lundi 9 avril 2012

LE CHANT D'AMORGEN

LE CHANT D'AMORGEN
La Divinité parle par sa bouche et dit :
Je suis un vent de la mer,
Je suis une vague de la mer,
Je suis une voix de la mer,
Je suis un bœuf de sept combats
ou Je suis un cerf de sept dents de fer !
Je suis un griffon sur une falaise,
ou Je suis un faucon sur une falaise,
Je suis une larme du Soleil
Je suis une fée parmi les fleurs Je suis un sanglier,
Je suis un saumon dans un étang
Je suis un lac dans une plaine,
Je suis une colline de poésie,
Je suis une flèche décochée ... pour la bataille,
Je suis un dieu qui met le feu à la tête
ou Je suis un dieu qui forme la fumée,
 pour le feu sacré pour une tête.
Qui, si ce n'est moi, peut révéler
 les secrets du dolmen
de pierre Brute?
Symbolisme:
L'Esprit de la Mer
L'énergie, la Volonté de la Mer
Principe créatif de la Mer
Puissance réunissant la totalité
(7 arbres sacrés ou 7 pouvoirs)
Élévation de Terre vers l'Esprit
L'Esprit veille sur la Terre
Association Feu/Eau Lune Soleil
Abeille
Le pouvoir spirituel des druides
La totale Connaissance
Petit à l'image du grand (ciel ou océan)

Image associant druide et barde
dans l'activité religieuse
l'inspiration mystico/poétique
Je suis l'initiateur

La Connaissance seule
contient la science du monde
(Grande Déesse)
AMORGEN
Amorgen Glungel (ou Amergin
au genou blanc) dont le nom signifie Naissance du Chant est le premier poète mythique irlandais, barde du roi Conchobar, époux deFindchoen Blanche Douce et, selon certain récit, père adoptif de Cuchulain. Selon les témoignages les plus anciens, le chant d'Amergin fut chanté pour la première fois en 1268 avant J.-C., lorsque les milésiens débarquèrent dans l'île d'Irlande. Naturellement, ce qu'il nous est donné de lire de nos jours n'est certaine- ment pas l'exacte version de ce que le file (barde) interpréta alors. Il reste cependant toujours un témoignage de la manière dont l'enseignement druidique était communiqué à la fois exo etesotériquement par l'intermédiaire des chanteurs poètes tels qu'Homère et les aèdes grecs. Nous donnons sommairement les significations symboliques que suggèrent les vers du poète sans préjuger des indications calendaires, astronomiques et rituelles qu'ils contiennent manifestement.http://atelier-ecriture-thotm-pierre.colin.pagesperso-orange.fr/pcolin/animation/racines.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire