains et eux-mêmes. Quant aux autres, ils emploient ces connaissances exclusivement pour eux-mêmes, pour assouvir les désirs de leur ego.
Voilà ce qui en résulte sur notre planète : Les plus grands occultistes poursuivant des buts négatifs, les Illuminati, l’élite et toutes les loges correspondantes, occupent presque tous les postes clé dans la haute direction des finances, de la politique, de l’économie, de la religion et des sciences. Ils se servent, de plus, de leur savoir ancestral satanique pour mener à bien leurs plans. Et nous sommes plus de six milliards d’hommes à vivre à côté d’eux, maintenus volontairement dans l’ignorance, que ce soit au moyen de la religion, de l’athéisme, du positivisme, du matérialisme, sans compter ceux parmi nous qui n’ont de foi que dans la science. Nous parlons un tout autre langage qu’eux et nous vivons notre vie sans le moindre pressentiment de ce qui se passe en réalité.
Rüggeberg confirme ceci en écrivant :
"Tous ces athées et agnostiques qui se joignent aux milieux progressistes de l’Église déclarant que l’occultisme et la magie ne sont que superstitions pour simples d’esprit sont loin de se douter qu’ils se sont laissé berner et n’ont fait que suivre des directives sciemment programmées par certaines loges ou Églises. Plus d’un athée célèbre en son temps se retournerait aujourd’hui dans sa tombe s’il apprenait que ce sont des membres d’ordres et de loges occultes qui lui ont remis ses prix d’honneur et ses décorations : il fallait bien, n’est-ce pas, qu’il continue à être un bon instrument capable de répandre des idées mensongères bien précises."
(Geheimpolitik, P.61)(140)
Les Illuminati ont programmé les deux dernières guerres (ainsi que la troisième à venir) qu’ils ont financées et gagnées. On leur doit le fléau de la drogue. Ils programment et provoquent soit l’expansion, soit la crise de l’économie des pays, et ils utilisent pour leurs propres fins les événements politiques et économiques tout en laissant le peuple en pâtir. C’est ce qui explique leur richesse incroyable. D’un côté, ces hommes voudraient être adulés et respectés mais d’un autre côté, ils complotent des guerres et font le malheur des nations sans qu’elles s’en doutent. Des siècles durant, ils ont créé des clans opposés pour susciter la confusion parmi les hommes. Ils en utilisent certains pour faire le "sale boulot" et ce seront eux précisément que le peuple rendra responsables si ça tourne mal. En cas d’échec donc, ce sera de leur faute à eux (les marionnettes) alors que les véritables auteurs ne sont pas inquiétés.
Une grande partie des hommes croit véritablement que la nation qui entre en guerre de nos jours en porte seule la responsabilité. Des gens se croient malins, ils affirment que telle nation est prédestinée à la guerre, comme par exemple les "méchants Russes", le "péril jaune" ou l’éternelle Allemagne fasciste, mais ces gens-là ne savent pas ce qu’ils disent.
D’où croyez-vous qu’un gouvernement, qu’il soit chinois, russe, arabe, allemand, américain, serbe ou autre détienne l’argent nécessaire pour financer l’industrie d’armement ? De nos jours, il n’y a pas un seul pays au monde qui ne soit pas si endetté qu’il ne doive son existence aux crédits alloués par les banquiers internationaux. Pensez-vous que les Serbes aient de l’argent pour payer les armes qui leur permettent de mener cette guerre ? Ou si jamais les Russes s’étaient lancés dans une guerre mondiale, à qui auraient-ils, à votre avis, emprunté l’argent ? Aux banquiers internationaux, bien sûr !
Ce n’est pas pour rien qu’il y a une banque Rothschild au Kremlin. D’où leur nom de banquiers INTERNATIONAUX. Ils ne se sentent pas plus particulièrement concernés par l’Angleterre ou les États-Unis. Ils sont présents là où il y a de l’argent à gagner. Et la guerre étant la meilleure source d’argent possible, ils sont toujours intéressés à ce qu’il y en ait une qui se déclenche. Si ces banquiers ne sont pas d’accord pour une guerre, le pays n’aura ni crédit ni d’armes ! C’est aussi simple que cela. Donc, si un pays veut entrer en guerre, la première des choses qu’il doit faire est de demander aux banquiers leur assentiment. Si ces derniers sont d’accord, c’est grâce à leur soutien financier que le pays pourra s’armer et entrer en guerre. S’ils ne sont pas d’accord — parce qu’il est possible que cette guerre ne corresponde pas à leur propre plan — le pays n’aura aucun crédit, donc pas d’argent pour acheter des armes. Il sera dans l’impossibilité de déclencher la guerre, car les crédits nécessaires ne s’élèvent pas à quelques millions mais à plusieurs centaines de milliards.
Ainsi que je l’ai démontré dans mon livre, ce sont les mêmes bailleurs de fonds qui ont procuré l’argent pendant la Deuxième Guerre mondiale aux bolcheviques, aux Allemands, aux Russes et même à Saddam Hussein. C’est pourquoi rien ne relève du hasard en ce qui est du domaine de la politique et de la guerre. S’il y a une guerre, cela signifie qu’elle a été programmée, sinon aucun fonds n’aurait été disponible. Les foyers de troubles actuels ou futurs sont, par conséquent, voulus et parfaitement programmés à cause du but poursuivi, celui du gouvernement mondial.
Les Illuminati prétextent qu’il faut parvenir à ce gouvernement mondial unique afin que règne la paix sur la Terre. Il est intéressant de remarquer qu’ils utilisent la guerre pour y parvenir.
Croyez-vous que ces hommes vont changer de comportement une fois le gouvernement mondial en place ?
Vous les reconnaîtrez à leurs actes !
Il n’y aurait, à vrai dire, rien à objecter à un gouvernement mondial, c’est même le but ultime de notre planète, s’il était dirigé par des hommes qui ne pensent qu’au bien de l’humanité et se portent garants du développement en toute liberté de l’esprit et de l’âme, qui n’aient aucun secret et laissent libre cours à toutes les informations. Le gouvernement mondial dont je parle dans ce livre n’est pensé que pour et par l’élite qui prend les hommes pour des idiots bons à n’être que des esclaves.
Si vous ne pouvez pas croire que votre sort n’intéresse nullement "ceux de là-haut", que ceux-ci se moquent de savoir comment vous allez ou comment vous pourrez survivre à la prochaine guerre, serez-vous convaincus du contraire si je vous apprends qu’aucun État, à de rares exceptions près, comme la Suisse, n’a d’abri pour le peuple ?
Vous en étiez-vous déjà rendu compte ? Le danger d’une nouvelle guerre qui pourrait impliquer l’Allemagne est plus que probable d’après les Protocoles des Sages de Sion et la lettre d’Albert Pike. Il suffirait que les Allemands interviennent dans le conflit actuel en Yougoslavie pour que les Serbes mettent leur menace à exécution et qu’ils lancent des fusées sur l’Allemagne. Si jamais la misère et la faim augmentaient encore plus dans les pays de la CEI et dans ceux du "tiers monde", ce qui est prévisible sans don prophétique, on peut imaginer que les peuples ne se rendraient ni en Chine, ni aux États-Unis pour prendre ce dont ils ont besoin mais bien dans le pays le plus proche, l’Allemagne. Les Suisses n’ont pas ce problème puisqu’ils ont des abris, des armes chez eux et que beaucoup habitent dans des hauteurs difficilement accessibles. Les Allemands, quand à eux, se retrouveraient assez démunis face à cette situation. L’élite et les politiciens de ce pays, qui l’ont bien mérité, n’est-ce pas, y possèdent de nombreuses bases souterraines parfaitement aménagées avec des denrées alimentaires permettant de survivre pendant des décennies. On a oublié, par erreur, les va-nu-pieds. Comment les Allemands réagiraient-ils si les Serbes tiraient demain sur Stuttgart ou Munich ?
L’ex-Illuminati George Orwell a très clairement décrit dans son livre "1984" comment les Illuminati se représentent le monde. Le contrôle par tatouage au laser en fait partie. Il y a eu, d’ailleurs, plusieurs tentatives pour empêcher la publication du livre "1984".
Mais il n’est, bien sûr, pas trop tard. Beaucoup de choses pourraient changer si les hommes de toutes les nations reconnaissaient, enfin, leur ignorance criante et s’occupaient de notre planète.
Mais les Illuminati ont réussi à nous rendre bel et bien prisonniers de nos propres petits problèmes si bien que nous en avons perdu toute vue globale et que nous nous sommes retirés des affaires de ce monde.
Un petit exemple pour illustrer ce propos :
Les mass media (sous contrôle des Illuminati) vous inculquent que si vous voulez être un bon français, vous devez avoir une belle auto, une maison à vous, une famille, des vêtements de marque et que vous devez réussir dans votre métier, etc. Après avoir regardé la télévision ou lu les journaux pendant des décennies, votre inconscient se trouve saturé par cette image du parfait "membre de la société" et vous ne pouvez qu’être convaincus que cela correspond à un réel besoin pour vous, (Cela concerne aussi la mode vestimentaire et la façon de se comporter.) Pour correspondre à cette image, vous devrez beaucoup, beaucoup travailler, car il est impossible d’y arriver tout de suite. Mais vous voulez tout tout de suite, il vous faut donc contracter des crédits, payer des mensualités. Vous voilà pris dans le filet qu’on vous a si parfaitement tendu. Vous voilà liés par vos obligations et vos dettes pour plusieurs décennies.
S’y rajoutent la famille, les enfants, l’argent pour les vacances, les réparations pour votre auto... Vous êtes pris, finalement, dans un cercle infernal "créé par vous-mêmes". Et, mon Dieu, vous croulez sous tant de problèmes que vous n’avez plus ni l’envie ni le courage de réfléchir si vous faites vraiment ce qui vous tient à cœur !
Et un jour vous vous apercevrez que vos richesses extérieures ne font pas votre bonheur et que vous aimeriez mener une vie différente, mais c’est trop tard.
Voilà une image simplifiée de ce qui est dépeint dans les Protocoles des Sages de Sion et de ce qui se passe depuis des décennies dans tous les pays du monde. Vous ne faites, peut-être, plus face à vos problèmes et pour les fuir, vous vous adonnez à l’alcool ou aux drogues. Une fois que vous en êtes arrivés là, vous en avez pratiquement fini avec la vie. Certains arrivent quand même à s’en sortir, car, ainsi que je le démontre dans le chapitre suivant, il n’est jamais trop tard.
Il ne suffit quand même pas de soigner les symptômes en éliminant simplement les Illuminati, comme on enlèverait un organe malade. Il faut, ici, appliquer un traitement de fond.
Vous-mêmes, vous êtes la solution à vos problèmes et à la situation dépeinte dans ce livre. Si vous soupesiez mieux vos choix et vos actes dans votre vie quotidienne, le monde serait différent, les Illuminati n’auraient aucune emprise sur vous. Avec ce mot "vous", je désigne chaque homme de cette planète.
Ainsi que l’a bien exprimé Ross Perot, candidat aux présidentielles lors des dernières élections aux États-Unis :
"Si tu veux voir ce qui cloche dans ton pays, prends un miroir et regarde-toi".
Certains vont peut-être rétorquer :
"Ah, mais attention, cette situation existe depuis belle lurette, et nous sommes six milliards d’humains à influer le cours des événements, pourquoi serait-ce moi qui devrais justement commencer à changer le monde ?"
Vous justement puisque vous avez compris que les choses vont mal. Votre conscience a changé. Vous avez réalisé qu’il y a d’autres choix meilleurs dans la vie et c’est ce qui vous distingue de vos concitoyens "inconscients". Vous êtes responsables parce que vous savez maintenant ce qu’il en est. Auparavant vous auriez pu dire : "Je n’en savais rien du tout". Mais vous savez maintenant. Vous ne pouvez plus vous esquiver.
On se sert de nous précisément parce que nous n’avons pas assez d’esprit critique et ne prêtons pas assez attention à ce que nous vivons. On nous a eus mais nous nous en sortirons ! Il se peut qu’il soit important, d’un point de vue purement matériel, que nous vivions en autosubsistance. En cultivant nous-mêmes nos céréales, en creusant un puits, en ayant quelques chèvres pour le fromage et le lait, en employant des sources d’énergies alternatives, en enterrant un peu d’or dans le jardin pour le cas où ...donc tout simplement en devenant autonomes.
Ce qui ne signifie pas forcément qu’il faut ôter tout confort de notre vie quotidienne. Il y a, aujourd’hui, de nombreuses communautés qui vivent ainsi autonomes, avec un certain confort, probablement plus aux États-Unis qu’en France. Mais il y en a partout. Vous n’êtes pas obligés de faire cette démarche seul. Demandez à vos meilleurs amis, ceux en qui vous avez confiance, entamez quelque chose ensemble. Il est parfois plus facile d’agir ensemble puisque nous sommes chacun uniques et que nous avons chacun notre spécificité.
Vous pouvez vous épauler, trouver ceux qui partagent votre point de vue. Vous pouvez lire des livres critiques ou assister à des conférences sur ce sujet ; continuez à vous instruire, provoquez des échanges. Des sujets tels que les "machines à énergie libre" et leur construction ne manquent pas d’intérêt. Échanger ses sentiments est aussi très important. Il est capital de passer à l’action, de ne pas seulement palabrer ou discuter.
Dans la bibliographie, vous avez des titres de livres qui pourront vous aider à trouver des solutions extérieures, c’est-à-dire concrètes.
Plus d’un historien s’est déjà pris dans les mailles du filet en rejetant la responsabilité sur les sionistes ou les Juifs et maints chercheurs chrétiens s’en sont pris aux francs-maçons, les croyant seuls coupables. Les membres de la famille Rothschild n’ont pas, non plus, tous succombé à l’idéologie d’une hégémonie mondiale. Ne mettez donc pas tout le monde dans le même panier ! Ce livre n’a pas pour but de clouer au pilori un groupe de coupables. Non, par ce livre, je m’efforce de vous faire découvrir comment procèdent ces Illuminati et d’après quels principes ils agissent, et j’essaie de vous présenter des solutions adéquates.
Je me résume :
Les Illuminati n’appartiennent à aucune religion, à aucun parti, à aucune nation ou autre groupement mais ils s’en servent de couverture. Notons encore une fois que ce jeu a débuté des millénaires avant l’arrivée des personnes dont j’ai mentionné les noms dans ce livre et qu’il continuera après elles. Les personnes désignées, de nos jours, de satanistes ou les représentants des communautés sionistes (comme les Rothschild, les Warburg) ne sont que des pions dans un échiquier où l’enjeu est encore plus grand.
Rüggeberg écrit à ce sujet :
"RUDOLF STEINER a déjà souligné en 1920 que les noms des membres les plus élevés de sociétés secrètes occultes n’apparaissent jamais sur les listes nominatives... C’est la moindre des choses que dans les ordres faisant de la magie noire tous les documents importants soient codifiés dans une écriture secrète qui ne peut pas être déchiffrée par des non-initiés qui ne possèdent pas la clé correspondante. C’est en ce sens que les historiens matérialistes ont à apprendre, à moins qu’ils ne renoncent à trouver toute la vérité." ("Geheimpolitik" — La politique secrète, p. 195.)
Les Illuminati ne voient d’abord qu’eux-mêmes, ils veulent être tout-puissants et tout posséder, ils veulent s’emparer du monde entier. Leur ego s’est démesurément développé. Vous pouvez donc être sûrs qu’à ce jeu des tout-puissants ils y jouent entre eux comme avec les peuples.
Chacun veut être le meilleur, le plus riche et le plus puissant. Je doute que ces êtres-là aient un sommeil paisible, qu’ils connaissent le bonheur et la plénitude.
William Bramley montre dans son livre "Die Götter von Eden" que ces Illuminati sont utilisés à leur tour, que les loges secrètes sont en relation avec les extraterrestre, à commencer par la "Confrérie du Serpent". Ceux qui s’imaginent avoir la puissance absolue ne sont, en fait, eux-mêmes que les marionnettes d’autres êtres. (Pour en savoir plus, consulter la bibliographie.)
Ces sentences, ne s’appliquent-elles pas vraiment bien à notre propos ?
"Tel est pris qui croyait prendre."
ou
"Tous ceux qui veulent s’élever seront rabaissé.’
ou bien
"Qui se ressemble s’assemble."

Que pouvons-nous faire ?

Il y a quantité de solutions envisageables face à cette situation. Certains aimeraient qu’on élimine une partie des Illuminati, ce qui, à mon avis, ne servirait pas à grand-chose, car ils seraient vite remplacés.
Je vais vous raconter une petite histoire : Imaginez que vous êtes en voiture et que le voyant d’huile se mette à clignoter. Vous vous rendez chez un garagiste qui vous déclare : "Aucun problème, je vais vous arranger ça." Le voilà qui dévisse l’ampoule. Certes, le voyant d’huile ne clignote plus mais, vous le savez bien, la cause du problème n’est pas pour autant éliminée. Et vous n’êtes, évidemment, pas d’accord avec la façon de procéder du garagiste. Mais quand votre corps est malade ou quand vous avez certaines difficultés, réalisez-vous que, la plupart du temps, vous ne vous opposez pas à cette façon de faire ?
Il est bien connu qu’en médecine officielle, on supprime l’organe malade ou la partie cancéreuse mais ce faisant, on ne traite pas pour autant la cause. On soigne simplement les symptômes, ce qui est nettement insuffisant. Un traitement de fond est nécessaire.
Vouloir supprimer ce qui gêne, cela équivaut à ne dévisser que l’ampoule qui clignote et à ignorer le problème qui est toujours là.
Pour en revenir au sujet qui nous préoccupe, les Illuminati ne sont que le symptôme d’un problème qui, en fait, se situe ailleurs. Ils ont autant de pouvoir parce qu’ils se servent de nous, ce qui es facile puisque nous n’assumons pas nos responsabilités et que nous nous satisfaisons de notre indolence. Le cœur du problème est donc au plus profond de chacun de nous. Si nous ne nous changeons pas et si nous ne transmuons pas nos faiblesses, il ne sert à rien d’éliminer ces êtres, car il y en aurait aussitôt d’autres qui se chargeraient de nous puisque nous acceptons d’être manipulés.
Peut-être y a-t-il parmi vous des petits futés qui se disent qu’ils pourraient bien contacter la Société Thulé ou ceux qui ont écrit des livres sur les ovnis pour se procurer les plans de soucoupes volantes ? Ils pourraient donc quitter la Terre, mais qui sait ce qui les attendrait sur les autres planètes ?
Ou bien certains d’entre vous sont passionnés par ce qui se passe à l’intérieur de la Terre et voudraient, sur les traces d’Hitler, rechercher le royaume d’Agartha ?
D’autres encore aimeraient se retirer dans les montagnes pour y vivre en autosubsistance afin de pouvoir, de là-haut, embrasser du regard tout ce drame.
Certains même désireraient rechercher, peut-être, de l’aide dans la prière ?
En tant qu’auteur de ce livre, remédier à ce problème m’occupe depuis longtemps. J’ai parcouru jusqu’à aujourd’hui les cinq continents à la recherche de solutions possibles ; j’ai échangé avec quantité d’êtres humains sur tous les domaines de la vie touchant à ce sujet et me suis mis aussi fortement en quête de moi-même. Ma propre expérience et mes preuves personnelles m’ont conduit à cette vision que j’ai condensé dans le dernier chapitre. Cette vision m’est propre et ne doit être reprise par personne. Lisez ces lignes d’un œil critique, je vous en prie, comme nous devrions le faire constamment. Si vous n’êtes, certes, pas d’accord avec toutes mes conclusions, vous pourriez, peut-être, en retenir au moins quelques-unes qui vous paraissent bonnes !
Que pouvons-nous entreprendre de positif pour rectifier ce qui a mal tourné dans le passé et pour empêcher que cela se reproduise dans Avenir ?
Pour y répondre, il nous faut nous poser la question primordiale sur le sens de la vie.
Il est difficile de trouver un sens à notre vie simplement dans la nourriture, la boisson, le sommeil, le sexe et la possession. Beaucoup parmi nous en sont déjà bien conscients.
Il est capital d’être conscients qu’à la fin de notre vie nous abandonnerons toutes ces choses extérieures, y compris notre corps. Nus, nous sommes arrivés, nus nous repartiront. Cela signifie que même des soucoupes votantes et l’énergie libre ne peuvent nous rendre que partiellement heureux, car les voyages dans une autre galaxie, s’ils nous permettent de changer d’endroit, ne nous permettent pas pour autant de changer de corps.
Il est relativement peu important que des membres de la Société Vril aient pu visiter d’autres planètes avec des soucoupes ou que les États-Unis aient pu construire, grâce à leur technologie, leur première base sur Mars, il y a déjà plus de trente ans. Ces hommes sont rivés à la matière, ils sont, pour ainsi dire, prisonniers d’eux-mêmes et ne peuvent pas "quitter leur peau".
Une technologie avancée ne rendra pas plus aimable un homme qui ne pense qu’à détruire, c’est même plutôt le contraire qui risque de se produire. En considérant la situation telle qu’elle est sur Terre aujourd’hui, et les événements prédits par maints prophètes pour l’entrée dans le nouveau millénaire, il serait, certes, judicieux soit de quitter tout simplement ce "futur lieu de terreur", soit de voyager avec une machine vers le futur. Mais ces voyages sont entrepris depuis plus longtemps qu’on ne se l’imagine et ne modifient nullement l’intérieur de l’être humain. Un être à l’esprit destructeur le restera même s’il voyage dans le temps et il gardera les mêmes pensées, les mêmes sentiments, les mêmes motivations qu’auparavant. Il sera de plus, dépendant de la machine. Si on la lui confisque, il se retrouvera avec ses mêmes points faibles qu’auparavant et à la prochaine difficulté qui se présentera, soit il se précipitera vers une autre machine, soit il se décidera à vaincre, enfin, sa peur et à regarder son problème en face. Nous sommes venus sans machine en ce monde et nous en repartirons de la même façon. Tirons-en la conclusion que l’homme doit atteindre à la perfection et à son plein épanouissement sans aucune machine. C’est le chemin qui permet d’accéder à la conscience : recueillir des connaissances en devenant responsables, en ne dépendant de personne et en ne nous servant d’aucun artifice matériel. C’est ainsi que nous évoluons.
Un sage l’exprima ainsi :
"Il faut apprendre aux hommes à pécher
et non leur donner du poisson".
Donner à une personne la solution à un problème — même si elle s’en réjouit — la laisse dans son ignorance.
En quittant son corps physique, tout être humain n’emportera pas autre chose que les expériences et le savoir qu’il a accumulés tout au long de sa vie, expériences qui sont enregistrées dans son champ énergétique, son aura. Tout médium ou clairvoyant qui peut voir l’ "aura" d’une personne ou tout au moins y décrypter des informations, peut y lire les expériences qu’elle a faites, l’état de ses sentiments et de ses pensées. Le clairvoyant ne voit pas la voiture qu’une personne conduit, l’argent qu’elle a ou le nombre de fois ou elle a couché avec telle autre personne, mais il voit ce que cette personne a senti, ce qu’elle a pensé et comment elle en est arrivée à être ce qu’elle est. Celui qui lit l’aura peut connaitre l’état d’esprit de la personne et ses intentions, il peut savoir si elle met son potentiel au service des autres ou si elle se le garde pour elle.
Expériences et connaissances sont les seules choses que nous emmenons en quittant notre corps. Si nous n’avons plus de corps, qu’importe d’avoir eu une grande maison ou de beaux vêtements ? Ce qui compte, c’est ce que nous avons ressenti et les motifs qui nous ont poussé à agir comme nous l’avons fait.
Beaucoup d’entre nous s’en sont déjà rendu compte, mais ils se trouvent toujours aussi désemparés face à la vie parce qu’ils ne sont pas conscients de ses lois, de ses causes et de ses effets.
Imaginons par exemple, qu’un extra-terrestre arrive pour la première fois dans une de nos grandes villes en voilure et qu’il heurte une voiture au premier feu rouge. Les feux rouges ne sont pour lui qu’un jeu de lumière sans importance au milieu des panneaux publicitaires. Nouveau choc au second feu rouge : expliquons-lui sans plus tarder, la signification de ces feux et précisons-lui qu’il doit s’arrêter aux feux rouges, car c’est une règle du code de la route. Il ne provoquera, désormais, plus d’accident puisqu’il saura reconnaître les feux rouges. Auparavant, il ne le pouvait pas, il était dans l’ignorance.
Il se passe la même chose pour celui qui ne sait pas et qui constate, par ex., qu’il est malade. "J’ai mal à la tête, je prends donc un cachet et la douleur disparaît." C’est la même histoire qu’avec l’automobiliste et son voyant d’huile. Le malade ne voit pas le rapport qui existe entre lui et sa maladie, il élimine simplement le signal transmis par son corps en avalant un cachet. Celui qui a des maux de tête passera par le même processus que l’extra-terrestre jusqu’à ce qu’il devienne attentif aux Lois de la Vie".
De quelles lois s’agit-il ?
Tout astronome ou physicien peut confirmer que nous vivons dans un COSMOS, que nous sommes une parie de ce cosmos. Vous allez objecter : "Oui, bien sûr, n’importe quel enfant sait cela". Bien, mais êtes-vous conscients de ce que vous venez de dire ? KOSMOS, mot grec, signifie ORDRE. Nous vivons donc dans un ORDRE et nous en faisons partie. Tout ordre est soumis à des lois, sinon ce ne serait pas un ordre. Ce serait un CHAOS, mot grec signifiant DESORDRE. Si je connais les lois spirituelles de la vie, je peux en tenir compte et reconnaître les indications et les messages que la vie me donne et agir en conséquence.

LES LOIS

1.     La loi de la Causalité

Vous avez certainement entendu parler de cette loi contenue dans tous les récits spirituels de toutes les religions de la Terre : la loi de "cause à effet" ou bien celle de l’adage "on récolte ce qu’on sème" ou bien encore pour les matérialistes et les athées "Qui sème le vent récolte la tempête". Si on sème la destruction, on récoltera la destruction. Si on sème la colère et la haine, on récoltera colère et haine. Si on sème du blé, on récoltera 100% de ce blé en retour et non pas de l’orge. Le soin et l’attention portés lors de l’ensemencement se retrouveront dans la qualité de la récolte, quelle que soit la semence.
Venons-en à la partie, à mon avis, la plus importante de notre sujet. Il est capital de savoir que le cosmos aussi bien que notre inconscient sont absolument sans préjugés (rien n’est bon ou mauvais, positif ou négatif, beau ou laid, de valeur ou sans valeur...). Ces désignations ne sont valables que pour nous. Ce qui est beau ou positif pour certains ne l’est pas forcément pour d’autres.
Citons, par exemple, ces exploitants agricoles qui, dans notre société, appartiennent au bas niveau de l’échelle sociale. Peu le disent, beaucoup le pensent. Avons-nous déjà pensé d’où nous tirerions notre subsistance s’il n’y avait que des bureaucrates sur notre Terre et plus de paysans ? Prenons un conducteur de Ferrari qui regarde d’un air méprisant les ouvriers à la chaîne qui travaillent en équipes de nuit. Les Ferrari, ce sont bien eux qui les fabriquent et qui permettent à d’autres de les conduire ! Et quant au travail du ménage, il y a tant de femmes qui ne veulent pas s’abaisser à faire ce travail désagréable chez elles et qui sien déchargent sur la "femme de ménage" ! Dans quel état seraient nos maisons si personne n’assumait un minimum de ménage ?
Qui peut dire que ce dont l’un se régale ne fera pas le dégoût de l’autre ? Une plante, elle aussi, peut être considérée soit comme un médicament pour l’homéopathe ou l’herboriste soit comme une mauvaise herbe pour le jardinier qui s’empresse de l’arracher. Et les araignées sont bien pour certains d’entre nous des "animaux effrayants" : ils les écrasent aussitôt mais ce sont eux qui se plaignent ensuite que les mouches les gênent... Certes, elles ne peuvent évidemment plus être attrapées dans les toiles d’araignées puisque les araignées ne sont plus là pour les tisser !
Il est clair que les appréciations de bon ou mauvais, de précieux ou de sans valeur sont, à vrai dire, injustifiables et sont, tout au plus, l’expression de notre subjectivité.
Cela devient plus évident quand en pense en énergie. L’énergie est sans valeur. Il dépend de nous qu’elle devienne positive ou négative, c’est-à-dire que nous l’utilisions à des fins constructives ou destructrices. Ce qui signifie que ce que nous souhaitons, nous l’obtiendrons, ce qui est légitime. La création nous a donné le libre arbitre pour que nous puisions expérimenter la vie dans toute sa plénitude. La vie ne nous ordonne pas d’expérimenter seulement ce qui est agréable ou beau. Nous sommes absolument libres d’expérimenter ce que nous désirons. Reste à prouver que nous désirons toujours ce que nous avons souhaité une fois que nous l’avons... Au moins, nous avons le libre choix (Merlin : "Pense bien à ce que tu demandes, cela pourrait t’être accordé" ou Goethe "Il ne peut se débarrasser des esprits qu’il a appelés".)
Un exemple : vous avez une certaine pensée, et plus vous la tournez dans votre tête, plus vous la renforcez. Une conséquence va en résulter : quelle que soit cette pensée, elle se réalisera un jour dans votre vie.
Je m’explique : vous avez des peurs, celle d’être, par exemple, un jour violé ou celle que la police vous arrête quand vous êtes un peu éméché. Ou bien vous vous réveillez un matin en pensant à un projet et en vous disant : "Oh là là, c’est sûr, ça ne va pas marcher !" L’énergie générée par cette pensée est un ordre, aussi bien pour votre inconscient que pour le cosmos, et elle va être prise en compte à l00%. On peut comparer le cosmos à un grand ordinateur qui fonctionne selon des lois parfaites. Vous le programmez avec vos pensées (INPUT), et il va imprimer ce qui est programmé (OUTPUT). Votre inconscient ne sait pas ce qu’est la peur. il ne fait pas la différence entre ce qui est positif ou négatif. Vous lui donnez une énergie, un ordre, et il travaille avec ce qu’il reçoit. Vous recevez alors, à votre tour, ce que vous redoutiez. Votre projet va échouer. De même, si vous jouez longtemps et avec assez d’intensité avec une pensée de violence, vous allez être violé. Ne dites pas, après coup : "Vois-tu, je le savais que ça allait mal tourner !" Oui, vous le savez ou plus exactement, vous étiez le seul à le savoir !
Et selon le dicton : "A chacun selon sa croyance", vous êtes les auteurs de vos pensées et de vos sentiments et c’est vous qui leur donnez la vie. Ce que vous pensez et sentez ne dépend donc que de vous et se manifestera tôt ou tard dans votre vie.

2. La loi d’analogie (ce qui est en bas est comme ce qui est en haut)

Hermès Trismégiste (Hermès le trois fois grand) est le nom grec pour le Dieu égyptien Thôth qui rédigea les "écrits hermétiques" contenant une doctrine gnostique de la naissance du monde et de la Rédemption. Il passa un temps pour le plus grand magicien qui pouvait rendre aux autres inaccessible l’accès aux trésors et aux récipients (d’où l’expression de fermeture hermétique). Il enseignait la loi hermétique : "ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour accomplir les merveilles d’une seule chose."
Certains connaissent la sentence : "Sur la Terre comme au ciel". Les mêmes lois régissent le macrocosme aussi bien que le microcosme.
Un exemple : L’élément constitutif le plus petit qui nous soit connu dans la matière physique est l’atome. L’atome se compose principalement de protons, de neutrons et d’élections. Protons et neutrons forment ensemble le nucleus (le noyau) de l’atome. C’est la vitesse incroyablement rapide des électrons autour du noyau qui crée l’enveloppe. Le tout est maintenu par une force électromagnétique.
La différence entre les atomes naît du nombre d’électrons et de protons. Il y a 105 éléments fondamentaux et chacun d’eux n’existe que parce qu’il offre un chiffre différent d’électrons et de protons. Prenons un nucleus à un atome d’eau et agrandissons-le de la grosseur d’une bille, son unique électron sera alors éloigné d’environ 400m. Cela démontre que l’atome est constitué presque seulement d’un vide et que la matière en soi est très volatile.
Vu de cette façon, un bloc de plomb n’est constitué presque que d’intervalles autour desquelles tournent des particules atomiques. Toutes proportions gardées, l’éloignement entre les petites particules solides correspond à l’éloignement des planètes entre elles dans notre système solaire. De même, les intervalles entre les astres correspondent aux intervalles dans les gammes.[10]
Une photographie du noyau de l’atome (qui mesure 1 picomètre) correspond à la photographie de la Terre à 1 million de kilomètres, et à celle de la voie lactée prise à 10.000.000 d’années-lumière.
Le champ magnétique humain tournant sur lui-même a exactement l’aspect de notre Galaxie tournant sur elle-même (Geo-Wissen, édition N°2, 1990, "Chaos und Kreativität" montre de très belles photos des exemples cités ci-dessus.).
Ainsi que vous le constatez, tout est construit selon un système parfait qui n’est pas forcément reconnaissable au premier coup d’œil mais qui devient évident si l’on regarde de plus près. La vie elle-même est soumise comme le microcosme et le macrocosme à des lois parfaites.
Ces lois, nous les trouvons partout dans notre système solaire, dans les cellules du sang, dans l’électricité et dans le magnétisme. Et puisque la matière est maintenue et déterminée par des forces électromagnétiques, nous les hommes, qui sommes aussi matière, sommes soumis à ces lois, comme celles, par ex., de l’attraction et de la répulsion.
Dans "Schicksal als Chance" ‘le destin, c’est une chance à saisir) de Thorwald Dethlefsen, on peut lire :
"La loi d’analogie ("ce qui est en bas est comme ce qui est en haut") n’est fondée que si nous sommes prêts à reconnaître l’Univers comme un cosmos (en grec = ordre). Ce sont les lois qui déterminent un cosmos, il n’y a pas de place pour les hasards. Le hasard en tant qu’évènement imprévisible et non conforme à la loi transformerait tout cosmos (ordre) en un chaos (en grec = désordre). Quand nous construisons un ordinateur, celui-ci représente en soi un petit cosmos. Il est construit d’après des lois, son fonctionnement dépend de l’application de ces lois. Si l’on soudait volontairement dans ses connexions quelques transistors, condensateurs ou résistances qui ne font pas partie du schéma de connexion conçu d’après une loi précise, ces éléments représentatifs du "hasard" transformeraient tout le cosmos en chaos et l’ordinateur ne fonctionnerait plus comme il le doit. Il en va de même pour notre monde qui cesserait au premier évènement qui surgirait par hasard.
"Pour exemple : quand on laisse tomber une pierre d’une certaine hauteur, elle ne tombe pas vers le bas par hasard mais selon une loi. Si dans sa chute, elle tombe sur la tête de Monsieur X, ce n’est pas par hasard mais en obéissant à une loi que la pierre va le heurter. Rien n’est dû au hasard, ni le fait que Monsieur X soit heurté par cette pierre ni le moment où cela est arrivé..."[11]
Cela ne vous a-t-il pas frappé qu’une étoile ne quitte jamais "par hasard" son orbite, qu’une cellule sanguine n’aille pas à contre-courant de la circulation sanguine ou qu’une fleur d’été ne fleurisse jamais, par hasard, en hiver ? Avez-vous déjà entendu dire qu’un électron quitte, par hasard, l’orbite qu’il décrit autour du noyau de l’atome ? Toute matière est composée de 105 éléments fondamentaux formés, eux aussi, de neutrons, de protons et d’électrons dont les mouvements sont absolument parfaits et rythmiques. Pourquoi donc seul l’homme devrait-il être exposé aux "hasards" alors que toute vie en nous et autour de nous est soumise à un rythme régulier ?
Le hasard n’existe pas ! Il y a une loi pour chaque événement. Certes, nous ne reconnaissons pas toujours cette loi du premier coup d’œil. Mais cela ne nous autorise pas à nier son existence. Les pierres tombaient déjà bien avant que nous soit connue la loi de la pesanteur.[12]
L’homme est la copie fidèle de l’Univers macrocosmique. C’est pourquoi il est écrit au-dessus de l’oracle de Delphes :
"Homme, connais-toi toi-même, alors tu connaîtras Dieu"

3. La loi de résonance

L’homme est soumis a la loi de résonance comme le diapason ou le récepteur radio. Un récepteur réglé sur les ondes courtes ne peut recevoir ni les moyennes ni les grandes ondes. Pour l’homme, c’est pareil. Une personne agressive on pleine de haine n’est pas réceptive à l’amour. Chacun ne peut percevoir de tous les aspects de la réalité que ceux avec lesquels il est en résonance : "Chacun ne voit que ce qu’il veut voir"
Un exemple : Vous lisez un livre. Cinq ans plus tard, vous le relisez et vous y découvrez d’autres choses. Pourquoi ? Parce que vous avez évolué ! Votre horizon, votre façon de voir ont changé. Vous avez un regard différent maintenant.
Les hommes ressentent aussi l’aspiration à être avec des personnes qui leur sont semblables. Qui se ressemble s’assemble. Et vous constatez que si vous êtes mal luné ou même contrarié, votre entourage va vous être prétexte à vous énerver.
Prenons quelqu’un qui rouspète constamment sur tout. Il trouvera toujours motif à être contrarié. Par contre, la vie ne fait rencontrer que des gens aimables à tous ceux qui son heureux de vivre et trouvent les autres intéressants et beaux.
Encore un exemple : Un homme qui trouve toujours à redire en s’exclamant "Celui-là est un idiot, celui-ci est un raté, c’est à vous dégoûter de tout !" et qui voit tout en noir, vous le montrera par son regard méchant et la moue de sa bouche. Personne ne dira de lui qu’il est aimable ou qu’il a du cœur. Ce n’est pas un plaisir d’être en sa compagnie, les personnes avenantes et sensibles s’esquivent vite. Cependant, il trouvera quand même des gens qui pensent comme lui, qui le renforceront dans sa conviction. Qui se ressemble s’assemble.
Par conte une personne dévouée qui sait plaisanter, où qu’elle soit, crée une bonne atmosphère la où elle est. De plus, elle sait sourire et partager ce qu’elle a. Elle aura autour d’elle des gens gai, agréables et sera souvent invitée puisqu’elle sait donner. Qui se ressemble s’assemble.
Cette phrase ne comporte aucun jugement de valeur. Ce n’est ni bien ni mal. Le rouspéteur et le jovial reçoivent en retour ce qu’ils donnent. Cela peut les entraîner très loin tous les deux, chacun sur un chemin différent. La situation du rouspéteur, pris dans un cercle infernal, va empirer ; par contre tout se passera au mieux pour le jovial qui va continuer à s’épanouir. La bonté qui imprègne son être et qui n’est pas feinte, attirera à lui des êtres qui lui ressemblent, qui lui témoignent cette bonté qu’il a su partager. Et s’il lui arrive un jour de perdre le sourire, ses amis adouciront sa peine et lui communiqueront un peu de cette joie qu’il leur a souvent donnée.
Quant à celui qui rouspète, son avenir ne se présente pas sous d’aussi bons auspices ! A force de rendre sa femme ou son patron responsables de la vie difficile qu’il mène, il ne voit plus que la cause de son problème, c’est lui et non les autres. Personne ne l’oblige à garder un mauvais emploi. L’époque de l’esclavage est heureusement terminée. Personne ne l’oblige a rester avec sa femme, et se disputer avec elle, à vivre un enfer. Parmi les six milliards d’êtres humains sur notre Terre, il a des chances d’en trouver une avec laquelle il pourrait être heureux ! Mais s’il veut vivre en bonne entente avec elle, il faudra qu’il ait compris ce qui causait son problème et qu’il agisse en conséquence. A partir du moment où il changera intérieurement, son entourage changera aussitôt. On a coutume de dire :
"Notre entourage nous renvoie notre propre reflet".
Notre entourage nous offre toujours ce que nous rayonnons. Si je mens, on me mentira. Si j’ai peur, je serai confronté à mes peurs. Si je suis un bagarreur, je serai constamment mêlé à des bagarres. Si je suis tout amour, j’attirerai l’amour. Si je vis dans la joie, je trouverai toujours motif à me réjouir. Si je change ma façon de voir, mon entourage me le renverra aussi comme un miroir.
Soyez conscients que regarder journellement des films de violence ou d’horreur (ou les actualités) à la télévision influe fortement sur votre vie. Pendant des millénaires, la violence de nos actes et la force destructrice de nos pensées ont libéré d’énormes énergies que nous continuons à alimenter et qui sont attirées aussi par les suggestions négatives que nous faisons nôtres (les films de violence par exemple, en font partie). Ce ne sont pas les grands actes politiques mais bien les petits manquements à l’amour de la vie quotidienne qui ont leur importance. De la qualité de nos lectures, de nos paroles, de nos actes dépend la qualité de notre vie, ce que nous y générons, car la loi de résonance fonctionne de façon irréprochable. C’est ce à quoi Umberto Ecco fait allusion dans un passage de son livre que j’ai cité dans l’introduction. Si je crois à Satan, je suis en contact avec cette énergie qui devient importante pour moi, et je vais me trouver conforté dans mon système de croyances. Si je m’en moque, cette énergie n’exercera aucune action sur moi et ne pourra pas m’influencer si je ne le veux pas. Elle n’obéit qu’à la loi de résonance. A chacun selon sa foi.
C’est ici que l’on peut appliquer l’analogie :
"Au dehors comme en dedans."
Le corps est le reflet de l’âme, La dysharmonie règne-t-elle tout au fond de moi, elle sera alors visible aussi dans mon corps. Si je suis irrité, mon corps s’en ressentira et il me le fera savoir par la maladie. Si je ne suis pas centré, cela se verra à l’extérieur, si je manque d’allant, cela se reconnaîtra à ma poignée de main. etc.
Tous les hommes ont pris cette habitude d’accuser le monde extérieur pour tout ce qui arrive et qui ne devrait pas arriver, c’est-à-dire pour tout ce qui ne leur convient pas ! Nous y trouvons toute la gamme des coupables, des membres de la famille jusqu’au gouvernement, en prétextant les circonstances actuelles, la société, même les Illuminati et Satan que nous accusons de tous les maux puisque nous leur faisons porter la responsabilité de notre destin. Et certains choisissent même d’accuser Dieu.[13]
Cette répartition des fautes n’est plus possible à partir du moment où nous croyons aux lois cosmiques et spirituelles que nous venons d’étudier. Ces lois prouvent que tout ce qui existe et la façon dont cela existe n’est que la manifestation de causes que l’homme a lui-même provoquées. Peu importe que cela concerne un état extérieur ou intérieur, une maladie, un accident ou la situation de notre Terre avec ses habitants. C’est nous qui en sommes la cause et avons a en répondre. Maintes personnes vont rétroquer : "Mais en quoi suis-je concerné ? Je ne vis sur cette planète que depuis 30 ans !"
Une autre question que d’autres pourraient se poser : "Pourquoi ai-je été maltraité ou violé quand j’étais enfant ? Qu’ai-je fait pour cela ? En quoi l’ai-je mérité ?"
Une partie de la réponse est contenue dans la question. Vous l’avez mérité. C’est vous qui avez contribué à ce que vous nommez le coup du sort, c’est-à-dire que c’est vous qui avez provoqué un jour cette cause dont vous ne vous souvenez plus. Cette cause peut remonter à la prime enfance, à la phase prénatale ou à une vie antérieure. Ce n’est pas parce que vous ne vous en souvenez pas que vous n’avez pas eu d’autres vies. La Terre était déjà ronde bien avant que nous en ayons les preuves ! A l’époque, il y avait déjà des scientifiques et des spécialistes qui affirmaient que la Terre était plate et punissaient même ceux dont les opinions étaient divergentes.
La difficulté réside dans le fait que la plupart des hommes ne se souviennent plus de leurs vies antérieures où ils ont accompli des actes dont ils subissent maintenant les effets.
Lignorance, cependant, ne nous met pas a labri
des cons
équences de nos actes passes !
Il est temps de s
en rendre compte !

4. La loi de la réincarnation

Les chrétiens parmi vont vous dire que la doctrine de la réincarnation n’existe pas dans l’enseignement de l’Église. Ils ont raison, la doctrine de la réincarnation n’est plus contenue AUJOURD’HUI dans la Bible. Je vais vous dire pourquoi !
En l’an 553 apr. J.-C., l’empereur romain Justinien (remarquez bien que ce n’étaient pas les éminences ecclésiales !) convoqua le deuxième synode de Constantinople où fut rendu un édit qui supprima la doctrine de la réincarnation, bien que Jésus ait attaché à cette doctrine une grande importance. Suite à ce décret, tout ce qui faisait allusion à une préexistence disparut de la Bible, à l’exception de quelques indications à peine reconnaissables. C’est ainsi qu’on priva les premiers chrétiens du fondement le plus important de leur religion. Le clergé enseigna, pour compenser, la résurrection "de la chair au dernier jour". Quel beau troc !
Je prie les chrétiens fidèles à la Bible de se donner la peine de vérifier par EUX-MEMES ce que j’ai rapporté à propos du concile de Constantinople. Si vous vous plongez dans cette étude, efforcez-vous alors d’examiner aussi le concile de Nicée en 375 apr. J.-C. La vérité sera, peut-être, dure à entendre mais vous y trouverez les preuves que le Nouveau Testament a été modifié de façon drastique tant dans sa conception que par rapport à l’enseignement originel de Jésus.[14]
Considérons de plus près le sujet de la réincarnation. Nous avons déjà constaté au début de ce chapitre que nous vivons dans la matière qui est, elle-même, soumise à la loi de polarité et que le rythme et l’oscillation qui sont la base de toute vie naissant du changement constant entre deux pôles. Les "Sages de Kybalion" savaient déjà que rien n’est "au repos", que tout est en mouvement, que tout n’est que vibration, ce qui est confirmé par la physique moderne. L’aiguille d’une pendule qui oscille à droite oscillera avec la même amplitude à gauche. Ce rythme, nous le retrouvons partout : dans l’inspir qui succède inéluctablement à l’expir, de même que l’état de veille succède au sommeil et que l’hiver est suivi par l’été, que le lever alterne avec le coucher du soleil... Nous retrouvons deux pôles dans l’électricité et le magnétisme, deux énergies chez les humains, féminine et masculine. De même, la mort succède à la vie et la vie succède à la mort. Comme vous le voyez, ce rythme est partout présent dans la vie mais certains qui n’ont foi que dans la religion ou d’autres qui ne croient que dans la science se refusent à ce que ces lois puissent s’appliquer à la vie. Y voyez-vous la contradiction ?
Dethlefsen l’exprime ainsi :
"De tout temps, on a appelé ce changement rythmique de l’âme à travers la vie et la mort transmigration de l’âme ou réincarnation. Platon et Goethe le savaient. Je dis bien qu’ils le "savaient" non qu’ils le "croyaient", car il s’agit d’une connaissance, non d’une croyance. Libre à chacun de ne pas y croire mais qu’il réalise que l’hypothèse "sans" réincarnation touche à l’absurde, car seule la doctrine de la réincarnation est en harmonie avec toutes les lois de l’Univers." ("Schicksal als Chance", p. 200 et suiv.)[15]
Il y a, c’est étonnant, beaucoup de personnes qui se souviennent de leur vie antérieure, tout au moins en partie. Vous êtes, peut-être, de ceux-là ? Ne vous êtes-vous pas déjà trouvés dans un lieu que vous reconnaissiez sans y avoir jamais été auparavant... Ce petit magasin au coin de la rue vous rappelle... Une telle expérience relève du "savoir", vous savez et vous n’avez donc plus besoin de "croire".
La vie dans la matière est soumise à la polarité. La vie elle-même est divisée en deux mondes, celui de ce côté-ci et celui de l’au-delà. Nous mourrons dans ce monde, nous naissons dans l’autre que nous expérimentons aussi comme réel. Nous mourrons dans cet autre monde pour naître en ce monde. Que celui qui peut se détacher de la subjectivité des apparences réalise que naissance et mort, ce monde-ci et l’autre, ne sont finalement que les deux côtés de la même médaille.
Il se passe la même chose avec le sommeil quand le corps de l’âme quitte le corps physique. Dans ce que nous appelons un rêve, nous expérimentons une toute autre réalité qui a, elle aussi, ses douleurs, ses tristesses, ses peurs ses joies... Certains se souviennent très précisément de leurs rêves alors que d’autres affirment qu’ils ne rêvent jamais. Le souvenir est absent, ils ont cependant rêvé, ce qu’on peut, de nos jours, prouver techniquement. Nous sommes contents de nous réveiller, nous le sommes souvent autant de nous endormir, car nous savons qu’après un bon sommeil, nous serons frais et dispos. On ne peut pas dire qu’il soit positif ou négatif d’être éveillé ou de dormir. Cela ne peut se rattacher à aucun système de valeur.
Transposons ceci à la mort, cela signifie que toute peur de la mort est superflue, car il se passe la même chose que pour le sommeil. Seulement le laps de temps est trop important pour que nous puissions le concevoir. La mort est donc le point culminant de la vie, nous pouvons nous reposer après la mort, avant de nous précipiter dans une autre" aventure d’une vie avec un corps".
Si vous n’avez aucun souvenir, questionnez donc une personne qui a eu une "NDE" (Near Death Expérience, expérience de mort clinique) et laissez-la parler de sa façon de considérer la mort. Vous constaterez que plus de 90% des personnes ont eu une expérience positive (agréable) qui leur a enlevé toute peur, car cette expérience personnelle leur a donné la possibilité de savoir.
Le développement de notre âme est un long processus d’apprentissage et de réalisation pour lequel beaucoup, voire même d’innombrables corps sont nécessaires. Notre vrai Moi n’est pas le corps physique, c’est notre âme appelée corps énergétique ou corps de lumière qui possède tous nos souvenirs et qui est impérissable. C’est ce corps énergétique (l’aura) que voit le clairvoyant, d’où il tire ses informations.
Ce processus d’apprentissage vise à ce que nous fassions l’expérience de la vie dans sa globalité, c’est un long chemin avec beaucoup d’erreurs et de rectifications. Les incarnations sont comparables aux classes d’une école, chacune avec ses devoirs, ses problèmes, ces tests, ses difficultés, ses succès. A ce temps d’études succède un temps de vacances où l’on doit parfois rattraper ses lacunes et les connaissances mal assimilées, avant de passer dans la classe supérieure. Notre acquis déterminera la classe où nous nous retrouverons. Si nous n’avons rien appris, nous devrons redoubler. Si nous avons assimilé les leçons, nous passerons dans la classe supérieure où nous attendent de nouveaux examens plus difficiles. La vie a une patience infinie avec nous (contrairement à l’école !). Les âmes ont toujours et sans cesse des possibilités pour apprendre ce qu’elles ne savent pas encore.
En réponse à la question soulevée ci-dessus sur le pourquoi de ce qui nous arrive (pourquoi suis-je né handicapé, pourquoi ai-je été violé ?), Dethlefsen répond :
"Vivre c’est apprendre, indépendamment du fait qu’on l’accepte ou non. La vie, selon les lois que nous avons vues, veille avec une justesse absolue à ce que chacun apprenne exactement ce qu’il est plus ou moins prêt à accepter ou alors ce à quoi il s’oppose avec force. Il y aurait parfois de quoi douter du sens de la vie sans l’arrière-plan de la réincarnation. Il est évident que les hommes ne partent pas avec les mêmes avantages dans la vie. Ce n’est pas la faute de la société. Qu’on se place d’un point de vue religieux ou athée, il est difficile d’expliquer à quelqu’un pourquoi précisément lui "dans le meilleur des mondes" est né sourd, paralysé, estropié ou débile sans lui parler de réincarnation. Dire que "les voies de Dieu sont impénétrables" n’aide pas la personne à trouver un sens à sa vie. Et l’homme ne peut vivre sa vie sans en donner un sens, sinon, c’est insupportable. Trouver un sens à la vie est un besoin fondamental. Ce n’est que lorsque l’homme est prêt à ne plus vouloir que cette vie soit unique et à reconnaître qu’elle est un maillon d’une longue chaîne qu’il apprendra à saisir le sens et la justesse su "destin". De fait, le destin d’une vie est le résultat du processus d’apprentissage de tout ce qu’on a appris jusqu’alors." ("Schicksal als Chance", p. 204)[16]

5. La loi de compensation.

Pour rendre tout cela encore plus compréhensible, introduisons deux nouveaux concepts : ceux du karma et du dharma. La loi du karma (en sanskrit : ce qui a été créé, l’acte) est la loi de compensation qui veille à ce que l’homme soit confronté à son problème tant qu’il ne l’a pas résolu. Là, chaque pensée, chaque sentiment ou chaque action sont immortels et nous reviennent tel un boomerang. Le karma exige de l’homme qu’il assume l’entière responsabilité de son destin. La plupart, à notre époque, le refusent, c’est évident. Le rejet de la réincarnation est très compréhensible ; les Illuminati, entre autres, ont instauré et répandu avec force déploiement des théories qui paraissent parfaites, qui s’appuient sur la science, les religions occidentales, se réfèrent à des travaux universitaires mais privent l’homme de sa propre responsabilité et jettent la faute sur la société, sur les agents pathogènes, sur l’influence de Satan ou sur le hasard malencontreux.
Par la loi de compensation, on reçoit en retour ce qu’on a généré. Quiconque a usé de violence la recevra en retour dans la même vie ou dans une vie suivante. Un Adolf Hitler, un Joseph Staline ou Gengis Khan épuiseront leur karma comme tout autre humain sur cette planète.
Le bouddhisme, par contre, désigne le dharma comme étant toutes les expériences constructives et plutôt agréables accumulées dans de nombreuses vies antérieures qui contrebalancent le karma. Le dharma, ce sont les facultés, les talents avec lesquels nous naissons pour assumer notre vie. Le dharma est toujours un peu plus important que le karma pour nous permettre d’en finir avec nos dettes karmiques. Un suicide est donc une fuite devant la tâche que nous avons choisi d’accomplir dans cette vie avant de nous réincarner. Nous retrouverons cette même tâche dans une autre vie. Personne n’échappera à ce processus. Chacun doit assumer les conséquences de ses actes, ni plus ni moins.
Celui qui voit l’aura (le corps lumineux qui entoure le corps physique) peut voir le karma et le dharma. Il ne voit pas forcément l’avenir mais le vécu actuel de la personne, les actes qu’elle a posés et peut lui prédire les conséquences qui en découleront si elle ne change rien en elle. Le destin est modifiable. Absolument. Le rapport entre karma et dharma se modifie si nous posons des actes qui vont dans un sens constructif, vers plus d’amour.
Imaginons : Un homme a travaillé dans un camp de concentration dans une vie antérieure où, par idéologie, il a tué des handicapés. Cet acte va conditionner son karma. Supposons que cette âme habite maintenant un nouveau corps, dans un autre pays, à une époque différente. Un jour, il consulte une clairvoyante ; celle-ci voit les actes qu’il a commis dans sa dernière vie et lui prédit donc un lourd destin, peut-être même dans un fauteuil roulant. C’est ce qui risque d’arriver s’il continue à vivre comme avant. Mais voilà qu’il décide, en toute conscience, de s’acquitter de ce qu’il a commis et accepte de travailler dans un foyer d’handicapés. Cette décision de passer sa vie à faire du bien dans un amour désintéressé va l’aider lui-même et aidera aussi, bien sûr, les handicapés. Ou alors il décide, en conscience, de modifier fondamentalement sa façon de penser et d’agir. Son destin sera modifié par ses nouvelles décisions.
Selon la loi de la réincarnation, on renaît dans de multiples corps qui sont, chaque fois, parfaitement adaptés pour nous permettre de surmonter les épreuves spécifiques qui sont notre lot. Nous sommes tantôt incarnés chez les Noirs, les Juifs, chez les chrétiens, les satanistes, tantôt dans des familles riches ou pauvres, dans un corps soit de femme, d’homme ou d’homosexuel, voire même comme meurtrier, victime, etc. afin de vivre toutes les expériences que la vie offre. Quel non-sens de juger quelqu’un sur sa couleur de peau, sa croyance ou son origine puisque chacun de nous a passé ou passera, an moins une fois, par toutes ces différentes expériences.
Vous voyez que, d’après la doctrine de la réincarnation, porter un jugement, haïr son prochain ou ourdir des guerres est absolument débile. Si j’ai été marchand d’esclaves dans une vie, un jour, je devrai accepter de jouer le rôle d’esclave pour comprendre ce que ressentaient mes esclaves lorsque moi, je les battais avec mon fouet. La loi de la réincarnation est absolument équitable, c’est le seul principe d’une logique et d’une justesse parfaite. Un boomerang revient avec la même force avec laquelle il a élu lancé. Si je me mets à crier dans une forêt, j’entendrai l’écho de mon cri qui me reviendra exactement avec la même intensité. Suis-je brutal, il me sera donné de subir, à mon tour, cette brutalité. Suis-je avare, vivant aux crochets des autres en gardant égoïstement ce que j’ai pour moi, je ferai alors l’expérience d’une vie où l’argent me manquera. Ai-je soufflé à des hommes leur femme, je saurai plus tard ce qu’il cri coûte d’être trompé. Toutes les occasions nous sont données pour vivre avec la même intensité ce que nous avons infligé aux autres.
Nous retrouvons partout dans la nature cette loi de la compensation, en physique, en chimie, autour de nous, dans notre corps. Si par exemple je fais absorber de fortes toxines à mon corps (avec des drogues, avec de l’alcool ou du tabac), il réagit en conséquence. Et moi seul suis responsable de ce que je lui fais ingérer. Si je me mets en devoir de mener une vie constructive, en reconnaissant que l’amour et la bonté sont des lois supérieures, je serai payé en retour. C’est la raison pour laquelle il est dit qu’on reconnaît les hommes à leurs fruits.
Examinez donc maintenant votre propre système de croyance. Vos croyances, votre sentiment religieux et votre réalité reposent-il sur une expérience personnelle ou ne faites-vous que reproduire l’opinion des autres ou l’esprit de l’époque ?
N’avez-vous jamais eu une expérience personnelle décisive, une vision (étant enfant, peut-être), n’avez-vous jamais entendu des vois, rêvé de ce qui allait vous arriver plus tard ou de votre passé, n’avez-vous jamais fait une expérience de mort clinique (NDE), un voyage astral, n’avez-vous jamais eu un pressentiment, vécu une guérison spontanée, n’avez-vous jamais communiqué par télépathie, n’avez-vous jamais vu, enfant, des esprits de la nature (évidemment sans l’aide de drogues ou d’autres moyens) ?
Si oui, vous auriez une bonne raison pour en tenir compte dans ce que vous entreprenez. La plupart des hommes n’ont aucune expérience personnelle mais ils ne s’investissent pas non plus pour vérifier si ce qu’ils croient est exact et s’il est bon qu’ils gardent leurs croyances.
L’adage "Il n’est jamais trop tard" s’applique bien à ces personnes. Testez vos croyances, êtes-vous sûrs qu’elles vous aident ? Si vous obtenez confirmation de votre système de croyances, je vous en félicite, car dès lors vous posséderez un savoir et non plus une croyance.
Si, au contraire, vous vous heurtez à des contradictions, vous saurez plus de choses, notamment ce que vous ne voulez plus vivre. Ceci vous permettra d’être ouverts à des idées nouvelles. Peu importe la façon dont vous procédez, agissez en conséquence. La pire des choses est de ne rien faire du tout.
Si votre intérêt pour les vies antérieures s’est éveillé, la bibliographie mentionne quelques bons livres d’introduction sur ce sujet. Il y a différentes méthodes qui font resurgir les souvenirs enfouis mais prudence oblige ! L’hypnose est déconseillée, elle est une intrusion forcée dans la vie. Il est préférable de faire une régression dans une vie antérieure en étant totalement conscient. Encore vous faut-il être clair sur votre motivation. Est-ce de la pure curiosité ? Ou avez-vous une très bonne raison pour aller regarder dans votre passé ? Il ne faut rien forcer. Pour la plupart d’entre nous, il est préférable de ne pas connaître notre passé, cela pourrait nous créer des blocages et nous empêcher de prendre certaines décisions. La nature "fait bien" les choses en créant précisément ce "mécanisme de l’oubli". Si nous nous souvenions de nos centaines, voire même de nos milliers de vies et des morts correspondantes, nous aurions de la difficulté à vivre consciemment cette vie-ci et à en saisir toutes les opportunités pour évoluer.
Si à la suite d’un handicap, d’une grave maladie, vous voulez en connaître l’origine (ou bien si vous avez un autre motif qui est, à vos yeux, assez valable pour faire cette démarche), vous avez la possibilité de faire une régression consciente ou, ce qui, à mon avis est préférable, vous pouvez prier en demandant avec foi une réponse : "demandez et vous recevrez" ; si cela est bon pour vous, vous aurez votre réponse. Demandez ce qu’il y a de mieux pour vous et vous verrez ce qui se passera, cela correspond à ce que disent les chrétiens : "Que ta volonté soit faite". Pour beaucoup de personnes, il est certainement préférable qu’elles ne connaissent pas l’origine de leurs maux, elles pourraient en être perturbées, ce qui rendrait leur vie encore plus difficile, car :
"Tous les hommes ne sont pas forcément
capables d’entendre la pure vérité."
Mais il se peut qu’un clairvoyant se trouve "sur votre chemin" et qu’il vous raconte spontanément et tout naturellement ce qu’il voit par lui-même. Cette méthode a fait ses preuves des millions de fois et elle est sans danger.
Si vous devez vous souvenir un jour de vos vies, comme c’est le cas pour moi et pour quantité d’autres personnes, vous saisissez le fil conducteur qui les relie, vous saurez pourquoi vous avez choisi de vivre sur cette planète, dans ce siècle, dans cette famille, dans ces circonstances-là, avec ce corps et tel prénom.
Redisons-le encore une fois. Qu’importe de connaître ses vies ! Vivons dans l’amour, la vérité et la justice chaque instant de notre vie, c’est ce que nous pouvons faire de mieux  pour compenser le mal que nous avons pu causer.
Si une personne a déjà payé une grande partie de son karma et vit positivement, qu’elle fasse attention à ne pas se laisser entraîner dans une autre direction. En Utilisant au maximum les vertus qu’elle possède, elle accélérera le processus qui la libérera de la "roue de la renaissance".
Comme vous le voyez, il n’est pas toujours important de connaître son passé. Quel qu’il soit, c’est le présent qui est décisif. Ce qui nous fait évoluer aujourd’hui, c’est d’appliquer cette loi supérieure et bien connue de l’amour désintéressé, de vivre en vérité, d’être un homme juste en maintenant un équilibre entre la raison et l’affectivité.
Certains vont se sentir désorientés en se demandant comment ils vont pouvoir s’y prendre. Un savoir ancestral apporte une réponse parfaitement adéquate : LA REGLE D’OR !
"Ne faites pas aux autres
ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fît !"
Dans le christianisme :
"Fais d’abord aux autres
ce que tu voudrais qu’ils te fassent."
Dans le judaïsme :
"N’inflige pas aux autres
ce que tu ne voudrais pas qu’ils t’infligent."
Dans l’islam :
"Celui qui ne témoigne pas à son frère ce qu’il aimerait
qu’on lui témoigne à lui n’est pas un vrai croyant."
Dans l’hindouisme :
"N’impose pas à ton voisin
ce que tu ne voudrais pas avoir à supporter de lui."
Dans le bouddhisme :
"Témoigne aux autres du même amour, de la même bonté
et de la même miséricorde dont tu aimerais être l’objet."
Dans le jaïnisme :
"Nous devrions traiter les autres comme nous-mêmes,
qu’ils soient dans la joie et le bonheur ou la douleur et la peine."
Dans le parsisme :
"Celui qui n’impose pas aux autres ce qui n’est pas bon pour lui,
celui-là seul est noble et lumineux."
Dans le confucianisme :
"Conduis-toi envers les autres comme tu aimerais
qu’ils se conduisent envers toi-même."
Dans le taoïsme :
"Considère le bonheur et la peine de ton prochain comme s’ils
étaient tiens et efforce-toi de contribuer à son bien comme au tien."
Désireriez-vous qu’on vous mente, qu’on vous vole ou qu’on vous insulte ? Non ? Alors n’agissez pas ainsi envers vos semblables. Combien de petits mensonges nous viennent à la bouche quotidiennement ! Soyons honnêtes, reconnaissons-le !
Autrement dit : Si vous vous réjouissez qu’on vous fasse un cadeau, qu’on vienne vers vous, commencez par agir de même avec les autres et vous verrez que votre vie changera peu à peu. Si vous n’en avez pas le courage au début, visualisez-vous en train d’accomplir ces actes. Beaucoup de choses changeront dans votre vie. La visualisation créatrice peut vous être d’une très grande aide !
Qu’on soit musulman, chrétien, témoin du Jéhovah ou athée, il est possible de vivre dans l’amour. L’amour désintéressé n’a pas de préjugés, il n’est pas rattaché à une organisation, une Église ou race. A la portée de tout un chacun, il est, de plus, gratuit. Certes, ce n’est pas facile au début, j’en suis conscient. Mais la plupart réussiront bien à manifester cet amour désintéressé au moins quelques minutes par jour au début. Vous savez bien que "l’apprenti fait le maître".
On ne peut mesurer l’amour avec des instruments, vous le savez bien. Il n’est pas prouvable mais il n’en est pas moins réel pour autant. Il serait absurde d’affirmer que l’amour n’existe pas parce qu’on ne peut pas le prouver. Celui qui connaît l’amour, sait qu’il existe et n’a nul besoin de preuves. C’est pareil pour la réincarnation. Il serait absurde de la nier ; des centaines de milliers d’êtres humains en ce monde ont eu une expérience de la mort (NDE), des souvenirs spontanés, etc. qui sont, pour eux, autant de preuves irréfutables. Il est très probable qu’on arrivera un jour à prouver scientifiquement que la réincarnation existe mais elle n’en existe pas moins depuis le commencement.

Revenons aux Illuminati

Examinons tout ce scénario, une fois encore, sous ce nouvel angle. Les Illuminati ne sont, eux aussi, qu’un révélateur, une pierre d’achoppement sur notre chemin puisqu’il y a toujours eu les Illuminati ou, du moins, des personnes qui ont agi selon des principes similaires.
Etes-vous conscients qu’aujourd’hui, la majeure partie des hommes jouerait le même jeu si on leur conférait le même pouvoir et la même richesse ? Si on se fie à ce qu’ils sont, eux aussi vendraient l’humanité pour satisfaire les besoins démentiels de leur ego.
Ce qui se passe à grande échelle est identique à ce qui se passe à petite échelle. Il est question ici de contrôle et de puissance. Les Illuminati veulent contrôler notre planète, de même que le président veut contrôler son pays, le maire sa commune, le pape l’Église, le curé ses ouailles, le patron son entreprise, le père sa famille, la mère son ménage et l’enfant son chien.
Redisons-le encore : les Illuminati n’auraient pas autant de puissance si les hommes ne se laissaient pas manipuler. Staline, Napoléon ou Saddam Hussein n’ont pas tué un seul homme, à ma connaissance. Ils ont fait tuer, c’est-à-dire qu’ils se sont servis de notre ignorance et de notre nonchalance qui se sont retournées contre nous.
Les hommes dont la conception du monde repose sur la dualité et qui rendent responsables de tous les maux Satan, Baphomet ou Arimane ou bien attendent de Jésus, Bouddha ou du maître Maitreya d’être sauvés ou rachetés, font preuve, à mon avis, de complète dépendance et d’immaturité d’âme et sont aussi bien à plaindre. A partir du moment où un être humain manifeste de telles tendances, il prouve qu’il est dépendant de n’importe quelles forces ou puissances, qu’il leur est absolument soumis et qu’il ne peut rien prendre en responsabilité pour lui-même et pour les autres.
Ce n’est pas pour rien que les puissants hommes d’Église dans toutes les grandes religions du monde ont constamment humanisé et arrangé à leur façon les doctrines de leurs prophètes et de leurs saints (voir la doctrine de la réincarnation). Ceci a eu pour conséquence que les croyants s’en remirent à eux afin qu’ils assument, à leur place, leur vie et celle de leur entourage. Si, au seuil du 20ème siècle, l’emprise des systèmes de croyances s’affaiblit et qu’ils sont remplacés par le matérialisme, la foi dans la science et la volonté de paraître, l’esprit de l’époque actuelle nous propose une vie agréable où aucune responsabilité n’est assumée.
La majorité de notre humanité tient à vivre dans sa routine, à ne pas changer son comportement ou sa façon de penser, rejetant ou niant sa responsabilité. Toute croyance qui se superpose à notre prise en responsabilité n’est qu’une échappatoire qui nous permet de mener une vie toujours routinière sans que nous soyons obligés d’y apporter quelconque changement.
La phrase "Imagine qu’une guerre éclate et que personne n’y aille" se trouve ici justifiée. Si les hommes de toutes les nations ne saisissaient pas leurs armes pour tuer leurs propres congénères, les Illuminati ne seraient plus que de petits criminels. Ils se repaissent, en fait, des faiblesses et du manque de prise en responsabilité de chacun de nous, un potentiel effectif qu’ils manipulent avec une grande virtuosité.
Le danger réel dans ce monde, ce ne sont pas les Illuminati ou certains tyrans, non, c’est l’ignorance des hommes. S’ils n’étaient pas aussi ignorants, s’ils ne se laissaient pas faire aussi mollement, s’ils ne manquaient pas de sens critique, absolument personne ne pourrait se servir d’eux. Celui qui SAIT ne peut être manipulé, précisément parce qu’il sait. C’est pourquoi je le redis :
"Trouvez la vérité, et la vérité vous affranchira !"
La principale source du problème se trouve être à l’intérieur même de l’homme, non pas à l’extérieur. Par conséquent, l’extérieur n’a plus que ce rôle précis à jouer, celui de nous refléter notre propre problématique intérieure. Les Illuminati sont un défi pour nous les hommes ; par leurs agissements, nous nous retrouvons face à nos peurs, testés sur notre responsabilité et sur notre confiance en nous.
Examinez je vous prie, votre propre vie. Si vous vous penchez sur les situations qui vous ont été les plus difficiles et ès plus désagréables jusqu’à ce jour, divorces, NDE, maladies, etc., vous reconnaîtrez que ce sont ces moments-la qui ont été les plus riches d’enseignement. Certes c’était désagréable, voire même douloureux mais vous en avez tiré un enseignement — vous avez mûri. Transposons cette pensée à notre sujet : si les Illuminati n’étaient pas là, s’il n’y avait ni guerres ni problèmes, tout resterait tel quel, personne ne s’efforcerait d’apporter quelque changement que ce soit. Nous sommes bien trop paresseux et aimons bien trop nos aises pour en changer ! Nous sommes, en fait, très satisfaits. Les problèmes qui se posent à nous d’environnement, de chômage, de haine raciale, de guerre et de famine nous font sortir de notre torpeur, nous obligent à passer à l’action, à trouver des solutions. Plus les temps sont durs avec leurs problèmes, plus nous acquérons de l’expérience et plus vite nous évoluons.
Notre Terre ne va pas tarder à faire un pas de géant. Vers l’an 2000, nous serons à la fin d’une ère solaire. Cela signifie que notre Soleil a fait un tour du soleil central, ce qui correspond à environ 25.800 années. Notre système solaire fête pour ainsi dire son anniversaire, il a un an de plus et a accompli un cycle d’évolution et entame un nouveau cycle plus élevé. La vibration ou la fréquence s’accroîtra aux niveaux physiques et spirituels. Les vibrations des petites particules s’accéléreront mais la vie en soi aussi sera plus rapide. C’est ce dont nous nous apercevons pour l’instant.
En regardant notre histoire, nous constatons que dans beaucoup de domaines, il y a eu en ces cinquante dernières années plus de progrès que durant les cinq siècles précédents et il y en a eu aussi plus ces dix dernières années que dans les cinquante précédentes. Le développement va aller en s’accélérant, aussi bien au niveau général qu’au niveau particulier. Tout ira de plus en plus vite et la conscience humaine se développera en suivant le même rythme. Dans la vie extérieure, les institutions immuables, Églises ou gouvernements, attachées à leurs vieux systèmes de pensée, s’effondreront. Les hommes réfractaires au changement de pensées et de sentiments, c’est-à-dire ceux qui ne veulent pas se débarrasser des vieux schémas, devront rester sur le carreau. Ils tomberont malades, mourront dans des catastrophes, ou dans des guerres pendant que les autres élèveront leur niveau de conscience ou s’incarneront à nouveau pour trouver leur véritable grandeur et vivre en hommes libres.
Ceux qui sont partants pour se transformer feront des expériences merveilleuses. Ils vivront ce qui a été prédit comme "l’âge d’or", tout simplement parce qu’ils obéiront à cet élan qui les poussera à "progresser intérieurement". Ces êtres-là auront déjà remarqué qu’ils voient leurs vœux se réaliser soudainement plus rapidement ou qu’ils rencontrent avec plus de facilité, de façon inattendue et de plus en plus souvent des gens qui ont le même état d’esprit qu’eux ; auparavant cela aurait demandé des années.
La conscience terrestre va évoluer de façon drastique, les problèmes terrestres le montrent clairement. C’est ce qu’on appelle en médecine une crise salutaire, le mal empire, c’est comme un malade dont l’état s’aggrave soudainement, encore une fois, avant que ne survienne une rapide guérison. Notre Terre traversera, elle aussi, un processus de purification semblable quand elle va prendre une forte respiration pour éliminer ce qui l’encombre, ce que nous percevrons comme des ouragans, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et comme un renversement des pôles.
Vous voyez que tout "négatif" a, au moins, autant de positif en Soi. Les Illuminati jouent le rôle du bouc émissaire à l’extérieur pour nous renvoyer à nous-mêmes et à notre responsabilité face à la vie. Les Illuminati ne seront pas épargnés par la crise salutaire qui vient de débuter et par les changements qui s’amorcent. Il y a de plus en plus de livres et de chercheurs qui attirent notre attention sur leurs agissements mais aussi sur les incohérences de notre époque, dans notre propre vie et dans le monde extérieur. Les systèmes de nos pères avec leurs cachotteries, leurs SECRETS, leurs rituels, leurs cérémonies (symboles, vêtements, rituels de prière), tel que les conserve aussi l’Église "chrétienne", ne pourront plus être maintenus. Les jeunes, avec la vigueur et l’esprit nouveau qui les caractérisent, ne veulent plus entendre parler de ces "inepties". Les vieux systèmes n’ont pu délivrer les hommes des guerres ni adoucir les cœurs et ont échoué. Le "vieil homme" va laisser la place à "l’homme nouveau" qui va arriver, l’esprit tourné vers l’avenir et qui, surtout, agira avec le cœur.
Il est plus que probable que nous tous avons contribué, dans au moins une de nos vies antérieures, à créer l’état où se trouve actuellement notre planète avec ses habitants sinon nous ne serions pas ici, y compris mon humble personne. Il est de notre devoir de le reconnaître et de passer à l’action, forts de cette prise de conscience. Le "véritable pêché" est, certes, de renoncer à notre propre responsabilité. La responsabilité pour notre création. A l’origine, le mot péché signifie séparation. Le péché, c’est être séparé de la création, c’est ne pas se reconnaître comme une partie intégrante de cette création. Et nous créons chaque jour. Nous avons un souhait, nous le visualisons, puis nous élaborons un plan (par la pensée) et le concrétisons dans la matière (par l’action). Nous-mêmes, chacun de nous, sommes la création. Un grand sage a dit jadis : "Ton père t’est plus proche que le vêtement que tu portes, plus proche que ton souffle". Où pourrait-il être caché si ce n’est dans tout notre être profond, dans notre existence entière ?
Ce péché qui est d’être séparé est le fait des hommes qui attendent le retour du Christ à l’extérieur, c’est-à-dire dans une personne qui ramènera tout dans l’ordre. Mais le retour du Christ ne se manifestera pas dans une personnalité, il aura lieu a l’intérieur de l’homme, de tout homme de cette planète qui a décidé de trouver le Christ en lui. La connaissance de soi, l’amour inconditionnel et la bonté de tout un chacun entraîneront ce retour qui ne sera limité à aucune race précise et à aucune religion. De même que l’Antéchrist n’est pas une personne qui prend en charge le monde extérieur, l’Antéchrist, c’est l’ego démesuré à l’intérieur de chaque être humain. En vérité, l’Antéchrist s’est emparé depuis longtemps de notre monde. A partir du moment où certains croient être sauvés parce qu’ils appartiennent à un certain groupe, ils se placent au-dessus de leurs semblables, ils renforcent leur ego et par là même aussi la puissance et le champ énergétique de ce soi-disant Antéchrist. Ils atteignent le but contraire à celui qu’ils désirent obtenir. Un jeu intéressant, n’est-ce pas ?
Il y a, de même, d’innombrables hommes qui veulent être comme Jésus, le Dieu Toth, Bouddha ou saint Germain. Cela signifie qu’ils aimeraient pouvoir guérir par imposition des mains, créer à partir de l’éther ou marcher sur l’eau. Ils voudraient voir se manifester en eux les mêmes dons que ceux des instructeurs du monde, mais ils ne veulent surtout pas penser comme eux ou ressentir ce qu’ils ressentent. Ils ne veulent pas reconnaître que ces instructeurs s’exprimaient et agissaient avec cœur. Ceux-ci ressentiraient le même amour pour tous les hommes, pour les pauvres comme pour les riches, pour les prostituées, les soldats, pour les sans-abri, les chômeurs, comme pour ceux qui ont réussi dans la vie. Peu leur importait la couleur de peau, la langue, la race ou la religion. Le jour où vous serez capables, dans la rue ou ailleurs, d’aller à la rencontre de votre semblable, comme s’il était votre frère ou votre compagnon de vie, vous serez capables d’accomplir ces miracles. Ce ne sont, cependant, pas des miracles que ces instructeurs ont accompli, ils ont simplement été récompensés pour le travail qu’ils ont fait sur eux-mêmes. Ceux qui veulent atteindre ce but sont à féliciter, car ils ont compris ce que ces instructeurs voulaient nous communiquer dans leurs enseignements et ce dont, entre-temps, nous nous sommes tant éloignés.
Depuis des millénaires, on a enseigné à l’homme que la création a quitté son royaume et qu’elle habite quelque part dans les profondeurs de l’espace. La plupart l’ont cru et accepté comme une vérité. Mais la création, l’origine de toute vie, n’a jamais été en dehors de nous. C’est nous. On a enseigné aux hommes qu’ils étaient nés uniquement pour vivre un moment ici-bas, pour vieillir et pour mourir. Les hommes l’ayant cru, c’est devenu réalité pour eux.
On leur a appris que la création c’est Dieu, un être unique du genre masculin évidemment, qui de ses mains créa d’abord le ciel et la Terre avant de créer l’homme. Si le principe originel, la création, la plus grande intelligence (que les chrétiens nomment Dieu") a créé les hommes et tout le reste, alors nous pouvons nous poser cette question : D’où cette création a-t-elle engendré tout cela ? D’elle-même évidemment, puisqu’il n’y avait rien d’autre. Ce qui signifie que tout ce qui est sorti de cette création est AUSSI la création. Que c’est la même substance. Comme lorsque deux êtres s’unissent et qu’ils génèrent un enfant, un homme. Si cette création parfaite se multiplie, il ne peut en sortir, en toute logique, que quelque chose de parfait. Dans le langage chrétien : si Dieu, qui est à l’origine de l’être, se multiplie, il ne peut générer que des dieux. Nous en concluons que tout ce qui existe aujourd’hui, que ce soit l’homme, la planète, les minéraux, les sentiments, les pensées, tout, vraiment TOUT, est la création, c’est-à-dire que tout est parfait. Et la création à engendré par plaisir et aime ce qu’elle a engendré.
Et c’est ce qu’a enseigné Yeshua Ben Joseph, appelé Jésus de Nazareth par les chrétiens. Son père est un père d’amour. Jésus avait désigné son Créateur en hébreu d’ABBA. ABBA signifie PAPA ! Cela montre l’intime relation entre eux. Jésus s’est adressé à là non pas en l’appelant Seigneur ou Dieu mais papa.
La plus grande intelligence aime la création, comme un père aime son enfant. Si Dieu punissait sa propre création qu’il a engendrée, il se punirait lui-même. Quelle pensée stupide ! Penser que Dieu punit est absolument absurde. C’est en cela que se différencie la doctrine des premiers chrétiens de toutes les autres doctrines de ce temps-là ; la création aime ce qu’elle a créée et ne le punit pas. Mais la peur qu’on a insufflée aux hommes a permis de les contrôler. On a inculqué aux esprits naïfs qu’il existait un lieu de torture et de tourments — Un enfer — où ils iraient s’ils ne servaient pas Dieu. Cela signifie que ce Dieu qui a tout créé à partir de lui-même se jetterait lui-même en enfer pour se punir. Sincèrement, une telle idée n’a pu naître que dans un esprit malade !
Jésus n’a pas enseigné une seule fois l’existence d’un tel lieu mais il à très clairement et nettement expliqué que le ciel et l’enfer sont EN nous. Il a dit qu’il était le fils de Dieu et a ajouté que tout homme aussi sur cette Terre était aussi fils de Dieu. Il a dit : "Vous tous ferez ce que j’ai fait, car le père et vous êtes un. Le royaume des cieux est en vous."
L’homme s’est fait des images de Dieu pour dominer son propre frère. Les religions furent créées pour maintenir sous leur contrôle les hommes et les peuples lorsque ce ne fut plus possible avec des armées. La peur fut l’instrument qui les maintenait en dépendance. La religion et la puissance des Églises furent pendant des millénaires la cause de l’anéantissement des autres civilisations. L’Église chrétienne a anéanti les peuples mayas et aztèques, elle les a supprimés parce qu’ils ne croyaient pas à ce qu’elle enseignait. Toutes ces prétendues guerres saintes du Moyen âge furent menées pour propager les contenus religieux de la doctrine chrétienne. Les femmes notamment furent torturées et exécutées. Et l’on maintint cette communauté de croyances en inventant le feu de l’enfer et le diable pour susciter la peur dans les cœurs des enfants, en leur racontant que s’ils ne faisaient pas certaines choses et ne vivaient pas selon les règles et les prescriptions de l’Église, ils brûleraient éternellement en enfer.
En volant à l’homme sa divinité, sa perfection, en lui faisant croire qu’il vivait séparé de la création, il était plus facile de le dominer. La création n’a engendré ni enfer ni diable qui ne sont que de pures inventions des hommes qui leur permettent d’engendrer la peur et de tourmenter leurs semblables. Ils ont fait de l’enfer un dogme pour intimider les masses et les contrôler. La création, c’est tout : chaque grain de blé, chaque étoile de l’Univers, chaque papillon, chaque homme. Tout appartient à la création. S’il existait un endroit tel que l’enfer, il serait semblable à un ulcère cancéreux dans le corps de la création qui ne pourrait qu’en périr.
Il y a, de plus, quantité d’hommes sur notre planète qui croient réellement qu’ils ne sont qu’un pauvre ramassis de substances cellulaires. Si c’était le cas, qui serait celui qui regarderait si attentivement par nos yeux ? D’où tirons-nous notre spécificité, notre personnalité, notre caractère ? D’où vient le charme, la faculté d’aimer, de s’embrasser, d’espérer, de rêver ? D’où nous naît cet incroyable pouvoir de création ? Et notre intelligence, notre savoir et notre sagesse ? Croyez-vous vraiment que nous puissions vivre toutes nos expériences et acquérir tout notre savoir en une seule vie qui ne représente qu’une seconde dans l’éternité ?
Pour devenir ce que nous sommes, il nous a fallu quelques centaines de vies, les expériences acquises nous ont donné une certaine sagesse, elles font notre spécificité et notre beauté. Si certains ne veulent entendre parler que d’une seule vie terrestre, comment expliquent-ils qu’un garçon, né dans une famille paysanne du nord de la Chine, ait réussi à son bac à l’âge de cinq ans ? C’est époustouflant ! D’où tient-il ses connaissances ? Certainement pas de son entourage, presque analphabète, bien incapable de trouver la solution à des formules mathématiques compliquées ou de parler d’autres langues. La plupart des scientifiques qui se font passer comme tels, sont, à mes yeux, plutôt des théoriciens ou des esprits dogmatiques, qui s’empressent dans des cas semblables de prétexter le hasard, dont on se sert, en fait, quand on n’a pas les connaissances nécessaires pour expliquer de tels phénomènes. Le jeune garçon mentionné ci-dessus n’a pu que ramener consciemment ses connaissances d’une vie passée. De tels cas ne sont plus exceptionnels de nos jours en Extrême-Orient.
Nous sommes des êtres beaucoup trop précieux et trop beaux pour n’avoir été créés que pour un instant d’éternité. Les corps que nous habitons sont de parfaits véhicules que nous avons choisis pour nous mouvoir et nous permettre de participer à la vie et à son jeu sur ce plan matériel. Mais entre-temps, nous avons succombé à l’illusion et nous croyons que nous SOMMES nos corps. Notre origine remonte à un lointain passé, nous avons recueilli depuis un temps infini notre héritage, nous avons tout oublié et nous nous sommes oubliés nous-mêmes. Nous nions de toutes nos forces que nous sommes cette création, nous nions le fait d’être responsables de la création.
Nous créons tout sans cesse et nous SOMMES ce que nous pensons. Si nous nous imaginons en pensée que nous nous unissons à l’autre, notre être entier frémit. Si nous pensons trop à la misère, nous finirons par la subir. Si nous songeons à la joie, elle deviendra nôtre. C’est ainsi que nous tissons notre avenir. Toute pensée, tout fantasme, toute émotion que nous nourrissons engendrent un sentiment en nous qui est enregistré et mémorisé dans nos corps subtils. Ce sentiment déterminera les conditions de notre vie, il attirera les circonstances qui lui correspondent et qui le réveilleront puisqu’il a été emmagasiné dans nos corps subtils. Chaque parole prononcée tisse nos journées à venir, car ces paroles ne sont que des sons qui expriment les sentiments de notre âme lesquels sont aussi, à leur tour, nés de nos pensées. Personne n’est victime de la volonté ou des projets de quelconque être humain. Nous imagination s’est déjà emparée d’une pensée avec des "comment ça serait si ?", ou bien elle a succombé à ses peurs. Ou quelqu’un a dit que cela devait être ainsi et pas autrement et nous l’avons pris pour argent comptant. Rien de ce qui arrive n’est gratuit. Ce sont les pensées et les émotions qui sont à la base de TOUT.
Pendant des millénaires, différentes entités ont essayé de nous faire comprendre ce fonctionnement — par des énigmes, des chants ou des écrits — mais la plupart d’entre nous a refusé de s’en rappeler. Il y en a peu parmi nous qui sont prêts à s’assumer dans leur vie. Mais le cosmos est ainsi fait, il est le système le plus parfait, le plus loyal et le plus juste qui existe. Il donne la possibilité à chacun d’entre nous de DEVENIR NOUS MÊMES, quoique nous puisions penser, que nous soyons l’individu le plus ignoble ou le plus laid, le plus remarquable ou le plus noble. Nous récoltons le fruit de nos paroles. Nous sommes ce que nous pensons. Plus nous nous dévalorisons, plus nous perdons de notre valeur. Plus nous sous-estimons notre intelligence, plus nous nous abêtissons. Plus nous nous trouvons laids, plus nous nous enlaidissons. Plus nous nous imaginons être pauvres, plus nous devenons pitoyables. Qui est donc le créateur de la vie ? NOUS-MEMES !
Qu’engendrent, cependant, la plupart des hommes aujourd’hui ? Nos plus grandes créations, ce sont les guerres, les malheurs, les soucis, les peines, la misère, la haine, la discorde, le rejet de soi, la maladie et la mort. Nous avons restreint notre vie, pour la plupart d’entre nous, en acceptant des idées limitées qui sont devenues de solides vérités qui façonnent notre vie. Nous avons donc construit notre propre prison. Tellement se coupent de toute vie parce qu’ils PORTENT UN JUGEMENT sur tout, sur leurs semblables et surtout sur eux-mêmes. Ils vivent en suivant une mode qui a pour nom beauté, ils s’entourent d’objets "qui font bien" pour ne pas déplaire a leurs fréquentations. Ils ne sont que des enfants, venus au monde simplement pour grandir, avant de perdre peu à peu leur vitalité, devenir séniles avant l’âge et passer de l’autre côté.
Nous, grands créateurs que nous fûmes, voilà que nous sommes devenus moutonniers, nous nous isolons dans de grandes villes et nous y végétons remplis de peurs, les portes fermées à double tour.
Au lieu de vivre dans la joie et l’amour, nous avons édifié de grands bâtiments et développé une conscience qui fait peur. Nous avons créé une société qui règle et contrôle nos pensées, nos croyances nos actes et notre apparence. Le feu créateur qui vit en nous, qui a la puissance de se saisir d’une pensée et de donner la vie à quelque forme que ce soit s’est piégé lui-même en succombant aux croyances, aux dogmes, aux modes, aux traditions, à cause de PENSEES LIMITANTES, LIMITANTES, LIMITANTES !
Nous avons, cependant, chaque jour le libre choix de mettre au service du monde nos pensées, notre imagination et nos sentiments dans un but constructif pour les autres et pour nous-mêmes.
Je vais vous démontrer par l’exemple du centième singe ce qui se passera lorsqu’un assez grand nombre d’humains aura atteint un potentiel de conscience assez élevé.
Des scientifiques firent des expériences sur une île japonaise avec un groupe de singes. Ils lancèrent aux singes des patates douces dans le sable pour étudier leur comportement. Ceux-ci s’en emparèrent, les mangèrent mais remarquèrent l’effet désagréable que produisit le sable entre leurs dents. L’un d’eux, plus futé que les autres, s’approcha d’un ruisseau et lava la patate douce. Curieux comme sont les singes, les autres l’observèrent pour voir ce qu’il faisait. Quand ils remarquèrent qu’il appréciait apparemment le goût des patates douces sans sable, ils l’imitèrent. Lorsque les chercheurs leur relancèrent des patates, les singes allèrent les laver directement dans le ruisseau. Quatre-vingt-dix-neuf firent pareil, sauf le centième, le Nikola Tesla des singes, le seul qui n’alla pas vers le ruisseau mais à la mer pour laver sa patate à l’eau salée. Ce singe se rendit compte qu’elle avait bien meilleur goût avec du sel. C’est alors qu’il se passa quelque chose de très intéressant : non seulement les singes de cette île l’imitèrent mais aussi ceux d’une île voisine située à 90 kilomètres auxquels on lança des patates. Eux aussi, ils allèrent directement à la mer pour les laver. Sur le continent, il se passa le même phénomène.
Le centième singe avait libéré un potentiel d’énergie suffisant pour que la pensée atteigne les autres singes de l’île voisine. Rupert Sheldrake désigne ces transferts de "champs morphogénétiques".
Nous retrouvons ce même principe dans les inventions. Nous avons constaté qu’une découverte réalisée dans un pays l’est aussi souvent dans un autre pays sans que les deux inventeurs se connaissent. Il s’agit là du même principe. Il se peut que le premier inventeur cherche pendant des décennies pour faire une découverte. Une fois cette découverte réalisée, le processus de pensée énergétique est achevé, la percée s’est faite et cette pensée est maintenant enregistrée à un niveau énergétique. Pour tous les autres chercheurs qui travaillent à un projet semblable, il sera dorénavant plus facile d’atteindre ce but puisque le premier inventeur, ou le centième singe, a fait cette percée.
Transposé à notre sujet, cela signifie que lorsqu’un nombre assez grand d’hommes sur Terre aura accédé à un niveau de conscience plus élevé, il sera plus simple pour le reste de l’humanité d’y parvenir. Les pionniers auront construit un certain potentiel qui se transmettra automatiquement sur tous les autres — ceci fait aussi partie de la loi de résonance.
La plupart des hommes ou le raisonnement suivant : "Oui, mais moi tout seul, je ne peux rien y changer !" L’exemple précédant démontre que ce pourrait être vous "le centième singe", grâce à votre intuition ou à une découverte que vous allez faire. Il se peut que d’autres personnes aient déjà travaillé avant vous pour trouver une solution à un problème mais elles n’ont pas réussi à faire la percée. Peut-être ne faut-il plus que l’effort d’une seule personne pour que les autres trouvent cette solution. Votre contribution peut paraître, au premier abord, insignifiante. Peut-être allez-vous réussir à dominer votre jalousie ou à vous libérer d’une dépendance ou bien vous êtes sur le point de faire une découverte ?
J’avais, mai aussi, la préoccupation suivante : Pourquoi écrire un livre sur un sujet tabou ? Pourquoi devais-je, moi, à 26 ans, me donner la peine d’écrire un livre sur ce sujet difficile alors que d’autres auteurs renommés en ont écrit sans succès ? Mais c’est peut-être précisément ce livre, imprégné de tous mes efforts, de tout mon travail, de toutes mes pensées et tous mes sentiments, qui étaient nécessaire pour que les auteurs précédents voient leur travail et leur labeur couronnés de succès, pour que le potentiel énergétique se libère.
C’est comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase. C’est, pourtant, une goutte tout à fait ordinaire ressemblant parfaitement aux autres qui va rompre la surface de l’eau et le fera déborder.
Vous voyez, il n’est pas nécessaire d’être absolument connu ou d’être "quelqu’un de particulier" pour être un héros. Le centième singe ne pensait pas que ce serait lui qui déclencherait le processus.


Le contrôle de la population

Un des multiples objectifs des illuminati est d'avoir un jour les moyens de contrôler l'ensemble de la population mondiale. Ils ont déjà dépensé des milliards pour y parvenir. Leur but précis est de pouvoir intervenir selon leurs appréciations sur les flux de population.
Le nom de code de la CIA pour le projet de contrôle de la pensée est MK Ultra. Ce projet existe depuis 50 ans, avec ses projets annexes (MK Delta, Artichaut, Bluebird, il intègre l'utilisation de drogues, d'électrochocs et de torture comme outils de contrôle du cerveau humain et de la pensée. L'objectif recherché consiste à provoquer des pertes de mémoires, plus ou moins prolongées, à connaître les pensées et les secrets les plus intimes d'une personne. C'est aussi de créer des personnalités dédoublées, les alters, qui seront les poseurs de bombes programmés des attaque-suicide par exemple.
La ClA cherche une arme pour soumettre la volonté des hommes. La presse américaine parle d'expériences cruelles. On a fait des expériences sur des personnes, à leur insu. Des détails de ces recherches sur les méthodes de modification de la conscience ont déjà été publiés. Mais il a fallu une campagne de presse intensive et une opinion publique scandalisée pour conduire l'actuel directeur de la CIA et amiral Stansfield Turner devant une commission du Sénat à Washington, afin qu'il s'exprime publiquement sur les expérimentations humaines, qu'il reconnaisse leur existence et les objectifs. Turner a dû céder auparavant 2000 dossiers sensibles des archives de la CIA au New York Times. Ils étaient censurés, mais représentaient une preuve des objectifs du « brainwashing » qui méprise l'homme.
Le but de ces recherches était de parvenir à « maîtriser les fonctions cérébrales pour provoquer des perturbations de mémoire, du discrédit par un comportement déviant, une modification des instincts sexuels, la recherche de l'information, la manipulation et la création de dépendance. » Des expériences avec du LSD et d'autres drogues, mélangées à de l'alcool, de l'hypnose, des électrochocs et des interventions chirurgicales devaient permettre de comprendre les mécanismes qui peuvent pousser un être humain à agir contre une loi fondamentale de la vie, l'instinct de survie. On a fait des recherches sur les moyens de provoquer des maux de tête, des crampes, des tics, le vertige. On a essayé de créer une pilule capable de faire baisser le taux d'alcool dans le sang, une autre qui provoque des états d'angoisse. La CIA voulait faire du lavage de cerveau un outil.
Les expériences ont commencé dans les annéés 1950. Pour masquer ses activités, la CIA a créé trois sociétés privées, à qui elle a confié la réalisation des projets avec les budgets nécessaires :
·         le Wahington Geschikter Fund for Medical Research.
·         la Society for the Investigation of Human Ecology.
·         la Josiah Macy Jr. Foundation.
Les 159 projets ont été répartis sur 80 sites, hôpitaux, prisons, instituts scientifiques, bases de l'US Navy et même des bordels. Des scientifiques et des instituts de renommée mondiale aux USA et au Canada ont fait des recherches sur le contrôle du cerveau. Les chercheurs n'ignoraient pas qu'ils travaillaient pour la CIA. Des journalistes du New York Times ont réussi à se procurer les noms de certains scientifiques. Leur rapport était le suivant :
• Le Dr. Carl Pfeiffer a donné à plus de 100 détenus du LSD à la prison de Bordentown, Atlanta. Certains détenus ont écrit plus tard à Pfeiffer pour lui dire que le LSD avait contribué à développer leurs tendances criminelles.
• Le Dr. Harold Abramson du Mount Sinaï Hospital de New York a fait des expériences avec des drogues. Il a été financé par les sociétés privées que nous venons de citer. Il a fait parler de lui pour la première fois lorsque le Dr. Frank Oison qu'il « soignait » s'est suicidé. Oison a bu, sans le savoir, une potion qui contenait du LSD. Il a sauté par la fenêtre du 10e étage.
• Le joueur de tennis professionnel Harald Blower est mort discrètement dans une clinique psychiatrique de New York, après une cinquième injection de mescaline, qui devait provoquer une schizophrénie « expérimentale ». Entre 1950 et 1960, l'armée américaine a fait des expériences chimiques sur plus de 1500 personnes.
• Les expériences du Dr. Leonard Rubenstein et du Dr. Ewen Cameron à l'université Mc Gill de Montréal ressemblaient beaucoup à un lavage de cerveau. Tous deux étaient financés par la Society for the Investigation of Human Ecology. Rubenstein raconte que l'on a fait des recherches sur le lavage de cerveau avec des soldats américains qui revenaient de Corée : « Ici à Montréal, nous avons commencé à utiliser ces techniques de lavage de cerveau au lieu de se servir de drogues. » Il a fait des expériences avec 30 infirmières autour du sujet « Isolation et perte de sensations ». Elles ont été enfermées dans le noir, dans une pièce isolée du bruit. Une des infirmières est devenue schizophrène et a dû être internée.
• « Les drogues ne représentaient qu'une partie des expériences. Les électrochocs, les rayons, les opérations du cerveau en faisaient également partie, » reconnaît John Marks, un ancien gradé de la CIA et actuel journaliste. Le Dr. Robert Hearth de l'université de Tulane a pratiqué des interventions inquiétantes dans le domaine du contrôle de la conscience. Il a introduit des électrodes dans le cerveau, pour travailler sur les « centres sensoriels », comme il les appelait. Des agents de la CIA l'ont poussé à se concentrer sur les centres de la douleur en 1962. Il a refusé de participer à ces expériences qu'il qualifiait lui-même d'abominables.
Les expériences continuent, malgré tout.
« La neurochirurgie et les électrochocs sont les outils les plus controversés et les plus dramatiques de la recherche sur le contrôle du cerveau, » concède le New York Times. Même dans les dossiers de la CIA, on fait part du danger que représente ces expériences pour les cobayes humains. « La révélation de ces expériences aurait des conséquences politiques et diplomatiques sérieuses et nuirait grandement aux objectifs de la mission, » voilà ce qu'on peut lire dans une note interne de la CIA. « Il faut prendre les mesures nécessaires pour cacher ces expériences à nos ennemis et surtout au peuple étatsunien, » dit la suite. « Beaucoup de facteurs nous font croire, » écrit le New York Times, « que ces expériences n'ont pas cessé, comme on veut nous le faire croire officiellement. En 1977 ! La CIA distribuait encore des missions de recherche dans ce domaine. »
Jonestown
Le célèbre chercheur espagnol Pepe Rodriguez est tombé, dans le cadre de ses recherches sur ce sujet, sur les mêmes projets de la CIA, MK Ultra et les autres, dont les objectifs avaient été soigneusement maquillés par d'autres activités. Dans son livre El Poder de las Sectas. il essaie de démontrer que la CIA finance certaines sectes. La CIA s'est servie de certaines sectes comme de cobayes de laboratoires. Ainsi, la secte de Jim Jones, le Temple du Peuple, était sans aucun doute sur la liste des hommes du projet MK Ultra.
L'histoire officielle dit que Jim Jones était un fanatique californien qui avait rassemblé autour de lui un groupe multiculturel dans la jungle de la Guyane britannique, pour vivre une utopie communautaire. L'endroit où il s'est établi s'appelle Jonestown. Il y avait plus de 1.100 personnes dans le Temple du Peuple en Guyane, pour la plupart des Noirs et des femmes.
Beaucoup de gens se souviennent plus du nom de Jonestown que des événements qui s'y sont produits. Au mois de novembre 1978, des centaines de personnes de cette communauté sont mortes après avoir bu un soda qui contenait du cyanure. 90% des victimes étaient des femmes, 80% de ces femmes étaient noires. Jim Jones, le gourou de Jonestown, a reçu un coup de feu dans la tête, on a conclu à un suicide. Les unes des journaux annonçaient le lendemain : « Une secte se donne la mort dans la jungle sud-américaine : 400 morts et 700 personnes fuient dans la jungle. »
Les autorités américaines ont prétendu chercher les disparus, mais elles disent n'avoir trouvé aucune trace de leur présence. Le premier comptage des morts a été entrepris par des Guyanais. Le dernier a eu lieu une semaine plus tard, effectué par les autorités militaires étatsuniennes. Elles ont avancé le chiffre de 913 morts. Pour expliquer la différence entre les deux comptages, les Étatsuniens ont affirmé, au cours d'une conférence de presse, que les Guyanais ne savaient pas compter.
Aucune autopsie n'a été réclamée ! Le lieutenant Schuler, un porte-parole de l'armée étatsunienne a déclaré : « Une autopsie n'est pas nécessaire, les causes de la mort ne font aucun doute. » Les morts de Jonestown ont été acheminés aux États-Unis après de longues tergiversations. Les cadavres étaient déjà en état de décomposition avancée. Une autopsie n'était, à ce stade, plus possible. Toute identification des corps a été rendue impossible, aucun médecin légiste n'a été autorisé à examiner les restes humains. Le président de la National Association of Medical Examiners s'est plaint, dans une lettre ouverte à l'armée étatsunienne, de ces mesures interdisant tout examen des cadavres. Les corps décomposés ayant été embaumés, il était évidemment impossible de pratiquer des examens approfondis. Les dépouilles ont été brûlées ou enterrées.
Que s'est-il vraiment passé à Jonestown, ce mois le 18 Novembre 1978 ? Les membres du Temple du peuple ont-ils voulu se suicider en ingurgitant volontairement du cyanure ? Les symptômes qui conduisent à la mort permettent d'en trouver la cause. Le cyanure, par exemple, bloque les informations que le cerveau envoie aux muscles, en altérant les fonctions du système nerveux central, ce qui provoque une paralysie progressive. Les muscles sont saisis de convulsions, de spasmes. La mort survient après d'atroces souffrances. Les muscles du visage se contractent dans un rictus final terrifiant. C'est ce qu'on appelle le cyanide rictus.
Le docteur Motoo, un médecin légiste guyanais, s'est rendu sur les lieux du drame quelques heures après le massacre. Il n'a trouvé sur les cadavres aucun des symptômes indiquant une prise de cyanure. Ce qu'il a vu, par contre, c'étaient des traces de piqûres, fraîches, sur les omoplates de 90% des victimes !
Les autres ont été étranglés ou tués à bout portant. Les déclarations du docteur Motoo devant le tribunal ont abouti à requalifier les faits : il s'agissait bien d'assassinats, sauf deux cas de personnes qui s'étaient réellement suicidées. Les membres du Temple du peuple ont été tués par des inconnus.
Il y a une grande divergence entre ce qui s'est passé réellement à Jonestown et la version officielle qui a fait le tour du monde. Il faut prendre du recul avec le mensonge de la « communauté religieuse » et chercher à savoir ce qui s'est vraiment passé ce jour-là. La vérité est qu'une expérience cruelle s'est déroulée à Jonestown. Il ne s'agissait évidemment pas d'une communauté religieuse utopique que Jim Jones aurait dirigée. Les liens avec la CIA sont si apparents qu'il ne peut y avoir aucun doute sur le fait que Jonestown est une des parties visibles du projet cruel MK Ultra. Que l'on regarde Jim Jones ou Jonestown, partout l'ombre de la CIA plane sur les événements. Jim Jones a vécu au Brésil de 1961 à 1963. Il s'est installé dans une villa luxueuse avec sa famille, sans argent.
L'ambassade étatsunienne lui fournissait la nourriture. Jim Jones se rendait régulièrement au quartier général de la CIA à Belo Horizonte. À ses voisins, il disait travailler pour l'US Navy. Dan Mitrione, un ami de longue date de Jones était un officier de la CIA dans les pays du tiers-monde, où il s'occupait de la formation des services de police pour les interrogatoires et la torture. Il accompagnait souvent Jones dans ses déplacements.
Quand Jim Jones est retourné aux États-Unis en 1963, il disposait de beaucoup d'argent, ce qui lui a permis de fonder le premier Temple du peuple à Ukiah, en Californie. Beaucoup de gens de son entourage étaient issus de familles prospères et cultivées, certaines avaient des liens avec l'armée et la CIA. La famille Layton en est un bon exemple. Le Dr. Lawrence Larry » Layton, le pistolero du « révérend » Jim Jones, était le petit-fils du banquier Hugo Philips, dont la famille entretenait des liens étroits avec les Rothschild depuis plus d'un siècle. Selon Joaquin Bochaca, qui a fait des recherches sur le sujet, la famille Philips aurait donné 250.000$ au Temple du peuple.
Des membres de cette famille ont travaillé pour le cartel I.G. Farben, qui a aidé Hitler à prendre le pouvoir, ils sont toujours en relation avec une filiale d'l.G. Farben, Solvay Drugs. La famille Solvay est une famille très influente de Belgique. Peu de temps après que Jim Jones a construit son premier Temple du peuple en Californie, les premiers scandales ont éclatés dans la presse au sujet de cette église. Jim Jones en a profité pour déménager son église vers la Guyane britannique. Les préparatifs pour l'arrivée de la communauté ont été faits en accord avec l'ambassade étatsunienne de Guyane (tous les employés de cette ambassade étaient des agents de la CIA, qui se servaient du State Department comme couverture pour leurs activités), et Forbes Burnham, le Premier ministre de ce territoire, dont l'accession au pouvoir a été balisée par la CIA !
Quand les adeptes sont arrivés à l'aéroport, les Noirs ont été menottés et bâillonnés. On les a acheminés dans un camp de travail. Ils devaient travailler de 16 à 18 heures par jour pour effectuer des tâches éreintantes. Ils dormaient dans des petites cabanes, ils manquaient de nourriture, qui était faite principalement de riz, de pain et de viande avariée. L'objectif était de les lessiver, de les mener au bord de l'épuisement. La nuit, on les empêchait de dormir et ils devaient écouter les discours de Jim Jones pendant des heures. Les punitions et les récompenses augmentaient. Tout le monde savait que les médecins opéraient sans anesthésie. Ils prescrivaient certaines drogues et surveillaient ensuite leur application. Les quelques survivants parlent de cas cruels où certaines personnes étaient obligées de consommer des drogues puissantes, d'autres subissaient l'isolement, on les enfermait dans des caisses que l'on mettait sous terre. La torture, les viols et les humiliations étaient courants. »
Jim Jones avait accumulé une grosse fortune. Les journalistes ont estimé l'ensemble de sa fortune à 2 milliards de dollars.
À Jonestown, on a trouvé des quantités impressionnantes de drogue, de quoi abrutir 200.000 personnes pendant un an. Ce sont des drogues qui faisaient partie du projet MK Ultra, comme le penthanol de sodium, qui est un sérum de vérité, et les hydrates de chlore, pour l'hypnose, parmi tant d'autres. Les dossiers concernant les prescriptions médicales ont disparu après le massacre. Le médecin avait pourtant l'habitude de noter scrupuleusement les médicaments qu'il prescrivait.
Si on veut se faire une idée de la vie dans le camp. il suffit de penser aux camps de concentration. Ce qui inclut une section pour des expériences médicales et psychiatriques. Dans le camp, il y avait des forces de sécurité spécialement entraînées et des tueurs programmés. Les témoins oculaires les décrivent comme des zombies qui marchaient comme des robots dans le camp et qui ne manifestaient aucune forme d'émotion.
Ils forçaient les gens à travailler et empêchaient toute fuite. Ces gardes armés n'ont pas été retrouvés après le massacre et rien n'a été entrepris pour les retrouver et les traduire devant un tribunal.
La famille Philips, selon certains informateurs, aurait ensuite aidé la CIA à acheminer les mercenaires de Jonestown vers l'Angola pour aider les rebelles de l'UNITA, qui profitaient déjà du soutien de la CIA. Il est important de savoir que les « Bérets verts », les troupes d'élite de la CIA, se trouvaient aux environs de Jonestown au moment du massacre. Cette section de tueurs est employée pour des opérations secrètes, ce qui expliquerait le grand nombre de victimes. Les prises de vue du massacre montrent des corps disposés en rangées, la tête tournée vers le sol. Des traces sur le sol que l'on voit sur des photos prises de près indiquent que les corps ont sans doute été disposés ainsi après avoir été tués.
Voilà le scénario vraisemblable de ce qui s'est passé à Jonestown : 400 personnes sont mortes à la suite d'injections de poison. Les 700 personnes qui ont fui dans la jungle ont été rattrapées par les « Bérets verts » et fusillées. Les cadavres ont été ramenés à Jonestown et allongés à côté des autres victimes.
Il semble donc que la force qui se cachait derrière Jim Jones voulait tester ses méthodes de contrôle de masse et provoquer un vrai massacre. C'est ce projet qui a déclenché une révolte chez la majorité des adeptes qui ont fui dans la jungle, sans savoir que les assassins les attendaient là.
La version officielle de « religieux fanatiques » qui se suicident n'a pas beaucoup de sens, si on tient compte des indices qui prouvent les assassinats, des témoins qui parlent de gardes armés, et des autopsies qui ont été faites où falsifiées.
On n'a sans doute pas procédé à des autopsies en raison des grandes quantités de drogue absorbées par les adeptes, qui immanquablement auraient été détectées. Sans parler des marques sur les organismes, qui imposaient de maquiller les événements.
Les conclusions du Dr. Motoo n'ont jamais été publiées, malgré le fait qu'il ait contesté la présence de cyanure. Le gouvernement de Guyane et les autorités étatsuniennes se sont entendus pour dissimuler la raison réelle de ce massacre !
Les ordres venaient des plus hautes autorités étatsuniennes. L'Illuminé Zbiegniew Brzezinski, conseiller pour les affaires de sécurité du président Carter et fondateur de la Commission Trilatérale, a donné l'ordre à Robert Pastor de faire disparaître toute possibilité d'identification des cadavres, qui l'a transmis au lieutenant Gordon Summer.
Il existe des informations sur des camps similaires aux Philippines et au Chili. L'agent de la CIA et spécialiste des décapitations Michael Townley[17] a participé à des expériences semblables dans le camp Colonial Dignidad au Chili. On dit même que Joseph Mengele lui-même a séjourné dans ce camp au Chili.
À l'heure actuelle. Jonestown est peuplé de 100.000 Hmongs qui viennent du Laos. Plusieurs milliers de personnes vivent là-bas sous la férule d'Ernest Graham, le neveu de Billy Graham, et de membres de la Federation of Evangelical Ministries de Wheaton, qui sont plus connus sous le nom de World Vision (Vision Mondiale). Le point de repère le plus important chez Jim Jones[18] est son rapport étroit avec World Vision, du temps où il bâtissait son premier Temple du Peuple en Californie.
World Vision est un ordre évangélique mondial qui a trempé dans des activités d'espionnage en Asie du Sud-Est, au bénéfice de la CIA. Beaucoup de chercheurs pensent que cette organisation est une couverture à l'échelle mondiale pour recruter et entraîner des tueurs. World Vision a été présent dans les camps installés par la CIA à la frontière entre le Nicaragua et le Honduras, pour recruter des mercenaires dans sa lutte contre les sandinistes au Nicaragua. World Vision a également recruté des mercenaires dans les camps du Liban, dans lesquels les phalangistes fascistes ont massacré des Palestiniens.
La science des Illuminati a plusieurs années d'avance sur la « science » officielle. Il y a un grand écart entre la science que nous connaissons et celle que l'on nous cache ! Quand le Dr. José Delgado était encore psychologue à l'université de Yale, il a déclaré : « Le contrôle physiologique des fonctions cérébrales est un fait acquis... Il est même possible d'influencer le développement des pensées et de provoquer des apparitions visuelles. Par stimulation électrique de structures neurologiques particulières, on peut provoquer des mouvements physiques déclenchés par une commande électronique, on peut déclencher ou calmer la violence, on peut modifier la hiérarchie sociale, le comportement sexuel, et agir de l'extérieur sur la mémoire, les émotions et le processus de la pensée. »
Au cours d'une démonstration de la technologie existante dans le domaine de la manipulation mentale, on a envoyé une information acoustique « psycho-corrigée » à un groupe d'ouvriers au fond d'une mine. On leur demandait entre autres de déposer leurs outils. Les ouvriers se sont conformés à l'ordre qu'ils ont reçu, ils ont fait exactement ce qui leur avait été commandé.
Le contrôle dont parle le Dr. Delgado était déjà possible dans les années 1950, sans doute déjà bien avant. On a utilisé cette technique dans le passé pour des opérations spéciales ou pour constituer des unités militaires et améliorer leur rendement. Cette technologie a également été utilisée pour améliorer les performances d'athlètes olympiques et pour une expédition en Antarctique.
Aujourd'hui, les Illuminati ont perfectionné l'utilisation d'ondes électromagnétiques pour maîtriser la volonté individuelle ou collective. Une partie de ces expériences consistait à générer des impulsions électromagnétiques que l'on a diffusées sur la Terre entière. Ces ondes ne sont pas seulement responsables de la mort des forêts (un argument qui a été repris par les Illuminati pour justifier la création d'un gouvernement mondial, car le trou d'ozone n'existe pas réellement ! ?), elles ont fait augmenter le nombre de cancers, de malformations génétiques et de maladies psychiques.
Voici la liste de ce que l'on peut obtenir par l'action d'ondes électromagnétiques :
·         Faire dormir une personne.
·         Provoquer une dépression.
·         Provoquer des états d'anxiété.
·         Augmenter l'agressivité.
·         Modifier le taux d'hormones.
·         Modifier la composition chimique d'une cellule.
·         Faire apparaître de l'agressivité sexuelle.
Grâce à ces recherches secrètes, les Illuminati maîtrisent aujourd'hui la manipulation mentale. Ils font des expériences avec des drogues, du lavage de cerveau, de l'implantation de maladies, de l'hypnose, des implants cérébraux, pour transformer l'être humain en robot. Ils peuvent aussi à l'aide d'une électrode provoquer des hallucinations et des visions. Cette électrode leur permet en fait de contrôler l'organisme entier. Dans les 25 dernières années, des médecins de toutes origines ont fait des expériences de manipulation mentale avec leurs patients, le nom de code de ce projet est Phénix. Les médecins ont implanté des émetteurs dans le cerveau de leurs patients.
Dans les années 1970, de drôles de choses se sont produites dans les hôpitaux de Suède. On a implanté des milliers de puces dans le cerveau de personnes qui venaient se faire traiter où qui ont été hospitalisés de force, à leur insu. Le programme d'implantation de mécanismes de surveillance dans le cerveau est au point depuis longtemps, sans que les personnes concernées ne s'en rendent compte quand elles reviennent à une vie normale.
Les Illuminati sont donc capables d'implanter un émetteur qui transmet des ordres au cerveau par le biais d'un ordinateur.
Beaucoup d'esclaves Monarque, des agents de la CIA et des membres de l'armée sont dotés de ces implants.
Le système de communication le plus important des Illuminati et de leurs services secrets s'appelle ALEX (Amalgamated Logarithmic Encrypted Transmission). Ce système fonctionne à l'aide du Monarch Mind Control Programming. Le système ALEX sert aux conspirateurs à suivre à la trace les esclaves et à les utiliser pour leurs objectifs.
On se sert d'ALEX pour transmettre les informations suivantes :
·         « Tue ta famille !
·         « Le gouvernement est responsable, tue ton président ! »
·         « Il ne sert à rien de nous résister. »
·         « Tu veux vendre de la drogue. »
·         « Tu veux défendre ton pays, c'est pour cela que tu dois être loyal vis-à-vis de la CIA. »
Les Illuminati ont installé un système de satellites et d'ordinateurs qui ont la capacité de surveiller 24 heures sur 24 toutes les activités sur Terre. Toutes ces informations sont mémorisées dans un ordinateur. Bientôt, ils seront en mesure de contrôler toutes nos activités.
Dans un futur proche, il n'y aura plus d'argent liquide en circulation. Le système monétaire actuel disparaîtra complètement. Il existe un projet en Europe et aux États-Unis d'introduire un nouveau système monétaire, régulé par un ordinateur géant. À Bruxelles se trouve un calculateur appelé la « Bête ». Il sert à ficher tous les individus de la planète. Dans quelques années, il servira pour les opérations monétaires des particuliers.
Les cartes de crédit et les cartes à puces seront bientôt obsolètes. La loi obligera chacun de nous à recevoir une micro puce, sous forme d'implant. Cette puce a été développée par les Illuminati, elle se recharge seule, par modification de la température corporelle, l'endroit le plus approprié pour la mettre est le front, sous la racine des cheveux. L'aiguille qui permet d'implanter cette puce est légèrement plus grosse qu'une seringue normale. La puce est logée à l'intérieur d'une capsule de verre biologique, dont la surface est rugueuse, ce qui lui permet d'adhérer à l'endroit où l'on veut la fixer au bout de 24 heures.
La micro puce est invisible à l'oeil nu, elle aura en mémoire toutes les informations nécessaires sur un individu. Il y aura des émetteurs infra rouges installés à certains endroits, capables de lire le contenu des puces. L'ordinateur géant installé à Bruxelles décodera toutes les informations qu'il recevra et les gardera en mémoire.
Les Illuminati trouveront les raisons suffisantes pour nous faire accepter ces implants, en nous faisant croire par exemple qu'ils nous protègent des maladies infectieuses, ou qu'ils permettront de retrouver les personnes disparues. Leur objectif à terme est d'implanter une puce à chaque nourrisson.
Ceux qui refuseront la micro puce et le Nouvel ordre mondial seront mis au ban de la société, socialement et financièrement. Leur compte électronique sera bloqué, ils ne pourront plus rien acheter ou vendre et seront condamnés à mourir.

Des préceptes à suivre …

En premier lieu, informez-vous. Soyez critique et n’avalez pas "tout cru" ce que j’écris. Examinez-le par vous-mêmes.
Puis mettez-vous à vivre, si ce n’est déjà le cas, comme un être libre, conscient, responsable, honnête, loyal et avant tout aimant. L’amour et le pardon pansent beaucoup de blessures. Soyez conscient que la haine ou la colère que vous pouvez avoir envers une personne ne la touchent guère. Il importe vraiment peu aux Illuminati que vous soyez en colère contre eux. Vous êtes le seul à subir les retombées de votre colère, colère qui a alors des conséquences désagréables, qui est porteuse de maladies dans votre corps, dans votre esprit et dans votre âme. Vivez dans la joie et l’amour et dispensez-les à votre famille, à vos amis et à vos collègues de travail, vous verrez ce qui va se passer. Mettez-vous à vivre consciemment. Aimez, pensez, parlez et agissez en conscience !
Pour être concis, je vous fais part d’une citation de maître Eckhardt :
Le moment le plus important de ma vie,
c’est le présent.
L’être le plus important est celui qui se trouve en face de moi
à ce moment-là.
Et l’acte le plus important, c’est toujours l’amour.
Puis-je vous rappeler que ce n’est pas par hasard mais pour une raison bien précise que vous vivez cette vie ? Vous avez été pourvu à la perfection de toutes les qualités, de tous les talents et du caractère nécessaires pour résoudre au mieux la tâche qui vous incombe dans cette vie qui est partie intégrante de votre évolution. Pour une fois, accordez-vous le temps qu’il vous faut pour ressentir en profondeur ce que vous avez à vivre.
Quels sont donc vos talents et vos capacités ? Quelles sont les choses que vous vouliez, en fait, toujours faire et que, pour différents motifs dictés par votre raison, vous n’avez jamais faites ? Faites-les donc ! Vous n’avez rien à y perdre. Vous ne pouvez qu’être gagnant ! La possession matérielle ne fut et ne sera toujours qu’une illusion. Vous serez obligé de tout laisser. Commencez par faire ce qui vous tient à cœur, ce qui correspond à vos sentiments, à vos pensées, à votre être. Agissez dans les domaines où vous excellez et faites ce qui vous rend le plus heureux ; le premier bénéficiaire, ce sera, d’abord, vous, puis notre planète et la création toute entière. Commencez à être vous-même et non pas à vivre ce qu’on voudrait vous voir vivre.
Vous faites partie de la création, vous êtes la création, dont vous n’avez jamais été séparé. Vous créez chaque jour, vous êtes l’instigateur de votre propre destin. Soyez-en conscient et appliquez cette règle à vous-même. Vous ne trouverez personne qui le fera à votre place, "Aide-toi, le ciel t’aidera". A partir du moment où vous vous aidez vous-même, vous réaliserez que Dieu n’est pas en dehors mais bien au-dedans de vous, c’est-à-dire que vous êtes vous-même Dieu.
Ainsi que le disait déjà Ramtha :
VOUS DESIREZ VOIR COMMENT EST DIEU ?
PRENEZ UN MIROIR,
VOUS LE VERREZ FACE A FACE !
L’unique aide que vous avez toujours cherchée, c’est vous-même, Ayez confiance en vous, prenez des risques. Ce n’est qu’ainsi que se forgera votre confiance.
La vie terrestre est une aventure merveilleuse ; si nous le voulons, nous pouvons tous créer ici-bas notre paradis. C’est vous-même qui décidez ce que vous allez obtenir de la vie, par ce que vous laisserez venir à vous.
Voulez-vous connaître l’amour, le bonheur, la joie, alors vivez dans l’amour, le bonheur et la joie, et ils vous reviendront inévitablement.
Bon courage !

Fais attention à tes pensées,
car elles deviendront des paroles.
Fais attention à tes paroles,
car elles deviendront tes actes.
Fais attention à tes actes,
car ils deviendront tes habitudes.
Fais attention à tes habitudes,
car elles deviendront ton caractère.
Fais attention à ton caractère,
car il est ton destin.
(Talmud)

Au chercheur

En conclusion, je voudrais encore souligner que le second but de ce livre est de vous montrer qu'il existe une toute autre réalité que celle que vous vous laissez conter quotidiennement. Je ne prétends pas que le tableau que je vous ai présenté soit complet ; le début de l'historique que vous venez de lire ainsi que les développements qui s'en suivent ne sont pas forcément exacts. Les événements dont j'ai parlé ne sont aussi qu'une petite partie de ce qui est reconnu et de ce qui est parvenu à la connaissance du public. J'ai intentionnellement condensé dans le minimum de pages le volume de ce livre et le flot des informations parce que je désire éveiller votre curiosité sur des sujets que vous avez ignorés jusqu'à présent. Il me tenait particulièrement à coeur de communiquer aussi des informations critiques à ceux qui, surmenés par leur vie quotidienne stressante, ne disposent pas du temps nécessaire pour se plonger plus à fond dans ces sujets. Je me suis efforcé de présenter ce thème selon mon propre ressenti pour la raison suivante : les livres spécialisés qui traitent de tels sujets en détail rebutent souvent le lecteur à cause de la façon déroutante et souvent fanatique de leurs propos. J'ai fait un résumé de tous les livres disponibles dans chacun de mes chapitres. Vous comprendrez, j'espère, que je n'ai pas pu donner suffisamment de détails sur chacun de mes sujets pour vous convaincre tous.
On pourrait probablement me reprocher de ne pas avoir réussi à satisfaire à 100 % mes lecteurs dont les conceptions du monde sont religieuses ou autres et à répondre dans le dernier chapitre à toutes les questions sur le sens de la vie, sur la réincarnation, etc. Mais si la vision qui sous-tend le dernier chapitre ou tout autre sujet vous intéresse plus particulièrement et que vous désirerez connaître les opinions d'autres auteurs à ce propos, vous avez à votre disposition dans l'appendice, pour tous les domaines traités, les sources de mes informations ainsi que la littérature complémentaire.
Ce livre est un résumé de nombreuses œuvres, il est donc inévitable qu'avec la quantité d'informations données, il y ait des passages que d'autres auteurs ont SOI-DISANT démenti.
Mais je puis vous affirmer qu'avant de mettre ce livre par écrit, j'ai voyagé pendant quatre ans dans plus de vingt pays pour accéder à tous ces renseignements puisque la liberté d'opinion et d'informations ne sont en Allemagne que de belles paroles. J'ai trouvé, de plus, dans chacun de ces pays les mêmes informations « sous le manteau », ce qui m'a confirmé dans ce que j'expose.
Mais s'il devait s'avérer que, dans certains cas, des détails bien précis sont inexacts, il ne faudrait pas pour autant que vous « jetiez le bébé avec l'eau du bain », que vous fassiez fi de tout ce que j'ai écrit dans ce livre. Même en supposant qu'un tiers seulement des informations soit exact, ce tiers est assez important pour remettre fortement en question nos habitudes, les « opinions de la société » et notre façon de vivre ou de voir les choses.
Il est capital, ici aussi, afin que vous soyez sûr de la valeur de votre critique, d'examiner de quel camp vient l'auteur dont vous faites vôtres les critiques, de voir s'il ne travaille pas pour l'Etat ou s'il n'est pas en liaison avec une organisation en cheville avec les Illuminati.
Si vous avez déjà vous-même rassemblé des informations et si vous pensez qu'elles seraient utiles pour mon édition suivante, ou si vous-même êtes membre d'une puissante organisation et si vous vous rendez compte que vous ne pouvez plus continuer à exercer l'action que vous y menez, et si vous voulez soutenir mon travail, vous pouvez écrire à l'adresse de l'éditeur. (Je prends contact, de temps en temps, avec la maison d'édition.)
Ce qui me réjouirait, cependant, le plus, c'est que vous mettiez en application les essais de solutions proposées dans les derniers chapitres du livre et que vous me fassiez part de ce que vous avez pu réaliser, découvrir ou vivre de formidable ou d'important.
Une ancienne règle de sagesse est toujours valable aujourd'hui :
« Ne combattons pas le mauvais,
Luttons pour le bien. »


Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique."
Marshall McLuhan (1911-1980), auteur et chercheur canadien
"Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité."
Nicholas Murray Butler (1862-1947), Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie et du Council on Foreign Relations
"Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. [...] Est-ce que j'entends par là une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu'il y a un tel complot, d'envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique."
Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l'attaque d'un vol de la Korean Airlines, dans un message p
"Le Gouvernement Mondial arrive. A vrai dire, il est inévitable. Aucun argument pour ou contre lui ne peut changer ce fait."
Norman Cousins (1915-1990), auteur et directeur honoraire de l'organisation Planetary Citizens for the World We Chose, cité dans le Human Events, en 1985.
"Personne n'entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu'il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Persone ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Lucéférienne."
David Spangler, directeur de l'Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies
"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort."
François Mitterrand (1916-1996), Ex-Président Français. Commentaire lors d'un entretien privé avant sa mort, cité dans le Courrier International du 13 Avril 2000
"Un gouvernement mondial peut intervenir militairement dans les affaires internes de toute nation lorsqu'il désapprouve ses activités."

Kofi Annan, Secretaire Général de l'ONU.
"Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était."

Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

Appendice

REMARQUE SUR LA "CONFRERIE DU SERPENT"
ZECHARIA SITCHIN, auteur de "Am Anfang war der Fortschritt" (Au début était le progrès) et de "Der zwölfte Planet" (La douzième planète), maîtrise, entre autres, l’araméen, la langue de Jésus et de ses disciples et compte parmi les 200 savants du monde capables de lire l’écriture des anciens SUMERIENS, qui fondèrent, il y a 6000 ans, la première grande civilisation dont nous avons des preuves, entre l’Euphrate et le Tigre, celle des royaumes mésopotamiens. Sitchin s’intéressa dès l’âge de 9 ans aux langues anciennes lorsqu’il lut en classe l’Ancien Testament dans sa langue originelle, l’hébreu. C’est alors qu’il remarqua que dans la Bible écrite en hébreu, chaque mot a une signification tout à fait exacte et que nos Bibles anglaises, allemandes, françaises ou latines ne sont que des interprétations de l’original. Chaque traducteur comprend les textes bibliques à sa façon et les interprète selon sa compréhension. Quelle différence de lire la Bible dans la langue originelle ! Lorsque Sitchin mettait le doigt sur une erreur de traduction, le professeur le réprimandait en lui rétorquant qu’il ne devait pas remettre la Bible en question.
Cette expérience significative détermina toute sa carrière. Il se mit à s’intéresser à l’archéologie, aux langues et à l’histoire de l’Orient ancien. Il commença à étudier les anciennes mythologies, les légendes des Grecs, des Hittites, des anciens Cananéens et Babyloniens et tomba sur les textes sumériens, notés sur des tablettes d’argile. Il les traduisit et en conclut une genèse sur l’HOMO SAPIENS qui est en contradiction complète avec les conceptions des grandes religions du monde. Elle est, pourtant, scientifiquement la plus compréhensible et la plus logique, de plus, elle est en parallèle avec celle des Tibétains (si on en croit le lama Lobsang Rampa), des Hawaiiens, des aborigènes d’Australie, des Indiens d’Amérique du Nord (Apaches, Hopis et Sioux), des Mayas (d’après le prêtre de la confrérie blanche des Mayas, Miquel Angel) et aussi avec les dalles de pierre de l’île de Pâques. Le Vatican garde sous clé les restants des dalles de pierre qui n’ont pas été détruites. Il a de bonnes raisons pour cela, comme vous allez pouvoir le constater.
D’après la thèse de Sitchin, les "ANNUNAKIENS" des mythes sumériens, "ceux qui descendaient du ciel sur la Terre", étaient des extra-terrestres venant d’une planète encore inconnue de notre système solaire qui fait le tour du Soleil en 3600 ans. Ces Annunakiens atterrirent pour la première fois sur notre Terre il y a environ 450.000 ans pour sauver leur planète. Ils se mirent à extraire de l’or et d’autres matières premières dont ils avaient besoin et créèrent l’HOMO SAPIENS il y a 300.000 ans environ en faisant des manipulations génétiques sur des femelles d’hominiens. Ils avaient besoin d’aide, car ils ne voulaient plus extraire eux-mêmes ces matières premières. La Mésopotamie fut leur première colonie.
Bien que certains spécialistes soient sceptiques face aux thèses de Sitchin des astronautes-dieux, le monde scientifique doit de plus en plus reconnaître que ses conclusions sont justes. Surtout depuis que les sondes spatiales américaines "Voyager" ont photographié Uranus et Neptune et prouvé que la description des Sumériens, d’après laquelle les deux planètes étaient jumelles avec une végétation marécageuse bleu-vert, était exacte. Uranus et Neptune ne furent, pourtant, découvertes officiellement que récemment.
WILLIAM BRAMLEY écrit dans "Die Götter von Eden" sur les Sumériens :
"Sur les tablettes mésopotamiennes, la création de l’HOMO SAPIENS est attribué surtout à un "dieu". Le nom de ce "dieu" est EA. Il aurait été le fils d’un roi de ces extra-terrestres qui, dit-on, régnait sur une autre planète appartenant au vaste royaume de cette race extra-terrestre. Le prince Ea était connu sous le titre "EN.KI", cela signifie "Seigneur (ou prince) de la Terre". D’après les textes des Sumériens, le titre d’Ea n’était pas tout à fait approprié. Il aurait perdu au profit de son demi-frère ENLIL d’immenses territoires de la Terre sur lesquels il régnait, suite à une des innombrables rivalités et intrigues qui préoccupaient apparemment les régnants des civilisations extra-terrestres."
On attribue au Prince EA non seulement la "création de l’homme" mais aussi beaucoup d’autres réalisations. Il aurait asséché les marais du golfe Persique pour les remplacer par des terres fertiles, il aurait construit des digues et des bateaux et aurait été un bon scientifique. Par sa création de l’homo sapiens, il donna la preuve qu’il s’y entendait dans la technique génétique, mais, si on en croit les tablettes en argile, cela nécessita beaucoup d’expérimentations. Et, ce qui est important, c’est qu’il aurait été bienveillant avec sa création, l’homo sapiens. D’après les textes de Mésopotamie, EA prit parti pour le nouveau genre humain au conseil des extra-terrestres. Il s’éleva contre beaucoup de cruautés que d’autres extra-terrestres, et parmi eux son frère Enlil, infligèrent aux hommes. Il ressort des tablettes sumériennes qu’il ne voulait pas faire de l’homme un esclave mais qu’il fut mis en minorité par les autres. Les hommes qui n’étaient pour eux rien d’autre que des bêtes de somme furent traités cruellement par leur maîtres. On parle dans les tablettes de famines, maladies et de ce que nous appelons aujourd’hui, la conduite de guerre biologique. Mais comme ce génocide ne faisait pas assez régresser la population humaine, les extra-terrestres décidèrent d’exterminer les hommes en provoquant un grand déluge.
Beaucoup d’archéologues confirment aujourd’hui qu’il y a eu au Proche-Orient un déluge qui remonte à des millénaires qu’on retrouve non seulement dans les tablettes sumériennes mais aussi dans l’épopée de Gilgamesh et dans l’Ancien Testament. D’après les textes sumériens, EA raconta à un Mésopotamien du nom d’Utnapischtim le plan des autres extra-terrestres et il lui apprit à construire un bateau pour qu’il prenne la mer avec sa famille, quelques artisans, un peu d’or, du bétail et des animaux sauvages.
L’histoire de Noé vient, comme beaucoup d’autres histoires de l’Ancien Testament, des écrits plus anciens de la Mésopotamie. Les Hébreux ne changèrent que les noms et instituèrent un seul Dieu dans la religion juive alors qu’il y avait de nombreux dieux dans les écrits originels.
Parmi tous les animaux vénérés par les hommes de la préhistoire, aucun ne l’était de façon aussi marquante et significative que le serpent, et cela parce que le serpent était le symbole d’un groupe qui avait acquis une grande influence dans les premières civilisations sur les deux hémisphères de notre planète. Il s’agissait d’une confrérie savante qui s’était donné pour but de répandre des connaissances spirituelles et d’atteindre la liberté au niveau spirituel, c’était la "CONFRERIE DU SERPENT". Elle combattait l’esclavage d’êtres spirituels et essayait de libérer l’humanité, de la servitude des extra-terrestres (le mot originel de la Bible pour serpent, nahash, tire son origine de NHSH, ce qui signifie "déchiffrer, trouver"). Le prince rebelle EA fut le fondateur de cette "Confrérie du Serpent". Dans les anciennes tablettes mésopotamiennes, on lit qu’Ea et son père Anu possédaient une grande compréhension éthique et spirituelle. Ce fut précisément ce savoir qui aurait été symbolisé, plus tard, dans l’histoire biblique d’Adam et Eve. Le symbole biblique de l’arbre remonterait à des œuvres mésopotamiennes antérieures à la Bible, comme, par exemple, celle où on montre un serpent qui s’enroule autour d’un tronc d’arbre (notre symbole actuel du caducée) et qui correspondrait aux représentations ultérieures du serpent au jardin d’Eden. Dans la représentation mésopotamienne, deux fruits sont accrochés à l’arbre. A droite de l’arbre se trouve le symbole d’Ea, la demi-lune (le savoir) et à gauche, on voit une planète, symbole d’Anu (la vie). Ea aurait envoyé un homme vers cet arbre Pour qu’il accède à la connaissance. C’est la raison pour laquelle Ea est présenté comme le soi-disant coupable qui a essayé de montrer au premier homme le chemin de la liberté spirituelle. Ea se serait révolté non pas contre Dieu (ainsi qu’il est écrit dans la Bible) mais contre les actes cruels des soi-disant dieux. Malgré leurs intentions visiblement louables, EA, le légendaire, et la CONFRERIE DU SERPENT dans ses débuts ne réussirent pas à libérer les hommes. Il est dit dans des anciens textes mésopotamiens, égyptiens et bibliques que le serpent (la Confrérie du Serpent) aurait été vaincu bientôt par d’autres groupes, des extra-terrestres régnants. EA fut banni sur Terre et calomnié par ses adversaires qui voulaient s’assurer qu’il ne retrouverait plus jamais d’adeptes parmi les hommes. De "Prince de la Terre" il passa "Prince des ténèbres" et fut affublé aussi de surnoms horribles tels que prince de l’enfer, incarnation du mal, diable... On le présentait comme le pire ennemi du plus grand être et comme le gardien de l’enfer. On enseigna aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu’il voulait que les hommes deviennent des esclaves. On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu’il se réincarnerait et à l’anéantir avec ses créatures s’ils les rencontraient.
L’histoire montre que la "Confrérie du Serpent" – malgré les efforts jusqu’à nos jours de beaucoup d’hommes dévoués et loyaux voulant instituer une véritable réforme spirituelle à l’aide de la fraternité – devint avec ses nouveaux maîtres (appelés aujourd’hui Illuminati) une arme redoutable d’oppression spirituelle et de trahison spirituelle.
La naissance de l’homo sapiens s’est-elle déroulée vraiment ainsi ?
Les tablettes sumériennes me furent, en tout cas, d’une grande aide pour le livre puisqu’elles témoignent de l’existence, et de l’action sans aucun doute réelle de la "Confrérie du Serpent" et soutiennent donc la thèse d’une conjuration qui aurait débuté longtemps avant que n’existent les Juifs et les francs-maçons à qui on fait, aujourd’hui, volontiers porter la faute.
Il est très facile alors de comprendre pourquoi le Vatican empêche par tous les moyens non seulement la publication des inscriptions des dalles de pierre de l’île de Pâques qui relatent la genèse de l’homme qui ressemble à celle que je viens de vous narrer mais aussi celle des rouleaux de papyrus de Qumran (de la mer Morte). Ces dalles et ces manuscrits de la mer Morte apporteraient la preuve que la Bible actuelle a été falsifiée dans des points essentiels pour satisfaire les intérêts égoïstes de quelques puissants personnages.

bibliographie

AVERTISSEMENT : Il est inutile de s’adresser aux éditions EWERT pour se procurer les livres en langue anglaise. Écrivez directement aux États-Unis.
¾ Alder, Manfred : "Die Freimaurer und der Vatikan" Verlag Claus P. Clausen, Lippstadt
¾ Allen, Gary : "Die Insider" VAP Verlag, Postfach 1180 D-32361 Preussisch Oldendorf, ISBN 3-922367-03-8 ; Titre de l’édition anglaise : "None Dare Call It Conspiracy".
¾ Allen, Gary : "Die Insider II", même édition ISBN 3-922367-03-8 ; Titre de l’édition anglaise : "The Rockefeller File".
¾ Armstrong, George : "The Rothschild Money Trust".
¾ Baigent, Leigh : "Del Tempel und die Loge" Bastei-Lübbe, ISBN 3-404-64106-X ; Titre de l’édition anglaise : "The Temple and the Lodge", Corgi Books .
¾ Baigent, Leigh : "Der heitige Gral und seine Erben" Bastei-Lübbe, ISBN 3-404-60182-3 ;Titre de l’édition française : "L’énigme sacrée", Ed. Pygmalion.
¾ Bano, Fernando S. : "Die okkulte Seite des Rock" F. Hirthamer Verlag, München.
¾ Bardon, Franz : "Frabato" Rüggeberg-Verlag, Postfach 130844, D-42100 Wuppertal ; Titre de l’édition française : "Frabato, le magicien" Ed. François de Villac.
¾ Blavatsky, Helena P. : "La doctrine secrète" quatre tomes.
¾ Bramley, William : "Die Gütter von Eden", 1990 In der Tat Verlag, ISBN 3-9802507-7-6 ; Titre de l’édition anglaise : "The Gods of Eden" Dahlin Family Press.
¾ Bronder, Dietrich : "Bevor Hitler kam", 1975 Marva Verlag, Genève.
¾ Bulwer-Lytton, Lord : "The Coming Race", 1871.
¾ Buschmann, Michael : Rock im Rüchwärtsgang" Verlag Schulte & Gert, Asslar.
¾ Carmin E. R. : "Guru Hitler", p. 33 — 37 SV International/Schweizer Verlagshaus AG, Zürich ISBN 3-7263-6446-3.
¾ Carr, William Guy : "Pawns in the Game" Emissary Publications 9205 SE Clackamas RD # 1776 Clackamas OR 97015, tél. : (503) 824-2050
¾ C.O.D.E. : Politisches Lexikon, Nr. 1/1 Verlag Diagnosen.
¾ C.O.D.E. : Politisches Lexikon, Nr. 1/2 .
¾ C.O.D.E. : Politisches Lexikon, Nr. 1/3.
¾ C.O.D.E. : 6/91,9/92 .
¾ Coleman, Dr. John : "Conspirators Hierarchy : The Story of the Committee of 300" America West Publisher, P.O. Box 2208, Carson City, NV 89702, tél. : (800) 729-4131.
¾ Cooper, William : "Behold a Pale Horse" Light Technology Publications P. O. Box 1495, Sedona AZ 86336.
¾ Cooper, William : Workshop National New Age & Alien Agenda Conference September 9, 1991, Phoenix, Arizona, USA .
¾ Cooper, William : Workshop, "The Secret Government" July 20 — 24 1991, Kailua-Kona, Hawaii, USA .
¾ Cooper, William Documentation vidéo : "The Kennedy Assassination" Light Technology Publications P. O. Box 1495, Sedona AZ 86336.
¾ Detnlefsen,Thorwald : "Schicksat als Chance" Goldmann Verlag ISBN 3-442-11723-2 ; Titre de l’édition française : "Le destin, une chance à saisir", Ed. Randin (Suisse)
¾ Deyo, Stan : "The Cosmic Conspiracy" West Australian Texas Trading P.O. Box 71, Kalamunda, Western Australia 6076 ou Emissiry publications P.O. Box 642, South Pasadena, CA 91030 .
¾ "Diagnosen" Nr. 8 August 198.
¾ Documentation vidéo : "UFO-Geheimnisse des Dritten Reichs" MGA Austria/Royal Atlantis Film GmbH. D-09130 Chemnitz, Forststr, 16 tél. : 089-9043171, fax : 089-9044253 ; En anglais : "UFO-Secrets of the Third Reich" European UFO Archive P.O. Box 129, NL-8600 AC Sneek tél. : 31-5150-21 473 A cette adresse vous pouvez obtenir plus de 200 vidéos sur les ovnis et les Illuminati. Commandez le catalogue !
¾ Dorsey III., Herbert G. : "The Secret History of the New World Order", 323 E. Matilija St. #110-128, Ojai CA 93023.
¾ EIRNA-Studie : "Executive Intelligence Review", "Straiegie der Spannung" Nachrichtenagentur GmbH ; Postfach 2308, D-65013 Wiesbaden.
¾ Engdahl, F. William : "Mit der Ölwaffe zur Weltmacht", p. 366.
¾ Finkenstädt, Helmut : "Eine Generation im Banne Satans" Herzbachstr. 2, D-3559 Allendorf-Haine .
¾ Fortschritt für Alle : "Mündige Bürger", Nr, 48 1/91 D-Schlossweg 2, 90537 Feucht.
¾ Fritsch, Theodor : "Die zionistischen Protokolle" Hammer Verlag, Leipzig 1933.
¾ Griffin, Des : "Die Absteiger", VAP-Verlag Wiesbaden ISBN 3-922367-06-2 ; Titre de l’édition anglaise : "Descent Into Slavery".
¾ Griffin, Des : "The Fourth Reich of the Rich".
¾ Hitler, Adolf : "Mein Kampf", 1925/26.
¾ Honegger, Barbara : "October Surprise" Tudor Publishing Co.
¾ Landgraeber, Sieker et Wischnewski : "Das RAF-Phantom", Knaur Verlag .
¾ LaRouche, Lyndon : dans le journal "Neue Solidarität" du 10 mars 1993 : "Die Amerikaner haben ein Recht zu wissen, wer Pike war."
¾ LaRouche, Lyndon : Discours au Schiller-Institut, sept. 1992 dans le journal "Neue Solidarität" du 16 sept. 1992.
¾ Maclellan, Alec : "The Lost World of Agarthi — The Mystery of Vril-Power" Souvenir Press, 43 Great Russell Street, London.
¾ Melchizedek, Drunvalo : "The Flower of Life"-Workshop, tél. : (512)- 847-5705.
¾ Neue Solidarität : "Clinton : Ein neuer Carter", 11 Nov, 1992 .
¾ Neue Solidarität : Sonderbericht über den Ku Klux Klan (1992).
¾ Papus : "Les fondements de la science de l’occulte".
¾ Passian, Rudolf : "Wiedergeburt" Droemersche Verlagsanstalt, München .
¾ Pfeifer, Heinz : "Brüder des Schattens" Uebersax Verlag, Zürich.
¾ PHI : Politische Hintergrund Informationen, 31 janv. 1985 CH-8813 Horgen 3.
¾ Ravenscroft, Trevor : "The Spear of Destiny" Samuel Weiser Inc., PO. Box 612, York Beach, Maîne 03910.
¾ Roberts, Archibald E. : "America in Crisis Survival Portfolio" Betsy Ross Press, P.O. Box 986, Ft. Collins, CO 80522 .
¾ Roberts, Archibald E. : "The Most Secret Science" même adresse
¾ Robinson, John J. : "Born in Blood" M. Evans & Co., 216 E. 49 St. New York, NY 10017 .
¾ Robinson, John J. : "Proofs of a Conspriacy".
¾ Rothkranz, Johannes : "Die vereinten Religionen der Welt im antichristlichen Weltstaat", p. 240 et suiv., p. 104 ; Verlag Anton Schmid, Durach.
¾ Rothkranz, Johannes : "Die geplante Weltdemokratie in der «City of Man" Verlag Anton ¾ Schmid, Durach.
¾ Rothkranz, Johannes : "Wussten Sie schon... ?" Verlag Anton Schmid, Durach .
¾ Rüggerberg, Dieter : "Christentum und Atheismus im Vergleich zu 0kkultismus und Magie" ISBN 3-921338-12-3 .
¾ Rüggerberg, Dieter : "Geheimpolitik, der Fahrplan zur Weltherrschaft" Rüggeberg-Verlag, D-42100 Wuppertal ISBN 3-921338-15-8 .
¾ Sitchin, Zecharia : "Der Zwölfte Planlet", p. 337 Knaur Verlag 1976 – Titre de l’édition anglaise : "The Twelth Planet" Avon Books, New York, NY 1978 .
¾ Smooth, Dan : "The Invisible Government".
Steinpach, Richard : "Verborgene Zusammenhänge bestimmen unser Erdenleben — Meuschwerdung im Gesetz der Wiedergeburt" Verlag der Stiftung Gralsbotschaft, Stuttgart, ISBN 3-87860-149-2.
¾ Stichwort : "Freimaurer", Heyne-Taschenbuch, ISBN 3-453-066044-X.
¾ Sträuli,Robert : "Origines der Diamentene" ABZ-Verlag Zürich.
¾ Sutton, Anthony C. : "Ammerica’s Secret Establishment" Liberty House Press 2027 Iris, Billings Montana 59102 .
¾ Sutton, Anthony C. : "The Two Faces of George Bush" Wiswell Ruffin House Inc.
 P.O. Box 236, Dresden, N.Y. 14441.
¾ The Secret Information Network : "The Secret Space Program" 323 E. Matilija St. # 110-128, Ojai CA 93023.
¾ "The Spotlight" : Special Report : The Trilateral Commission Febuary 1990.
¾ "The Spotlight" : Special Report : The Bilderberger Group, Sept. 1991 300 Independence Ave. SE Washington, D.C. 20003, tél : (800)-522-5292 .
¾ "The United States of Europe" Auteur inconnu Darwin, Australie.
¾ Vennard, Wickliffe B. : "Conquest or Consent" Forum Publishing Co., 324 Newbury St., Boston Mass.
¾ Vertrauliche Mitteilungen : Nr. 2528, Blatt 2.
¾ Watkins, Leslie : "Alternative 3" Avon Books, New York, NY 1978.
¾ Webster, Nesta : "World Revolution".

Littérature complémentaire

Les illuminati et les conspirations sur notre Terre
¾ Allen, Gary : "Non Dare Call It Conspiracy"
Best-Seller clandestin et macabre, Oeuvre standard sur une conspiration mondiale.
¾ Allen, Gary : "The Rockefeller File"
Décrit l’empire Rockefeller. Très bien documenté !
¾ Bramley, William : "The Gods of Eden"
Un des meilleurs livres très bien documenté sur les associations secrètes. Texte des plus intéressants et des plus passionnants qui montre la conspiration — qui dure toujours — d’une race à la technologie hautement évoluée en Mésopotamie. Même si l’auteur essaie de tout expliquer selon sa façon de voir, le texte fourmille d’informations intéressantes. Tout historien se doit de le lire !
¾ Coleman, Dr John : "Conspirators Hierarchy : The Story of the Committee of 300" W.I.R., 2533 N. Carson St., Suite J-118 Carson City, NV 89706, tél. : 1-800-942 0821
Comme le dit déjà le nom.
¾ Cooper, William : "Behold a Pale Horse" Light Technology Publications P.0. Box 1495. Sedona AZ 86336 LE livre sur les sociétés secrètes et les OVNIs.
Pas de théories, rien que des faits. Le livre décrit les dessous de l’attentat contre Kennedy, la fabrication du virus du sida par le "Club de Rome" des Rockefeller, les pourquoi et comment, le réel programme spatial des États-Unis, l’état de la lune et de Mars, la guerre prévue etc.
¾ Cooper, William : Documentation vidéo "The Kennedy Assassination" Light Technology Publications ; P.O. Box 1495, Sedona AZ 86336
¾ Corti Count Egon : "The Rise of the House of Rothschild" New York, Grosset & Dunlap, 1928
L’étude la plus objective sur les Rothschild car la plupart des livres adulent les Rothschild ou bien les transforment en bouc émissaire.
¾ De Goulevitch, Arsène : "Czarism and the Revolution" Omni Publications Hawthorne CA, 1961
Des Preuves excellentes sur le financement des bolcheviques.
¾ Deyo, Stan : "The Cosmic Conspiracy" voir sous ENERGIE LIBRE
¾ Eaton, Clement : "History Of the Southern Condederacy" New York Macmillan 1954
Rapporte le financement des États confédérés par un allié des Rothschild, M. Erlanger.
¾ Engdahl, F. William : "Mit der Ölwaffe zur Wellmacht Der Weg zur neuen Weltordnung" Dr. Böttiger-Verlags GmbH, ISBN 3-925725-15-6
Livre très bien documenté sur l’histoire du pétrole qui, entre les mains de froids calculateurs, devint l’arme qui permet d’accéder au Gouvernement mondial.
¾ Epperson, A. Ralph : "The unseen Band" Adventures Unlimited Press ; P.O. Box 22, Stelle, Illinois 60919-9989 USA
Décrit en 488 pages les liens entre les événements de ces 300 dernières années, entre auttres les guerres mondiales, le Viêt-nam et Watergate.
¾ Fay, Sidney B. : "Origin of the World war" New York, Macmillan 1931
Manuel remanié de fond en comble sur la Première guerre mondiale.
¾ George, Alexander et Juliette : "Woodrow Wilson and Colonel House" New York, John Day 1956
Mentionne que la Première Guerre mondidle avait été programmée plusieurs années auparavant par des sociétés secrètes européennes.
¾ Griffin, Des : "Wer regiert die Welt ?" — Prolokolle der Weltdiktatur : Satans neues Testament" Verlag Diagnosen, Leonberg 1984
¾ Griffin, Des : "Die Herrscher" VAP-Verlag ISBN 3-922367-05-4 Une autre oeuvre brillante de Griffin.
¾ Griffin, Des : "Descent Into Slavery"
Dépeint l’empire Rothschild et sa relation avec les Illuminés de Bavière pendant la Première et la Deuxième Guerre mondiale.
¾ Griffin, Des : "Anti-Semitism and the Babylonian Connection"
¾ Jordan, Major : "From Major Jordan’s Diaries" Boston, Western Islands, 1965
L’histoire incroyable du tranfert de la technologie américaine en URSS. des brevets et matériaux livrés aux Soviétiques pendant la Deuxième Guerre mondiale.
¾ Kerensky, Alexander : "The Crucifixion of Liberty" New York, john Day, 1934
Soutient les affirmations d’Edgar Sisson sur la conjuration germano-bolchevique.
¾ Kolko, Gabriel : "The Triumph of Conservatism" Chicago, Quadrangle Books, 1967
Probablement le meilleur démenti de l’opinion couramment répandue que "l’ère progressiste a été lancée et maintenue par des représentants des "masses opprimées". Ce livre renseigne particulièrement bien sur l’Establisment du "Federal Reserve System".
¾ Machiavelli, Niccolo : "Le prince" Editions Gallimard
Manuel fondamental pour conspirateurs
¾ Martin, James : "All Honorable Men" New York, Little Brown & Co. 1950
Dépeint très bien tous les agissements en coulisse des banquiers internationaux qui ont provoqué la Deuxième Guerre mondiale et en ont tiré bénéfice.
¾ Mullins/ Bohlinger : "Die Bankiersverschwörung" Verlag für ganzheitliche Forschung Struckum, 1982
A propos du "Federal Reserve System".
¾ Quigley, Carrol : "The Anglo-american Establishment — From Rhodes Io Clivden" Books in Focus, New York 1981
Ce œuvre monumentale dévoile un siècle de manigances de la part des Illuminati dans lafinance internationale.
¾ Ramtha : "La dernière valse des tyrans"
Un des rares livres écrit sur ce sujet vraiment objectif et mentionnant les dessous spirituels. Seul livre, à ma connaissance, qui a une conclusion positive et propose une série de solutions et d’alternatives pour "chacun". C’est celui que, personnellement, je recommande le plus.
¾ Robin, Jean : "Les sociétés secrètes au rendez-vous de l’Apocalypse" Edilions G.Trédan, 1985
¾ Robinson, John : "Proofs of a Conspiracy" Neudruck bei Western Islands Boston et Los Angeles
Dévoile l’histoire des forces soutenant la révolution française.
¾ Rüggeberg, Dieter : "Geheimpolitik, der Fahrplan zur Weltherrschaft" Rüggeberg-Verlag, Postfach 130844 ; D-42100 Wuppertal
Excellent livre sur les loges secrètes écrit d’un point de vue occulte, qui traite particulièrement des loges en Allemagne.
¾ Sasuly, Richard : "I. G. Farben" New York, Boni & Gear 1947
C’est l’histoire du konzern allemand de la chimie qui soutint si puissamment la montée d’Hitler jusqu’à sa totale prise de pouvoir en Allemagne, et dont les problèmes juridiques furent traités par le cabinet d’avocats d’Allen Dulles.
¾ Steffens, Lincoln : "The Autobiography of Lincoln Steffens" New York, Harcourt. Brace & Co. 1931
Le pro-communiste radical Steffens accompagna Trotski dans son voyage de New York vers l’URSS.
¾ Sutton, Anthony C. : "Wall Street and the Rise of Hitler" 76 Press, Scal Beach 1966
¾ Sutton, Anthony C. : "National Suicide — Military Aid to de Soviet Union" Arlington House New Rochelle, New York 1974
¾ Sutton, Anthony C. : "America’s Secret Establisment" Liberty House Press, 2027 Iris Bilings Montana 59102
¾ Sutton, Anthony C. : "The Two Faces of George Bush" Wiswell Ruffin House Inc. P.O. Box 236, Dresden, N. Y. 14441
¾ Thyssen, Fritz : "I paid Hitler" New York, Farrar & Rinehart 1941
Un industriel allemand éminent déçu par Hitler et qui a fui le troisième Reich dévoile le rôle que les banquiers et industriels ont joué pour amener Hitler à sa position de puissance.
¾ Viereck, Greorge S. : "The Strangest Friendship in History" New York Liveright, 1932
Ce livre remarquable décrit le rôle joué par le colonel House alors que Woodrow Wilson était en fonction.
¾ Webster, Nesta : "The French Revolution" réimpression : Christian Book Club Hawthorne California
Sur le rôle des Illuminati dans la révolution bolchevique.
¾ Webster, Nesta : "Secret Societies and Subversive Movements" même édition
Texte fondamental sur le thème des Illuminati écrit par un historien anglais consciencieux.
¾ Webster, Nesta et Kerlan, Kurt : "Boche und Bolshevik" New York, The Beckwith Co, 1923
Traité sur le rôle de l’Allemagne et des banquiers internationaux lors de la révolution bolchevique.
¾ Wormser, Rene : "Foundations : Their Power and Influence" New York, Devin-Adair, 1958
Donne des informations à propos des fondations de Rockefeller et de Carnegie.
Ceux qui lisent l’anglais et sont intéressés par des lectures qui "ouvrent les yeux" sur l’histoire, la politique, l’économie et les sociétés secrètes peuvent commander un catalogue général chez : Emissary Publications P. O. Box 642, South Passadena, CA 91030 USA
Plusieurs vidéos sur les Illuminati sont disponibles chez : European UFO Archive P. O. Box 129, NL-8600 AC Sneek tél. : 31-5150-21 473
États-Unis
¾ Dall. Curtis B. : "F.D.R. — My Exploited Father-in-Law"
¾ Mullins, Eustace : "The Banker’s Conspiracy — The Foundatin of the Federal Reserve System"
¾ Ritter Thomas : "USA — Der lächelnde Kannibalismus" Ursula Bollinger Buchvertrieb, Gollbergstr. 2, D-61194 Niddatal 1 tél. : 06034-3115
L’Allemagne et le néo-nazisme
¾ EIRNA : "Executive Intelligence Review" Nachrichtenagentur GmbH
EIRNA-Studie : "Strategie der Spannung" Postfach 2308, D-65013 Wiesbaden tél. : 06l22-9160
Sûrement la meilleure étude sur les dessous, les bailleurs de fonds et les buts du néo-nazisme dans l’Allemagne réunifiée. Elle démasque les banques et les loges qui financent les partis allemands de droite et ceux de l’extrême droite. Elle donne des noms ! ! ! Cette étude s’adresse à des spécialistes (députés du Bundestag, chefs de parti) mais pas au public. D’où son prix élevé (250,- DM). Elle en vaut la peine ! !
¾ Landgraeber, Sieker et Wischnewski : "Das RAF-Phantom" Knaur Verlag
Thèse des auteurs de la WDR qui prouve qu’on ne peut soutenir l’hypothèse de l’existence d’une troisième génération de la Fraction Armée rouge.
L’occultisme dans le troisième Reich
et les dessous de la deuxième guerre mondiale
¾ Bardon, Franz : "Frabato, le magicien", Editions François de Villac
Récit de la vie du magicien allemand Franz Bardon. Montre les machinations de quelques loges (la 99ème) touchant à la magie noire dans les années trente en Allemagne. Passionnant à lire.
¾ Ravenscroft, Trevor : "The Speer of Destiny" Samuel Weiser Inc. P.0. Box 612, York Beach, Maine 03910
Décrit l’histoire et le mythe de l’épée avec laquelle Gaius Cassius a percé le flanc de Jésus. Apporte beaucoup de lumière sur le troisième Reich et sur ce qui a trait aux agissements occultes de cette époque. Documentation remarquable.
¾ Robin, Jean : "Hitler, l’élu du dragon" Editions G.Trédan
Le christianime et ses imbrications avec les Illuminati
¾ Baigent, Leigh et Lincoln : "L’enigme sacrée" Editions Pygmali
Oeuvre issue des recherches minutieuses de trois auteurs sur la situation de famille de Jésus, le Prieuré de Sion, les templiers et les Habsbourg.
¾ Robin, Jean : "Le royaume du Graal" Editions G.Trédan, 1993
Énergie libre, annulation de la pesanteur et technologies secrètes
¾ Bearden, Thomas E. : "The Excalibur Briefing" A Walnut Hill Book Straxberry Hill Press 2595 15th Ave, San Francisco, CA 94127
¾ Bearden, Thomas E. : "Toward a New Electromagnetics" Parts 1, 2, 3 & 4 Tesla Book Company 1580 Magnolia Ave. Millbrae, CA 94030
¾ Bearden, Thomas E. : "Solutions to Teslas Secrets and the Soviet Tesla Weapons"
Décrit très en détail les systèmes d’armes soviétiques construits d’après les inventions de Nikola Tesla. En font partie les ondes ELF mentionnées au chapitre "Comment mener une guerre biologique et psychologique", la modification du temps et les lavages de cerveau de villes entières avec des machines. Les passionnés de technique doivent lire ces livres ! Des faits, des faits...
¾ Chency, Margaret : "Tesla — Man out of Time" Barnes & Noble Books, ISBN 0-88029-419-1
Très bonne biographie sur Nikola Tesla
¾ Deyo, Stan : "The Cosmic Conspiracy" West Australian Texas Trading  P. O. Box 71, Kalamunda, Western Australia 6076, ou Emmissary Publications P. O. Box 642, South Pasadena, CA 91030. USA
Les plans de construction et les instructions de vol des soucoupes volantes qu’il aurait dû piloter plus tard, furent programmés dans le subconscient de l’ex-pilote d’élite de l’armée de l’air australienne ; ses souvenirs remontèrent subitement à sa mémoire. Il dévoile la construction des engins volants à PINE GAP, la base mentionnée de l’armée de l’air en Australie, ainsi que l’utilisation des ondes ELF pour manipuler les hommes, déclencher des tremblements de terre, modifier le temps, etc... L’auteur est profondément chrétien et ne donne donc qu’une solution subjective de la situation (Jesus is the answer). Mais tous les documents rassemblés sont grandioses et même choquants !
EWERTVERLAG : K. D. Ewert a réalisé un moteur gravitationnel à base d’énergie libre et a demandé un brevet.
¾ Cater, Joseph : "The Awesome Lie Force" Adventures Unlimited Press P. O. Box 74, Kempton, Illinois 60946
Décrit les systèmes à énergie libre, les voyages dans le temps, l’annulation de la pesanteur, la propulsion des OVNIs, l’énergie Orgon utilisée par Wilhelm Reich, etc...
¾ Cathie, Bruce : "The Bridge to Infinity — Harmonic 371244" Adventures Unlimited Press
Son 4ème livre sur ce sujet décrit le réseau électromagnétique entourant la Terre, ses fonctions, son utilisation pour la propulsion d’OVNIs, les machines à énergie libre, etc.
¾ Childress, David Hatcher : "The Anti-Gravity Handbook" Adventures Unlimited Press P. O. Box 74, Kempton, Illinois 60946
Ce livre contient à lui seul 10 pages de littérature complémentaire et adresses à propos de l’énergie libre !
¾ Childress, David Hatcher : "Anti-Gravity and the Unified Field" même édition
¾ Childress, David Hatcher : "Anti-Gravity and the World Grid"
Ces trois livres décrivent les différentes voies pour annuler la pesanteur, les lois et l’utilisation de "l’énergie libre".
¾ Childress, David Hatcher : "Vimana Aircraft of Ancient India and Atlantis" Adventures Unlimited Press
Décrit en 320 pages les engins volants appelés Vimanas dans l’Inde ancienne. Contient des plans de construction !
¾ Kelly. D. A. : "The Manual and Free Energy Devices and Systems" Adventures Unlimited Press
Décrit les machines à énergie libre de Nikola Tesla jusqu’à aujourd’hui, en passant par Victor Schauberger.
¾ Tesla Technology Volume 1 : "The Problem of Increasing the Human Aura" Adventures Unlimited Press
¾ Tesla Technology Volume 1 : "Boundary Layer Breaktrough" Adventures Unlimited Press
Décrivent les machines à énergie libre, la transmission d’énergie sans fil, le déplacement de champs magnétiques et particulièrement la turbine Tesla !
¾ Tesla, Nikola : "Das Genie unserer Zukunft" – "Freie Energie statt Blut und Öl" – VAP Verlag, ISBN 3-922367-60-7 ; Tesla Institut, Vienne 0043 1 5871 833
Les OVNIS dans le troisième Reich
¾ Jürgen-Ratthofer, Norbert : "Das Vril-Projekt"
Des documents pas encore publiés sur les travaux de la "nouvelle science" du troisième Reich en relation avec la Société Vril, issue de la DHvSS. L’idée la plus auréolée de mystères : la machine à voler vers l’au-delà serait la mère de soucoupes allemandes. Pendant que les SS construisirent leurs Haunebus, le "groupe schumann" travaillait à la série des VRIL, — dans le but de s’envoler vers Aldébaran.
¾ Jürgen-Ratthofer, Norbert : "Zeitmaschinen"
Principe et description de la construction et du fonctionnement des machines stationnaires à voyager dans le temps — le vaisseau espace-temps — les projets secrets de vaisseaux spatiaux électrogravitationnels à tachyons.
¾ Jürgen-Ratthofer, Norbert : "Flugscheiben und andere deutsche und japansihe Geheim-und Wunderwaffen des Welkrieges
Manuscrit avec des illustrations excellentes.
Ces livres peuvent être commandés chez : Mikhael Damböck-Verlag A-3321 Ardagger, Markt 86 tél. et fax : 1943-7479-6329
¾ Video sur les OVNIs : "UFO’s — Das Dritte Reich schlägt zurück ?"
Photos qui ouvrent les yeux ! Michael Damuböck-Verlag A-3321 Ardagger, Markt 86 tél. et fax : 1943-7479-6329
¾ Documentation vidéo : "UFO-Geheimnisse des Dritten Reichs" MGA Austria/ Royal Atlantis Film G ; D-09130 Chemnitz, Forststrasse 16 tél. : 1949 89-9043171, fax 1949-89-9044253
Les OVNIS
¾ Andrews, George C. : "Extraterrestrials Among Us" ! Llewellyn Publications SL Paul, Minnesota, 55164-0383, USA, 1992
¾ Armstron g.Virgil : "They Need Us, We Don’t Need Them !" Entheos Publishing, P.0, Box 20174 ; Village of Oak Creck, Arizona 8634l
Ex-Green Beret et membre de la CIA, commandant de la G-2 Air Division, témoin et délegué special présent lors de la chute de l’OVNI à White Sands, au Nouveau-Mexique, garda le secret. Un livre très important, écrit de première main.
¾ Beckley, Timothy Green : "MJ-12 and the Riddle of Hangar 18" Inner Light Publications
Relate la chute de l’OVNIs à Rosewell, au Nouveau-Mexique, en 1947
¾ Buttlar, Johannes von : "Leben auf dem Mars" Herbig-Verlag Nünchen, 1987
Le visage martien et les pryramides sur Mars.
¾ Buttlar : "La déchirure du temps" Ed. Amrita
¾ Coquet, M. : "Les Ovnis à la lumière de la tradition" Ed. L’Or du temps
¾ Commander X : "The Ultimate Deception" Abelard Productions 1990 USA
Contient des informations données par les extra-terrestres faits prisonniers par l’armée de l’air américaine.
¾ Hamilton, William F. : "Cosmic Top Secret" Inner Light Publications
Relate les essais en vol de reconstructions des soucoupes tombées à Groom Lake, au Nevada.
¾ Hesemann, Michael : "UFO’s — Die Kontakte" Hesemann-Verilag, München
Un résumé des cas d’OVNIS les plus connus. Donne un aperçu des nombreux objets vus et de leurs différents aspects.
¾ Hesemann, Michael : "UFOS — Die Beweise"
Contient des copies de documents secrets du gouvernement américain sur les objets trouvés aux États-Unis, des résultats des tests d’engins reconstruits et des rapports de laboratoire sur les passagers morts ou encore en vie dans les soucoupes.
¾ Kinder, Gary : "Les années-lumière" Ed. Amrita
¾ Mack, John E. : "Dossiers extra-terrestres" Ed. Presses de la Cité
¾ Popowitsch, Marina : "UFO-Glastnost" Langen Müller-Verlag, München 1991
Mme le colonel Dr Marina Popowitsch, la légendaire pilote d’essai des années soixante et soixante-dix et femme du célèbre cosmonaute le général Pawel Popowitsch dévoile des rapports d’OVNIs et des photos de l’URSS.
¾ Ramtha : "UFO’s und die Beschaffenheit von Wirklichkeit" In der Tat Verlag, Burggen 1990
Le point de vue de Ramtha, son explication de la vie extra-terrestre et sa relation avec les changements actuels sur Terre. Document sans aucun doute le plus objectif et le plus positif que nous connaissions. Le livre nous délivre de la peur des extra-terrestres méchants (les "petits-gris") qui est propagée par les médias, spécialement aux États-Unis, auprès de ceux qui s’interressent aux OVNIs pour les empêcher de continuer leurs recherches.
¾ Série Conclave : "Messages" Ed. Ariane
¾ Sider, John : "Contacts supra-terrestres" Ed. du Rocher
¾ Sider, John : "Dossiers secrets" Ed. du Rocher
¾ SOBEPS Bruxelles : "Vague d’Ovnis sur la Belgique. Un dossier exceptionnel."
¾ Silva Charles A. : "Date with the Gods" Living Waters Publishing an Distributing, 1986 8916 Gale Road, Pontiac, Michigan 48054
Contient, entre autres, le troisième secret de Fatima.
¾ Steimann, William et Stevens, Wendelle : "UFO-Crash at Aztec, New Mexico" Tuscon (Eigenverlag), 1986
¾ Valerian, Valdamar : "Matrix 2,3 and 4"
La meilleure compilation sur les OVNIs, le "mind control" et les enseignements de la Merkabah (géométrie sacrée).
Documentation vidéo sur les OVNIs :
¾ Teil 1 UFO — Von der Legende zur Wirklicheit
¾ Teil 2 UFO — Top Secret
¾ Teil 3 UFO — Der Kontak, die Chance für die Menschheit
Royal Atlantis Film GmbH – D-09130 Chemnitz, Forsterasse 16 – tél. : 1949-89-9043171
Les vidéos contiennent des interviews avec Johannes von Buttlar, Erich von Däniken, Wendelle Stevens, Thomas E. Bearden, Hans C. Peterson, Virgil Armstrong, Prof. Rupert Sheldrake, Chris Chriscom et beaucoup d’autres.
Plus de 100 vidéos sur les OVNIs en anglais sont disponibles chez European UFO Archive, P.O. Box 129 ; Nl-8600 AC Sneek, tél. : 31-5150-21 473
Systèmes de tunnels souterrains
& "la Terre creuse"
¾ Beckley, Timothy Green : "Subterrean World Inside Earth" Inner Light Publications P. O. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
Excellent résumé de différents rapports et livres sur l’intérieur de la Terre, Contient aussi des expériences vécues relatées par ceux qui ont pénétré par mégarde dans des tunnels habités.
¾ Beckley, Timothy Green : "The Shaver Mystery and the Inner Earth" Inner Light Publications P. O. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
C’est l’histoire de Richard S. Shaver qui affirme avoir des contacts avec une rasse hautement évoluée qui habiterait dans un réseau de grandes grottes sous les États-Unis.
¾ Bernard, Dr Raymond : "The Hollow Earth" Inner Light Publications P. O. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
Oeuvre stanrard sur la théorie de la Terre creuse. Contient des expériences vécues par les explorateurs des pôles qui sont loin d’être ordinaires !
¾ Blavatsky, Helena P. : "La doctrine secrète", 4 tomes Ed. Adyar
¾ Brinsley Le Poer Trench : "Secret of the Ages — UFO’s From Inside the Earth" Granada Publishing Limited, Grande Bretagne
Le meilleur résumé de ce que tous les autres auteurs, tels qu’Emerson, Gardener, Raymond Bernard, Reed, et autres, ont écrit sur la Terre creuse.
¾ Commander X : "Underground Alien Bass" Abelard Productions ; Inc.
Décrit des bases extra-terrestres en Amérique du Nord
¾ Dordie, Memlan : "Agartha" Ed, Sciences de l’Eveil
¾ Emerson, Willis George : "The Smoky God" Inner Light Publications P. O. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
L’histoire aventureuse de l’explorateur des pôles Olaf Jansen qui aurait navigué avec son père, en 1829, au-delà du pôle Nord jusqu’au centre de la Terre et qui aurait passé deux ans avec les géants aryens et aurait beaucoup appris d’eux.
¾ Gardener, Marshall : "A Journey to the Earths Interior" Inner Light Publications P. O. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
Gardener rassembla les rapports des explorateurs des pôles et en arriva à la conclusion que la Terre devait être creuse.
¾ Godwin, Joscelyn : "Arktos" Adventures Unlimited Press
Un livre formidable sur la Terre creuse. Très intéressant.
¾ Jungelaus, David : "The City Beneath The Bermuda Triangle" Lost World Publishing, Suite #381 – 2899 Agoura Rd. Westlake Village, CA 91361
Décrit les contacts physiques avec une race qui vit sous des immenses coupoles en verre au fond de l’Atlantique dans le triangle des Bermudes.
¾ MacLellan, Alec : "The Lost World of Agarthi — The Mystery of Vril-Power" Souvenir Press, 43 Great Russell Street London WC1B3PA, ISBN 0-62521-7
Le meilleur résumé des réseaux de tunnels et des villes souterraines habitées dans le monde entier. Absolument fascinant ! Celui qui a pris tout ça jusqu’à présent pour des "histoires" changera d’opinion après cette lecture.
Contient aussi "The Coming Race" de B. Lytton !
¾ Michael X : "Rainbow City and the Inner Earth People" Inner Light Publications PO. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
Nimpsup, Chrisiana : "La Terre creuse est l’Agartha" Ed. Trédaniel
¾ Ossendovsky : "Bêtes, hommes et Dieux" Ed, Amrita
¾ Reed, William : "The Phantom of the Poles" Inner Light Publications PO. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
Rassembla aussi tous les rapports des explorateurs des pôles et en arriva à la même conclusion en 1906.
¾ Walton, Bruce : "Mount Shasta — Home of the Ancients" Inner Light Publications PO. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
Décrit un groupe de survivants du temps de la Lémuie qui vivaient sous la montagne Shasta en Californie.
Voyages dans le temps
¾ Brad Steiger et Al Bielek : "The Philadelphia Experiment an other UFO Conspiracies" Inner Light Publications ; PO. Box 753, New Brunswick, NJ 08903
AI Bielek est un des deux survivants de l’expérience Philadelphia de 1943 où on rendit le SS Eldrige d’abord invisible au radar, et après à l’œil nu. Mais quelque chose tourna mal. Ce livre décrit les expériences d’Al Bielek et de son frère Duncan et comble les lacunes qui n’étaient que des suppositions dans le livre de Charles Berlitz qui porte le même titre. Si après cette lecture vous désirez en savoir plus sur l’histoire d’AI Bielek — ce dont je suis sûr -vous pouvez vous procurer deux vidéos tournées lors de ses séminaires à l’adresse suivante : Shining Star Productions, Inc. 15023 N. 73rd Street #202 Scottsdale, Arizona 85260 tél. :(001)-602-948-6856
¾ Tape 1 : Conspiracy of Silence Behind the Philadelphia Experiment.
Dévoile les lavages de cerveau des marins qui ont participé à cette expérience, son voyage à travers le temps et tout ce qui arriva au SS Eldridge.
¾ Tape 2 : Philadelphia and Phoenix Experimens — A UFO link.
Décrit les suites de l’expérience Philadelphia et l’expérience Phœnix qui suivit en 1983. Il s’agissait d’expériences de voyages dans le temps, de matérialisation et téléportation. L’expérience Phœnix fut interdite par le Congrès américain mais renouvelée la même année par des privés financés de la NAVY sous le nom de "projet Montauk".
¾ Preston R Nichols : "The Montauk Project" — Experiments in Time Sky Books, P.O. Box 769 ; Westbury, New York 11590, ISHN 0-9631889-0-9
Voilà bien le rapport le plus incroyable et le plus bouleversant d’expériences entreprises par des hommes avec le temps !
¾ Preston R Nichols : "Montauk Revisited" — Adventures in Synchronicity " Pyramids of Montauk" — Explorations in Consciousness
Traitent des événements extraordinaires autour des projets Philadelphia et Montauk, de Duncan Cameron, Ai Bielek et Preston Nichols lui-même.
¾ Jürgen-Ratthofer, Norbert : "Zeitmaschinen" Dr. Michael Damböck-Verlag A-3321 Ardagger, Markt 86 tél. : 1943-7479-6329
Voir la rubrique "OVNIS dans le troisième Reich"
Prophéties pour la fin de ce millénaire
¾ Kirkwood Annie : "Le message de Marie à l’humanité" Editions Ariane, Québec
¾ Korkowski, Edward : "Kampf der Dimensionen" Andersen Verlag, ISBN 3-925859-09-8
¾ Ramtha : Intensiv : "Wendezeit — Die künftigen Tage" In der Tat-Verlag, Postfach 1 D-86977 Burggen, ISBN 3-9802507-3-3
¾ Robin, Jean : "Réponse de Nostradamus à Fontbrune" Editions G. Trédan
¾ Timms, Moira : "Zeiger der Apokalypse — Harmageddon und neues Zeitalter" Hugendubel-Verlag München, ISBN 3-88034-074-9 ; Titre de l’édition anglaise : "The Six O’Clock Bus — Harmageddon and New Age"
Autres
¾ Brian, William L. : "Moongate — Suppressed Findings of the US-Space Program" Futrue Science Rescarch Publishing Co., P.O. Box 06392, Portland, Oregon 97206-002
Dévoile la véritable histoire des alunissages et explique la constitution de la lune et les propriétés de son atmosphère.
Esterfeld, Claus von :
Le physicien explique la constitution de la Terre et la gravitation, Livre qui ouvre les yeux !
Hoagland, Richard C. : "The Monuments of Mars" Adventures Unlimited Press
Décrit les photos du visage martien et des pyramides prises par Viking le 25 juillet 1976 surMars. Beaucoup de photos !
Leonard, George : "Somebody Else is on the Moon !" The David McKay Company 750 Third Ave. New York, NY, 10017
Montre des photos prises par la NASA de soucoupes volantes et de batiments sur la lune.
Noone, Richard : "ICE -The Ultimative Disaster" Adventures Unlimited Press
Décrit des sociétés secrètes depuis l’ancienne Egypte d’après lesquelles on assisterait à la venue d’une ère glaciale en l’an 2000.
Avatars
Coquet M. : "La doctrine des Avatars" Ed. L’Or du temps
Spalding, Baird : "La vie des maîtres" Ed. J’ai lu
Comment faire face à la situation
Kirkwood, Annie : "Le Message de Marie à l’humanité" Ed. Avriane, Québec
Ramtha : "Ramtha" Ed. Artra, Paris –  "La dernière valse des tyrans" –"Les jours à venir" – Ed. du Roseau, Canada
Schmidt ; K. O. : "Un nouvel art de vivre", tome 1 et 2 Ed. Astra, Paris
Wallimann, Silvia : "Erwache in Gott" Bauer-Verlag, Freiburg
Réincarnation
Dethlefsen, Thorwald : "Le destin, une chance à saisir" Ed. Randin (Suisse)
Jankovich, Stevan von : "La mort, ma plus belle expérience" Ed. du Signal (Suisse)
Meurois-Givaudan Anne et Daniel : "Terre d’émeraude" Ed. Amrita
Stevenson, Ian : «Les enfants qui se souviennent de leur vie antérieure" Ed. Sand
Sarrazin : "L’expérience de la réincarnation" Ed. du Rocher


[1] "The Spotlight" : Bilderberger Report September 1991 ; Stan Deyo : "The Cosmic Conspiracy" ; William E. Engdahl : "Mit der Ölwaffe zur Weltmacht", p. 206, 231, 366 Politisches Lexikon von C.O.D.E. Nr. 1/1 und C.O.D.E. Nr. 9/1992 " ; Diagnosen" Nr. 8. août 1985 ; Gary Allen : "Die Insider", p. 126 Rothkranz : "Die geplante Weltdemokratie in der «City of Man" ...p. 87 ; C.O.D.E. 9/1991, p. 26
[2] Vertrauliche Milteilungen Nr. 2628, Blatt 2 Politisclies Lexikon von C.O.D.E. 1/2 "The Spotlight" Special Report : The Trilateral Commission, février 1990 ; William E. Engdahl : "Mit der Ölwaffe zur Weltmacht", p. 276
[3] William Cooper : "Beyond a Pale Horse" ; William E. Engdahl : "Mit der Ölwaffe zur Weltmacht", p. 216 Rothkranz : "Die vereinten Religionen der Welt im antichristlichen Weltstaat", p. 102 Politische Hintergrundinformationen PHI du 31.1.85 CH-8813 Horgen 3 ; Un film fut tourné, il y a quelques années, sur le "Club of Rome", il est aujourd’hui prohibé partout dans le monde, il en existe encore environ cinq copies en circulation. Ce film décrit les agissements des instigateurs de ce groupe et leurs implications criminelles. Toutes les personnes qui ont participé au tournage de ce film ou qui ont été en relation d’une façon on d’une autre avec la production sont mortes après la publication du film, en fait, elles ont été éliminées.
[4] Gary Allen : "Die Insider I", p. 117, 118, 152, 166, 167 Helmut Finkenstädt : "Eine Generation im Banne Satans", p. 26 Hormuth : Vorsicht... p. 8.
[5] Gary Allen : "Die Insider I", p. 208 — 214, 224.
[6] Glaubensnachristen décembre 1992, Hormuth.
[7] (137) Helmut Finkenstädt : "Eine Generation im Banne Satans", p. 14.
[8] William Cooper : "Beyond a Pale Horse" William Cooper Workshop, National New Age & Alien Agenda Conference September 9, 1991, Phoenix, Arizona, USA William Cooper Workshop, "The Secret Government", July 20 — 24, 1991, Kailua-Kona, Hawaii, USA.
[9] Baigent, Leigh, Lincoln : "Der heilige Gral und seine Erben", p. 310 — 400, 392 — 393 Bastei-Lübbe, ISBN 3-404-60182-3 "The United States of Europe" J’ai oublié le nom de l’auteur. C’est à Darwin, en Australie, que j’ai lu le livre où j’ai puisé les informations.
[10] Papus : "Les fondements de la science de l’occulte" GEO-Wissen, "Chaos und Krativität" Nr. 2 1990.
[11] Dethlefsen, Thorwald : "Schicksal als Chance", p. 32 Goldmann-Verlag ISBN 3-442-11723-2
[12] Dethlefsen, Thorwald : "Schicksal als Chance", p. 32
[13] Dethlefsen, Thorwald : "Schicksal als Chance", p. 77
[14] Steinpach, Richard : "Verborgene Zusammenhänge bestimmen unser Erdenleben Menschwerdung im Gesetz der Wiedergeburt" Verlag der Stiftung Gralsbotschaft, Stuttgart ISBN 3-87860-149-2, p. 20 et suiv. William Bramley : "Die Götter von Eden", p. 158 — 161 Baigent, Leigh, Lincoln : "Der heilige Gral und seine Erben", p. 349 et suiv. Passian, Rudolf : "Wiedergeburt", p. 104 et suiv. Droemersche Verlagsanstalt, München Sträuli, Robert : "Origines der Diamantene" ABZ-Verlag Zürich.
[15] Dethlefsen, Thorwald : "Schicksal als Chance", p. 200 — 201.
[16] Dethlefsen, Thorwald : "Schicksal als Chance", p. 204 – 205.
[17] Michael Townley (né en 1942 à Waterloo en Iowa) est un ancient agent de la CIA ayant travaillé pour la DINA chilienne sous Pinochet. Il a pris part à l'opération Condor, en planifiant l'attentat contre le général Carlos Prats à Buenos Aires en 1974, sous les ordres du chef de la DINA Manuel Contreras, ainsi que l'attentat à la voiture piégée contre l'ancien ministre d'Allende, Orlando Letelier, à Washington D.C., en 1976.
Selon des documents déclassifiés de la CIA (publiés par le National Security Archives), il fut engagé en 1970 par celle-ci. il a rencontré en 1975 Stefano Delle Chiaie, un terroriste néo-fasciste italien ayant travaillé avec Gladio. Townley était aussi en contact avec l'ancien membre de l'OAS Albert Spaggiari.
Michael Townley a été condamné par contumace à quinze ans de prison en Italie, en raison de son rôle comme intermédiaire entre la DINA et les néofascistes italiens impliqués dans la stratégie de la tension.
Condamné aux Etats-Unis pour l'assassinat d'Orlando Letelier en 1976, il impliqua directement, lors de son procès, Pinochet lui-même dans l'attentat. Townley confessa en outre qu'il avait loué les services de cinq anti-castristes cubains afin de piéger la voiture d'Orlando Letelier. Selon le journaliste Jean-Guy Allard, après des consultations avec les dirigeants de l'organisation anti-castriste CORU, dont Luis Posada Carriles et Orlando Bosch, ceux qui furent désignés pour préparer le meurtre étaient José Dionisio "Bain de sang" Suárez, Virgilio Paz Romero, Alvin Ross Díaz et les frères Guillermo et Ignacio Novo Sampoll. Selon le Miami Herald, Luis Posada Carriles (aujourd'hui aux Etats-Unis, il est recherché par le Venezuela et Cuba pour l'attentat contre le Vol 455 Cubana commis le 6 octobre 1976), était à la réunion qui décida des deux événements (l'attentat du vol 455 et le meurtre de Letelier).
Devant les pressions grandissantes des autorités américaines après ce meurtre commis sur le sol, au sein même de la capitale, le régime de Pinochet accepta en 1978 d'extrader Michael Townley aux Etats-Unis, lequel fut ensuite libéré sous le programme fédéral de protection des témoins. Washington attend encore pour l'extradition du chef de la DINA, Manuel Contreras, et du général Pedro Espinoza Bravo.
Le juge fédéral argentin Maria Servini de Cubria a aussi réclamé à Santiago, en 2003, l'extradition de Mariana Callejas, l'ex-femme de Townley, aussi accusée du meurtre de Carlos Prats. Mais le juge chilien Nibaldo Segura, de la Cour d'appel, a refusé en juillet 2005, en déclarant que Callejas était déjà en train d'être jugée au Chili.
Interrogé en mars 2005 par le juge Alejandro Madrid à propos de la mort de l'ancien président chrétien-démocrate Eduardo Frei Montalva, Michael Townley avoua l'existence de liens entre la Colonia Dignidad, sinistre camp dirigé par l'ancien nazi Paul Schäfer, et le Laboratoire de guerre bactériologique de l'armée chilienne de l'autre coté. Les enquêteurs soupçonnent que le poison qui a tué Frei Montalva dans la clinique de Santa Maria en 1982 a été élaboré dans cet endroit. Ce nouveau laboratoire de l'armée, à l'intérieur de la Colonia Dignidad, aurait été, selon Townley, le successeur du laboratoire de la DINA Via Naranja de lo Curro, où Townley travaillait avec le chimiste Eugenio Berrios. Townley a aussi témoigné au sujet d'expériences biologiques commises sur des prisonniers dans ce camp de détention
[18] Né en 1931 dans l'Indiana (USA) Jim Jones est ordonné, en 1964, pasteur de l'" Église chrétienne des disciples du Christ ", une des nombreuses Églises indépendantes des États-Unis. Elle aurait entre un et deux millions de membres, la plupart dans le Middle West.
Mais, dès 1953, Jim Jones avait fondé sa première communauté : l'" Église chrétienne de l'Assemblée de Dieu ". Plus tard, le nom sera changé en " People's Temple Full Gospel Church " ("Église du Plein Évangile du Temple du Peuple") abrégé en "People's Temple", Temple du Peuple.
De 1961 à 1963, il séjourne comme missionnaire à Belo Horizonte (Brésil). Il s'y occupe d'orphelinats. Il fait une brève visite en Guyana.
En 1966, il quitte l'Indiana, avec une centaine de disciples, et va s'établir à Ukiah (Californie) à 160 km au nord de San Francisco. Il achète une église, d'autres immeubles, et à partir de ce moment, les fidèles sont envoyés chaque week-end en camion à San Francisco et Los Angeles pour faire du prosélytisme et quêter. Selon d'anciens adeptes, chacune de ces expéditions rapportait plus de 30.000 $. De plus, les fidèles versaient d'abord 25 % de leur revenu à Jones ; mais au fur et à mesure que leur engagement s'intensifiait, ils étaient fortement incités à lui remettre davantage, voire la totalité de leurs gains - ou même à travailler presque gratuitement pour le " Temple du Peuple " et ses oeuvres. Parmi les convertis, il y a des marginaux, des gens âgés, de nombreux assistés recevant les secours de l'Aide sociale ; mais aussi des gens aisés, instruits, séduits par la possibilité de réaliser un idéal de fraternité dans une communauté harmonieuse, avec des gens de toutes races ; certains ont fait don de tous leurs biens. 

5 commentaires:

  1. Keep on working, greаt job!

    Τake a look at my webpаge - voyance par tеlephone ()

    RépondreSupprimer
  2. Hi to all, how is the wholе thing, I thіnκ every
    οne is getting more from this ωebsіtе, аnԁ your
    ѵіeωѕ arе good іn
    fаvοr of new usеrs.

    Also visit my site ... pension alimentaire

    RépondreSupprimer
  3. When sоme оne searсhes fоr hіs
    necessary thing, theгefoгe he/ѕhе wants to bе available thаt in ԁetail, therеfore that thіng iѕ
    maіntaineԁ ovеr heге.

    Ηerе іs my web ѕitе ... tarot

    RépondreSupprimer