jeudi 29 mars 2012

Les Lebensborn ou les "Fontaines de vie"

Les Lebensborn ou les "Fontaines de vie"

Les Lebensborn ou les "Fontaines de vie"
Les lebensborn se traduisent par "Fontaine de vie" ou "source de vie". Le mot est formé de "leben" qui veut dire "vie" et du mot moyennageux "born" égal à "source". Les lebensborn sont des "maternité" nazies, créées le 12 décembre 1935, la même année que les fameuses lois de Nuremberg, par Heinrich Himmler pour y "produire" des enfants qui soient de "race aryenne pure". Le service du lebensborn sera sous l'égide du général SS Sollman.
Au départ, il s'agissait de foyers avec crèches (sortes d'orphelinat), qui accueillaient les femmes "aryennes" qui ne pouvait pas garder leurs bébés. Himmler leurs permettait de ne pas avorter et de "renouveller" la pure race des seigneurs....
Puis rapidement ces centres devinrent des "lieux de rencontre" où des jeunes filles "racialement pures" concevaient des enfants avec des hommes "racialement purs" eux aussi et qui y accouchaient dans le plus grand secret. Le "père" et la "mère" devaient passer des "tests" prouvant leur pureté (sur au moins 3 générations), avoir de préférence les cheveux blond et les yeux bleus ou verts et être "solides". Les femmes étaient le plus souvent célibataires et leurs grossesses étaient totalement prises en charge par le gouvernement nazi.
Les enfants étaient ensuite abandonnés aux infirmières et autres personnels médicaux SS, qui prenaient en charge complètement les bébés, dans ces "pouponnières", en vue d'être confié ensuite à de futurs parents répondant eux aussi à tous ces critères de "purété raciale". ils furent peu nombreux car le Reich qui devait durer 1000 ans, s'éteindra moins de 10 ans aprés la création de ces "nurseries" très spéciales.....
Le but et l'obsession de Himmer étaient la création et le développement d'une "super race" parfaitement pure.... Aryenne.
Comme l'écrivit Adolf Hitler dans "Mein kampf" :

"La race aryenne nordique est la détentrice de toute culture, la vraie représentante de toute l'humanité, et c'est par application divine que le peuple allemand doit maintenir sa pureté raciale. La race germanique est supérieure à toutes les autres et la lutte contre l'étranger, contre le juif, contre le slave, contre les races inférieures est sainte".....

Et ce sont des propos comme ça tout au long du livre qui vous donne envie de vomir.... Tout ce qu'il a écrit n'est qu'un ramassis de "bétises" et le mot est très faible. Quand au mot race, il n'existe pas (CF : article "ne m'appelez plus jamais race" écrit les 4/12/2009).
La 1ère "maison" fut ouverte en 1936 dans le Steinhoering, non loin de Munich. Les lebensborn étaient meublés avec ce que les allemands récupéraient chez les juifs envoyés en camps d'extermination. Rien n'était perdu. Ils en créèrent dans les pays qu'ils occupaient comme en France près de Chantilly avec "l'institution de Lamorlaye". Il y eu aussi celles deWegimont en Belgique ou de Bofferding au Luxembourg.....
Les conséquences pour les enfants, élevés dans ces conditions,  furent dramatiques. Sans aucun amour, parental ou autre, certains dévinrent malades mentaux, autistes et tout ce qui s'ensuit.
Mais en 1939, H. Himmler constata que son projet ne fonctionnait pas comme il le désirait. Et il donna l'ordre direct et monstrueux, aux soldats SS, la police ou autres, de kidnapper systématiquement les enfants "racialement valables" dans les pays occupés, principalement à l'est. Les plus jeunes, répondant aux critères énoncés par Himmler, furent donc enlevés de force à leurs parents et transférés dans les lebensborn en Allemagne afin d'y être "germanisé". Ils faisaient croire aux enfants que leurs familles les avaient abandonné, pour mieux les "controler"....
Mais certains résistaient et ils étaient alors envoyés dans des camps, comme celui de Kalish où une grande majorité de ces petits furent exterminés.... D'autres furent adopté par des familles SS.
En juin 1942, après l'attentat contre Reinhard Heydrich, protecteur de Bohème-Moravie, qui y laissa sa vie, Hitler décida de "raser" et d'exterminer les gens qui vivaient à Lidice. La population fut massacrée, les femmes et les enfants déportés mais Himmler ordonna de sélectionner les enfant considérés comme "germanisables" et envoyés en Allemagne. Quatre-vingt onze petits eurent la vie "sauves"....., les autres disparurent dans l'enfer des camps, comme ceux de Dzierzazna etLitzmannstadtcamps pour enfants en Pologne.
En 1942 encore, Hitler demanda aux soldats allemands de faire des enfants aux "étrangères" jugées "valables". La guerre faisaient un nombre incalculable de mort, surtout à l'est, et il fallait absolument "remplacer" les hommes décédés. Tout en sachant, pour beaucoup, que cette guerre était déjà perdue.
Les lebensborn fonctionnèrent jusqu'au bout. Il est très difficile de connaitre le nombre d'enfants nés et kidnappés par les nazis. En 1946, on les envisageait à 250 000.... Un dizième d'entre eux furent retrouvé et retournèrent dans leur famille où même refusèrent d'y revenir ayant subi un véritable "lavage de cerveau". Pour les autres, leur sort est inconnu.
Mais la plupart des ces jeunes petits auront beaucoup de mal à faire leur vie, un grand nombre ignorant qui était leurs parents. Ils ne savaient plus qui ils étaient. Certains se suicideront....
Les lebesborn furent surnommés "les haras humains" . Le femme était la "femelle reproductrice" de futurs soldats et "femelles reproductrices" et les hommes des "étalons", et ça me gène de les appeler ainsi, c'est si beau un vrai étalon. Autant dire que les futurs parents étaient sélectionnés comme du bétail. Quand aux enfants on ne les élève pas comme du bétail....
Et c'est là toute la tragédie des lebensborn.
La photo représente une infirmière s'occupant des bébés en 1943.
A bientôt, Aerin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire