jeudi 29 mars 2012

HYPERBORÉE

HYPERBORÉE

Platon parle (au IVè siècle avant Jésus Christ) de l’Hyperborée.
{Livre, Livre Jaune N° 6 (Le), Collectif d’auteurs, Ed. Félix}
La Tradition dit que le premier continent habité est le pôle Nord (Hyperborée).
La race aryenne y habitait.
{Livre, Hommes et civilisations fantastiques, Serge Hutin, Ed. J’Ai Lu}
La race Blanche est apparue dans les glaces du pôle arctique. Il s’agissait des Hyperboréens ayant les cheveux roux et les yeux bleus. Ils formèrent les premières civilisations aryennes en Asie, Iran et en Inde.
L’Hyperborée est établie dans la région polaire de Thulé.
{Livre, Livre du mystérieux inconnu (Le), Robert Charroux, Ed. J’Ai Lu}
La Tradition parle d’une île de glace entourée de hautes montagnes où vivaient des hommes presque transparents : les hyperboréens. L’Hyperborée était une île située plus au Nord, au delà du désert de Gobi.
Un cataclysme aurait détruit ce continent 700000 ans avant l’époque tertiaire.
{Livre, Histoire inconnue des hommes, Robert Charroux, Ed. J’Ai Lu}
L’île est appelée l’île tournoyante. L’ »île tourne car elle est fixée à l’aimant terrestre (provenant peut être d’une météorite enfouie) donc l’île pivote. Cette île est située au pôle Nord.
Cette île représente le centre suprême nommé difficilement selon les Traditions : île Blanche, Avallon ou Shambhalla ou Pays de l’Agartha.
Cette île matérialise, sur la Terre, le point principal où se focalise le fameux méridien 0 ou lumineux… »
L’Hyperborée est également nommée Ultima Thulé ou Ile Blanche et qu’il y vivait « une race divine, spirituelle, élevée au niveau de conscience cosmique. On appelait ces habitants les grands transparents et leur continent fut englouti par un cataclysme. Les survivants disparurent dans les entrailles de la Terre où leur race se perpétue encore. »
{Livre, Jules Vernes et Arsène Lupin Tome II, Alexandra Schreyer}
L’Hyperborée est le premier continent colonisé par les Aryens. Il est plus vieux que la Lémurie et l’Atlantide.
Il situe l’Hyperborée dans la Mer du Nord, et précise qu’elle a été engloutie lors d’une époque glaciaire. On suppose que ses habitants viennent du système solaire d’Aldébaran qui est l’astre principal dans la constellation du Taureau.
Les habitants mesuraient 4 mètres, étaient de peau blanche, blonds aux yeux bleus. Ils ne connaissaient pas les guerres et étaient végétariens (Hitler aussi qui était fasciné par la race aryenne et connaissait parfaitement toutes les légendes traitant de l’Hyperborée). Ils se servaient des Vril-Ya, engins volants (OVNI) grâce à l’existence de deux champs magnétiques inversement rotatifs. Ces disques permettaient la lévitation, l’accès à de grande vitesse, …
La Force Vril était utilisée comme énergie. Celle-ci est aussi appelée Prana ou éther, …
« Ils soustrayaient donc de l’énergie (qui ne coûtait rien) au champ magnétique terrestre, comme le font les convertisseurs à tachyons du commandant Hans Coler ou le moteur à espace quanta développé par Olivier Crane. »
En Scandinavie, il existe une légende autour de Thulé, pays situé dans le Grand Nord sans soleil où il y aurait les descendants de la race aryenne.
{Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d’auteurs, Ed. Félix}
Edgar Cayce situe le commencement du monde dans le Caucase et les Carpates (ce qui était appelé « Jardin d’Eden » et précise que depuis « la répartition des terres et mer a changé au fur et à mesure des conditions créées par les positions successives de la Terre par rapport aux autres sphères célestes de notre système solaire. »
{Livre, Prophéties d’Edgar Cayce (Les), Dorothée Koechlin de Bizemont, Ed. Guy Trédaniel Editeur}
Le peuple qui habitait Thulé, qui était beaucoup plus éthéré que nous, a décidé de quitter ce plan pour aller essaimer d’autres planètes dans l’Univers. (comme les Mayas)
Ils sont simplement partis avec leurs corps de Lumière. Ils ne sont pas partis mort, ils sont partis vivants. Ils ont simplement changé la fréquence vibratoire de leur corps physique.
{Site Internet, http://perso.wanadoo.fr/ciel-a-la-terre/, Conférence du 19/01/2002 à Sarlat}
L'Hyperborée :                                                                                           

Nombreux sont les auteurs de l’Antiquité qui évoquent l’Hyperborée.
Hyperborée vient du grec Hyperéa “qui est en haut” et Borée “vent du Nord”, d’où : ”au-dela du vent du nord”, ou bien “sous le vent du Nord". 

L'historien grec Hérodote (5ème siècle AV.JC) situait les hyperboréens dans le nord de la Russie (peuples finno-ougriens).

Cependant, pour Hécathée d'Abdère, cité par l'historien grec Diodore de Sicile, elle était une île, Elixoïa (l'Île des Saules, Hélicé) face à la Celtique (elle correspondait donc à la Grande-Bretagne) : 

«...Nous croyons qu'il n'est pas hors de propos de discuter de la légende des Hyperboréens. Selon ceux qui ont écrit sur les anciens mythes, Hécatée d'Abdère et certains autres disent que dans les régions situées au delà des Celtes, il y a dans l'Océan une île pas plus grande que la Sicile. Cette île est située au nord, et est habitée par les Hyperboréens, qui sont appelés par ce nom car ils sont au delà du souffle de Borée (vent du nord) ; et l'île est à la fois fertile et productrice de toute culture, et s'il arrive que le climat soit tempéré, elle produit deux récoltes chaque année. Mieux encore, la légende suivante est racontée, la concernant : Leto est naît sur cette île, et c'est pour cette raison qu'Apollon est honoré par eux plus que les autres dieux ; et les habitants sont considérés comme des prêtres d'Apollon, d'après l'habitude qu'ils ont de prier le dieu chaque jour, continuellement et en chanson, et de l'honorer avec excès. Et il y a aussi sur l'île à la fois une magnifique enceinte consacrée à Apollon et un remarquable temple qui est orné de nombreuses offrandes votives et qui est de forme circulaire. De plus, il y a une ville qui est consacrée au dieu, et dont la majorité des habitants sont des joueurs de cithare ; et ceux-ci jouent continuellement de leur instrument dans le temple et chantent des hymnes de louange au dieu, glorifiant ses actes, aussi Apollon est-il honoré chez eux plus que les autres dieux. Ils sont, pour ainsi dire, des prêtres d’Apollon parce que ce dieu est quotidiennement célébré sans trève par des chants et honoré de façon remarquable.»   

« Les Hyperboréens ont une langue particulière et des sentiments très favorables aux Grecs, surtout aux Athéniens et aux Déliens ; il ont conservé ces bons sentiments en héritage depuis l’antiquité… » 

« On dit aussi que la Lune semble toute proche de leur île et qu’on y distingue un relief, comme sur la Terre, et que le Dieu visite cette île tous les dix-neuf ans, période dans laquelle s’accomplit le retour des étoiles à la même place dans le ciel ; cette période étant appelée par les Grecs Année Métonienne. À la date de ce retour, il joue de la Lyre et danse tout le temps, depuis l’équinoxe de printemps jusqu’au lever des Pléiades, pour exprimer la Joie des Ses Succès.Le gouvernement de cette ville et la garde du temple sont confiés à des rois appelés Boréades, les descendants et les successeurs de Borée. » 

(Diodore de Sicile, Bibliothèque historique XLVII , 1er siècle AV.JC.) 

On notera que le temple circulaire correspond probablement à Stonehenge. 

Apollon passait, croyait-on, les mois d'hiver parmi eux, et sa mère, Léto, serait née dans leur pays. Persée leur rendit visite alors qu'il cherchait la Gorgone, et Héraclès, selon la légende, poursuivit jusque chez eux la biche de Cérynie. Pour Pindare, c'était un peuple bienheureux, habitant une sorte de pays enchanté et ignorant les maladies humaines. 

Selon une tradition, deux vierges hyperboréennes Opis ("regard" ou "visage") et Argé / Hécaerge, ("tire au loin"), (ou Hyperoché et Laodicé), étaient venues à Délos avec Léto, Apollon et Artémis, et moururent dans l’île. Par la suite, comme les deux jeunes filles n'étaient jamais revenues, les Hyperboréens envoyèrent leurs offrandes à Délos par l'entremise d'intermédiaires et enveloppées dans de la paille de blé. 

Par la suite, les romains situeront plutôt l'Hyperborée en Scandinavie. Au 1er siècle AP.JC, Pline écrit : 

« Le pays des Hyperboréens se situe à la même hauteur que la Bretagne. Le jour le plus long y dure 17 heures (Histoire Naturelle VI-39). Les Glaesaria que nous appelons Electrides (îles de l'ambre) sont composées de 23 îles à proximité d'une presqu'île (Jütland).» 

(Histoire Naturelle IV­16).

HYPERBOREE, Le royaume du Nord

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire